Archives du Tag Porsche

Circuit des Remparts 2017

Qui dit journées du patrimoine dit nécessairement Circuit international des Remparts à Angoulême. Etant plutôt tournés vers les vielles roues à rayons que vers les vieilles pierres, nous avons pris le chemin de la Charente dimanche matin pour assister à l’édition 2017 du Circuit des Remparts.

La météo s’est montrée pour le moins capricieuse avec des températures dignes du mois de Novembre et une après-midi copieusement arrosée. Entre deux averses, les pilotes ont fait étalage de leurs talents sur un piste tantôt grasse, humide, détrempée ou séchante.

Le Circuit des Rempart ne figure au programme d’aucun championnat régulier de voitures de collection, les différents plateaux sont donc constitués pour l’occasion. On retrouve à parts à peu près égales des courses de monoplaces et d’autres de GT et berlines. En plus de ces deux grandes catégories, une démonstration de rallye mettant en scène les légendes du Groupe B était proposée aux spectateurs.
.

.

Malgré des plateaux quelque peu hétéroclites les batailles sont toujours au programme particulièrement en GT. Les plateaux Henri Greder et Jean Pierre Beltoise ont tenu les spectateurs en haleine tout au long des 30 minutes qui leurs étaient allouées avec de belles batailles pour la victoire finale mais également pour les places d’honneur. Le Circuit des Remparts est très court, puisqu’il développe un peu plus d’un kilomètre, et les plus rapides bouclent un tour en moins d’une minute. Les écarts y sont donc relativement restreints ce qui facilite grandement le spectacle en piste. Rappelons que le Circuit des Remparts d’Angoulême est le seul tracé urbain français à n’avoir pas évolué depuis l’époque où il accueillait les championnats internationaux de monoplaces.

Le Circuit des Remparts d’Angoulême lutte chaque année pour sa survie et l’équipe d’organisation a changé pour cette édition 2017. Seul fausse note, le prix des entrées fixé à 29€ par personne pour la journée de dimanche ce qui avait de quoi rebuter les moins fortunés. En dehors de ces considérations financières, l’organisation était bien huilée avec une gestion parfaite des contraintes liées aux plans Vigipirate et l’excellente idée de déplacer l’entrée des spectateurs dans le paddock afin de faciliter la vie de ces derniers mais également des équipes d’assistance.

Rendez-vous en 2018 sur le Circuit des Remparts en espérant que la météo soit plus clémente aussi bien pour les pilotes que pour les spectateurs et les organisateurs. Pour vous faire patienter jusqu’en septembre 2018, voici quelques photos prisent ce weekend.
.

Grand Prix de Pau Historique 2017, les photos du dimanche

Après la journée de samedi consacrée aux essais libres puis aux essais qualificatifs, les voitures étaient de nouveau en piste ce dimanche au Grand Prix de Pau Historique 2017 pour une journée entièrement dédiée aux courses. Comme lors de la première journée, les conditions météorologiques étaient de nouveaux caniculaires et pilotes comme spectateurs recherchaient désespérément des zones d’ombre et de fraicheur.

Parmi les différents plateaux, notre préférence se porte sur ceux dédiés aux GT et aux berlines avec l’habituel Trophée Maxi 1000 mais également l’Historic Endurance. Ce dernier disputé sur une durée d’une heure a ravi les spectateurs avec des batailles à tous les niveaux du peloton et ce tout au long de la course.

Les monoplaces ont depuis toujours fait la renommée du Grand Prix de Pau que ce soit dans sa version moderne ou historique. L’édition 2017 du Grand Prix de Pau Historique mettait à l’honneur les Formule 2 avec un plateau réunissant une dizaine de voitures.

Plutot que les mots, voici les photos des différents plateaux en piste au cours de la seconde et dernière journée du Grand Prix de Pau Historique 2017 :
.

.

Tour Auto 2017 : Classements et vidéo de la 3ème étape

Le Tour Auto continue et les concurrents ont désormais dépassé le cap de la mi-course. Les hommes et les machines commencent à montrer les premiers signes de fatigue. Le soleil est de retour sur les routes du Tour Auto en ce mercredi pour le plus grand bonheur des concurrents, des assistances, mais également des spectateurs toujours nombreux en bord de route.

.

Compétition

Les jours changent mais les performances restent. Andrew Smith et James Cottingham s’imposent de nouveau dans la première spéciale du jour. Ils devancent Ludovic Caron qui continue sa remontée avec son AC Cobra. Une autre Shelby complète le podium, celle de Frédéric Jousset et Paul Miliotis.

Le circuit du Val de Vienne laisse peu de place au suspens tant 1 MUF domine ses adversaire en terminant avec plus de 20 secondes d’avance. On retrouve de nouveau Ludovic Caron à la seconde place puis Olivier Ellerbrock et Olivier Louisodier également sur une Ford GT40.
.

.

Lors de la dernière spéciale du jour, le duo de tête ne change pas. La troisième position revient à Raphael Favaro et Lucien Charles Nicolet.

Le duo Smith / Cottingham continue de tenir un rythme d’enfer que personne ne semble pour le moment être capable de suivre. Ludovic Caron n’est pas loin du rythme des leaders mais légèrement en retrait et accuse un retard lié à un problème électrique le premier jour. Les écarts se creusent petit à petit au classement général. Jean-Pierre Lajournade sur sa Type E ne semble pas pour le moment pouvoir tenir le rythme des américaines.

.

Pos

Pilote / Copilote Nat Voiture Temps Ecart

1

Andrew SMITH / James COTTINGHAM GBR/GBR Ford GT40 1h05m16s

2

Ludovic CARRON / Denis GIRAUDET FRA/FRA Shelby Cobra 289 1h08m39s

3m23s

3 Jean-Pierre LAJOURNADE / Frédéric BOUCHET FRA/FRA Jaguar Type E 1h08m52s

3m36s

.

Périodes G1 et G2

Les GT40 sont très en verve sur ce Tour Auto comme en témoigne la victoire de Philippe Vandromme et Frédéric Vivier dans la spéciale du Val de Sèvres. Viennent ensuite les Porsche de Claudio Roddaro et Marco Antonacci puis l’Alfa Romeo 1750 GTAM des leaders Jorg et Louis Lemberg.

Sans surprise, la GT40 fait de nouveau parler la poudre sur le circuit du Val de Vienne, elle devance la famille Lemberg. Le podium est complété par la Ford Escort de Daniel Viard et Didier Haquette.

La dernière spéciale du jour voit la victoire de l’Alfa Romeo des Lamberg. Ils devancent la Renault 8 Gordini de Gérard Salat et Jean-Pierre Biggi. La Mini Cooper S de Christophe Thiboult et Guillaume Brajeux est de retour sur le podium.

Au terme de la troisième journée, le podium reste inchangé. Jorg Richard et Louis Lemberg confortent leur avance.  Ils devancent la Ford Escort de Viard / Haquette et la Mini de Thiboult / Brajeux. Notons que seulement 8 voitures sont toujours en compétition dans cette catégorie.

.

Pos

Pilote / Copilote

Nat Voiture Temps Ecart

1

Jorg Richard LEMBERG / Louis LEMBERG DEU/DEU Alfa Romeo 1750 GTAM 1h13m16s

2

Daniel VIARD / Didier HAQUETTE

FRA/FRA Ford Escort Mk1 RS2000

1h17m47s

4m31s
3 Christophe THIBOULT / Guillaume BRAJEUX FRA/FRA Morris Cooper S Mk2 1h23m03s

9m47s

.

Périodes H1, H2 et I

Le duo Michel Lecourt / Raymond Narac continue de se montrer à son aise dans les épreuves spéciales en remportant la première épreuve du jour. Ils devancent les américains Cooper Mac Neil / Gunnar Jeannette également sur Porsche. En troisième position, on retrouve l’impressionnante De Tomaso Pantera de Didier Sirgue et Jean Michel Carrière.
.

.

La Ligier JS2 de Mr John of B et Sibel se montre une nouvelle fois intouchable sur circuit reléguant la concurrence à plus de 40 secondes. Les deuxièmes et troisièmes places sont occupées par les même protagonistes que lors de la spéciale précédente.

Mac Neil / Jeannette grimpent d’une place dans la hiérarchie et remportent leur première victoire dans le Tour Auto 2017 lors de la spéciale de Saint Martin de Jussac. Le podium est entièrement composé de Porsche 911 puisque celui-ci est complété par les équipages Jean-Maurice Rey / Sébastien Eberhard et Alain Gadal / François Laloge.

Comme dans les catégories G, le classement général reste inchangé. Les écarts entre John of B / Sibel, Sirgue / Carrière et Mac Neil / Jeannette sont très faibles et tout est encore possible pour ces trois équipages.

.

Pos

Pilote / Copilote Nat Voiture Temps Ecart

1

Mister JOHN OF B. / SIBEL FRA/FRA Ligier JS 2 DFV 1h05m30s

2

Didier SIRGUE / Jean Michel CARRIERE FRA/FRA De Tomaso Pantera

1h07m22s

1m52s
3 Cooper MAC NEIL / Gunnar JEANNETTE USA/USA Porsche 911 RSR 3.0L 1h07m329s

2m02s

.

Régularité

La première spéciale du jour est relativement courte (7,9 kilomètres), les écarts au terme de celle-ci sont donc très faibles. Les Bennet imposent leur Alfa Romeo TZ devant les leaders du classement général Éric Hamoniau et Arnaud Dernoncour. Le podium est complété par la Porche 911 Carrera RS 2.7L de la famille Ascencion.

Sur le circuit du Val de Vienne, les anciens vainqueurs du Tour Auto, Jean-François et François Nicoules se rappellent au bon souvenir de tous au volant de leur imposante Studebaker Coupé Champion. On retrouve ensuite la CG 1200 S de Jean Rigondet et Olivier Souillard puis Alejandro Oxenford et Jose Luis Celada sur Ferrari. Sur circuits les écarts sont tellement faibles que l’épreuve a très peu d’incidence au classement général.

Nouvelle spéciale, nouveau podium, l’épreuve est remportée par Jérôme Duprard et Emmanuel Sausserau. A la seconde place on retrouve de nouveau le duo Hamoniau / Dernoncour. La Lancia Fulvia Coupé 1600 HF de Philippe Fichet et Gilles François se hisse sur le podium.

Au terme de la troisième journée les leaders ne changent pas. Hamoniau / Dernoncour conseille la tête de l’épreuve, ils devancent désormais les Nicoules. Une Peugeot 204 Coupé fait son apparition sur le podium provisoire, il s’agit de la voiture de Gaëtan Demoulin et Mathieu Sentis.

.

Pos

Pilote / Copilote Nat Voiture Temps Ecart

1

Éric HAMONIAU / Arnaud DERNONCOUR FRA/FRA Ferrari 250 GT Lusso 0m33s
2 Jean-François NICOULES / François NICOULES FRA/FRA Studebaker Coupé Champion 0m45s

0m12s

3 Gaëtan DEMOULIN / Mathieu SENTIS FRA/FRA Peugeot 204 Coupé 0m45s

0m12s

.

Vous pouvez retrouver les classements détaillés de toutes les catégories (VHC, Indice de Performance, G1, G2, H1, H2, I et Régularité) ainsi que le classement en direct des étapes en cours en cliquant ici.

.

Pour compléter ces classements, voici le résumé en vidéo de cette troisième étape du Tour Auto 2017 qui comportait une épreuve sur le circuit du Val de Vienne et deux épreuves routières :

.

Les concurrents continuent de se rapprocher petit à petit du terme du Tour Auto 2017 qui sera jugé à Biarritz. Les voitures rejoindront vendredi soir la ville de Toulouse après avoir visité le circuit d’Albi et avoir disputé des spéciales sur routes fermées.

.

Les photos du Tour Auto 2017 sur le circuit Bugatti du Mans

Afin de couvrir la première épreuve sur circuit de l’édition 2017 du Tour Auto, nous avions diligenté ce mardi un envoyé spécial dans la Sarthe. Vous trouverez ci dessous les photos des différents plateaux compétition qui ont été les premiers à prendre la piste sur le circuit Bugatti. Si les américaines (Ford GT40 et Shelby Cobra) ont fait la loi, les anglaises n’étaient pas en reste. Le troupeau de MGB présent au départ a fait bonne figure et les différents roadsters se sont sentis à l’aise sous une météo typiquement britannique.

.


.

Tour Auto 2017 : Classements et vidéo de la 1ère étape

Longue de plus de 450 kilomètres, la première étape emmenait les concurrents du Tour Auto 2017 depuis le Grand Palais jusqu’au port de Saint-Malo. Les épreuves chronométrées se sont toutes déroulées dans la Sarthe avec tout d’abord une épreuve spéciale sur routes fermées avant une autre disputée sur le circuit Bugatti au Mans. Les concurrents ont ensuite parcouru une longue étape de liaison pour rejoindre la Bretagne.

.

Compétition

Dès la première spéciale, le duo britannique James Cottingham / Andrew Smith a donné le ton en imposant leur Ford GT40. La puissante américaine n’est pourtant pas particulièrement à l’aise sur les petites routes françaises, mais sa puissance à fait la différence. A la seconde place on retrouve un pilote bien connu du Tour Auto, Ludovic Caron sur son AC Cobra. En troisième position, Bernard et Anne Penlae réalisent une très belle performance au volant de leur Porsche 911 2 litres.

En retrouvant le circuit qui a fait sa légende, la Ford GT40 était beaucoup plus à son aise et réalise un doublé puisque Smith / Cottingham s’imposent devant les deux Olivier Ellerbrock et Louisoder. Le podium est complété par un autre V8 américain avec l’AC Cobra de Frédéric Jousset et Paul Miliotis. Signalons que Ludovic Caron a eu des soucis électriques lors de l’épreuve du Mans qui lui ont fait perdre plus de deux minutes.
.

.

Logiquement Cottingham et Smith sont en tête à l’issue de la première journée de l’édition 2017 du Tour Auto. Ils devancent l’AC Cobra de Jousset / Miliotis et la GT40 de Ellerbrock / Louisoder. C’est donc un podium exclusivement composé de V8 américain qui se dessine au soir de l’arrivée à Saint-Malo. Jean-Pierre Lajournade, le vainqueur des deux précédentes éditions place sa Jaguar Type E au pied du podium après avoir été régulièrement aux avant-postes toute la journée.
.

Pos

Pilote / Copilote

Nat Voiture Temps Ecart

1

Andrew SMITH / James COTTINGHAM

GBR/GBR Ford GT40 20m26s

2

Frédéric JOUSSET / Paul MILIOTIS

FRA/FRA

Shelby Cobra 289

21m27s 1m01s
3 Olivier ELLERBROCK / Olivier LOUISODER DEU/DEU Ford GT40 21m32s

1m06s

.

Périodes G1 et G2

Lors de la première spéciale du jour, c’est un pilote Porsche bien connu qui s’impose, Claudio Roddaro et Marco Antonacci placent leur 911 devant l’Alpine A110 de Richard Doux et Sylvain Guy. Ce podium hétéroclite est complété par Daniel Viard et Didier Haquette sur Ford Escort.
.

.

Comme dans le plateau compétition, le circuit Bugatti réussit à une GT40 puisque Philippe Vandromme et Frédéric Vivier s’imposent. Daux / Huy se classent de nouveau second en devançant l’Alfa Romeo 1750 GTAM de Jorg Richard et Louis Lemberg.

Au terme de cette première journée on retrouve sur le podium provisoire les mêmes pilotes et voitures que lors de l’épreuve du circuit Bugatti.
.

Pos

Pilote / Copilote Nat Voiture Temps Ecart

1

Philippe VANDROMME / Frédéric VIVIER FRA/FRA Ford GT40 22m07s

2

Richard DOUX  / Sylvain GUY FRA/FRA Alpine A110 1800 22m25s

0m18s

3

Jorg Richard LEMBERG / Louis LEMBERG

DEU/DEU Alfa Romeo 1750 GTAM 23m46s

1m39s

.

Périodes H1, H2 et I

La aussi la première épreuve voit une Porsche s’imposer, il s’agit de la 911 RSR 2,8L de Raymond Narac et Michel Lecourt. On retrouve ensuite la De Tomaso Pantera de Didier Sirgue et Jean Michel Carrière. Le podium constitué d’habitués du Tour Auto est complété par Mr John of B et Sibel sur leur toujours impressionnante Ligier JS2 DFV.

L’épreuve mancelle verra la Porsche ayant remporté la spéciale précédente plonger dans le classement. Très à l’aise sur les circuits, la Ligier JS2 de John of B / Sibel s’impose avec quasiment une minute d’avance sur ses plus proches rivaux. On retrouve ensuite Christophe Grenier et Guillaume Puget sur leur Ferrari 308  GTB Gr.IV. Le podium manceau est complété par la Porsche 911 RSR 3.0L des américains Cooper Mac Neil et Gunnar Jeannette.

Au soir de la première journée on retrouve logiquement John of B / Sibel à la première place du classement général provisoire. Ils devancent Sirgue / Carriere au volant de leur De Tomaso Pantera. Grace à leur performance sur le circuit Bugatti Grenier / Puget hissent leur Ferrari sur la troisième marche du podium provisoire.
.

Pos

Pilote / Copilote Nat Voiture Temps Ecart
1 John of B. / SIBEL FRA/FRA Ligier JS 2 DFV 20m10s

2

Didier SIRGUE / Jean Michel CARRIERE FRA/FRA De Tomaso Pantera 21m07s 0m57s
3 Christophe GRENIER / Guillaume PUGET FRA/FRA Ferrari 308 GTB GrIV 21m23s

1m13s

.

.

Régularité

Dans la catégorie régularité, la première épreuve est remportée par un équipage ayant déjà remporté deux fois le Tour Auto. Il s’agit de la Ferrari 250 GT Berlinetta des argentins Martin H. et Francisco Sucari. Ils devancent la Peugeot 504 engagée par le constructeur de Sochaux et confiée aux mains du journaliste Etienne Bruet et de Laurent Picard. Jérôme Dupard et Emmanuel Saussereau se classent troisièmes au volant de leur Ford Escort Mexico. Comme souvent en régularité, les écarts sont très faibles.

C’est un nouvel équipage argentin composé de Tomas Hinrichsen et Solange Mayo qui l’emporte au volant de leur Maserati 200 SI. Ils devancent les spécialistes de la régularité Georges Henri Meylan et Julien Stervinou sur Alpine A110 1800 GrIV. Le podium est complété par d’autres habitués, à savoir John A. et Dorine Mollenkamp sur Lotus Elan. Sur circuit les écarts sont plus faibles encore que lors des épreuves spéciales.

Le classement général est dominé par un équipage n’ayant pas figuré dans le top 3 des deux épreuves de la journée. Il s’agit de Claudio et Arturo Scalisse sur Porsche 911 RS 2.7L. On retrouve ensuite respectivement les équipages Dupard / Saussereau et Meylan / Stervinou.
.

Pos

Pilote / Copilote Nat Voiture Temps Ecart

1

Claudio SCALISSE / Arturo SCALISSE ARG/ITA Porsche 911 RS 2.7L 0m06s
2 Jérôme DUPARD / Emmanuel SAUSSEREAU FRA/FRA Ford Escort Mexico 0m06s
3 Georges Henri MEYLAN / Julien STERVINOU CHE/FRA Alpine Renault A110 1800 GrIV 0m07s

0m01s

.

Vous pouvez retrouver les classements détaillés de toutes les catégories (VHC, Indice de Performance, G1, G2, H1, H2, I et Régularité) ainsi que le classement en direct des étapes en cours en cliquant ici.

.

Pour compléter ces classements, voici le résumé en vidéo de cette première étape du Tour Auto 2017 disputée entre Paris et Saint-Malo :
.

.

.

La deuxième étape du Tour Auto disputée mercredi 26 avril emmènera les concurrents du Tour Auto depuis Saint-Malo jusqu’à Nantes. Aucun circuit n’est au programme mais trois épreuves spéciales seront disputées sur les petites routes de Bretagne.

.

 

Une nuit au musée éphémère du Grand Palais pour le Tour Auto 2017

Depuis maintenant plusieurs années, le Grand Palais accueille les vérifications administratives et techniques du Tour Auto. Nous avons déjà mentionné à plusieurs reprises à quel point l’architecture de l’édifice et les anciennes voitures se marient à merveille.

N’ayant pu nous rendre à la journée de vérifications administratives et techniques, nous avons opté pour la soirée VIP qui se déroule le lundi soir. Nous nous sommes donc frayé un passage entre les coupes de champagne et autres cocktails afin de vus ramener des photos des belles carrosseries attendant avec impatience le départ de l’épreuve.

L’éclairage relativement faible du Grand Palais donne une lumière tamisée qui confère une ambiance de musée voire de réserve de celui-ci. Le musée éphémère créé le temps d’une soirée à l’occasion du départ du Tour Auto est sans conteste l’un des plus beau du monde.

Nous vous laissons flâner dans les allées au travers de nos différentes photos. Que vous soyez plutôt anglaises, italiennes, américaines, allemandes ou encore françaises vous trouverez forcément votre bonheur parmi les voitures participants à l’édition 2017 du Tour Auto :
.


.

Une visite de Rétromobile 2017 en photos #2

Une, deux, trois, quatre … dix Ferrari d’exception. Une, deux, trois, quatre … dix Mercedes 300 SL. Une, deux, trois, quatre … dix Porsche 356. Pour résumer le salon Rétromobile 2017 on pourrait dire que celui-ci multiplie l’exceptionnel au point de le rendre banal. A titre de comparaison, les modèles cités en introduction sont plus présents dans les allées du salon qu’une plus populaire MG B ou encore qu’une Renault 4CV.

Certains regretteront que le salon Rétromobile devienne de plus en plus élitiste mais on peut aussi apprécier que de tels modèles soient présents à Paris le temps du salon. Bien souvent pour voir autant de véhicules d’exception il est nécessaire de visiter plusieurs musées et de faire des milliers de kilomètres. Rétromobile vous propose en échange de 18€ (somme très élevée pour un salon) d’accéder à un musée éphémère que vous ne retrouverez quasiment nulle part ailleurs. Oublions un temps les valeurs des voitures car celles-ci ne s’adressent qu’a une poignée d’acheteurs internationaux et admirons les voitures qui brillent de tous leurs chromes sur les podiums de Rétromobile 2017.
.


.

Pour ce deuxième volet de notre visite en photos, nous vous proposons de revenir en détail sur l’exposition dédiée aux 70 ans aux de la marque Ferrari. Toujours du côté des modèles rares et d’exception, nous vous emmenons également voir quelques-unes des voitures mises aux enchères par Artcurial Motorcars. Une halte sur les stands Jaguar s’impose la marque y présente outre ses incontournables Type E, une XKSS flambant neuve issue des quelques exemplaires récemment re-fabriqués. Nous terminerons cette visite pas un passage dans le Hall 3 dédié aux clubs qui se retrouvent un peu excentrés par rapport au cœur du salon mais qui continuent d’exposer des modèles intéressants.
.

.

Les portes du salon Rétromobile 2017 vont se fermer dans quelques minutes, les dates de la prochaine édition sont d’ores et déjà connues, celle-ci se déroulera du 7 au 11 février 2018.

.

Une visite de Rétromobile 2017 en photos #1

Le salon Rétromobile grandi d’années en années au point d’occuper désormais les halls 1, 2 et 3 du parc des expositions de la Porte de Versailles à Paris. Le salon s’agrandissant, il faut de plus en plus de temps pour visiter ce véritable musée éphémère de l’automobile de collection. Prévoyez quasiment une journée pour visiter tous les stands ou quelques minutes par le biais des photos que nous vous avons rapporté.

L’organisation du salon est relativement rationnelle avec dans le Hall 1 les constructeurs, les négociants automobiles mais également les artistes ainsi que les vendeurs de pièces. Dans le Hall 2 on retrouve les voitures de la vente aux enchères Artcurial Motorcars ainsi que d’autres marchands mais également les motos. Le Hall 3 utilisé pour la première fois cette année regroupait les clubs ainsi que la magnifique exposition des 70 ans de Ferrari.
.

.

Malgré cette logique d’organisation, les visiteurs se perdent avec plaisir dans le dédale d’allées et de contre allées du salon. On tourne à droite pour voir une voiture, puis à gauche pour en voir une autre, on s’arrête un instant pour discuter avec des amis et repartons en sens inverse … ainsi se déroule une visite du salon Rétromobile. On revient voir une voiture qui nous plait et on en découvre une autre en allant de surprises en surprises.

C’est ce type de visite que nous vous proposons, suivez-nous dans les allées de Rétromobile pour une visite totalement désordonnée mais fonctionnant au coup de cœur. Et qui dit salon Rétromobile dit obligatoirement coup de cœur tant il est difficile de rester de marbre face à la qualité et au nombre de véhicules proposés. Dans ce premier article, on vous propose dans le désordre les Formule 1 originales, les Groupe B, le stand Alpine, quelques Mercedes 300 SL, un stand aux couleurs de l’écosse ou encore de belles Jaguar :
.

.

Rendez-vous dans quelques heures pour la suite et la fin de notre visite de Rétromobile 2017 en photos.

.

Les résultats de la vente Bonhams 2017 au Grand Palais

Les années semblent se suivre et malheureusement se ressembler pour les ventes parisiennes de Bonhams. La cuvée 2016 de la vente Les Grandes Marques du Monde au Grand Palais n’avait pas atteint les résultats souhaités, il en sera certainement de même pour celle de 2017. La vente qui s’est déroulée ce jeudi s’est achevée avec 12,4 millions d’euros de vente répartis sur 85 lots pour sa partie automobile. Cela représente deux tiers des lots vendus, des résultats très en retrait par rapport à ceux affichés par la concurrence RM Sotheby’s une journée plus tôt.
.

.

Le catalogue Bonhams était pourtant riche et diversifié proposant pas moins de 131 lots avec les marques les plus prestigieuses attendues dans une telle vente : Rolls-Royce, Bentley, Ferrari, Porsche, Jaguar, Alfa Romeo, Talbot Lago, Facel Vega … Le commissaire-priseur aura pourtant fait son possible pour faire monter les enchères en laissant largement le temps nécessaire aux enchérisseurs avec une vente s’étalant sur toute l’après-midi.

Au regard des résultats, on constate que seulement deux voitures ont dépassé le million d’euros. D’un côté la star de la vente, une très belle Aston Martin Ulster Sports de 1935 qui a atteint 2,013 millions. La seconde millionnaire est une Mercedes-Benz 300 SL Coupé Papillon qui a été négociée en marge de la vente.
.

.

Les résultats de la vente en retrait par rapport aux attentes s’expliquent par un nombre relativement important de voitures n’ayant pas trouvé preneurs estimées entre 300 000€ et 500 000€. Dans cette liste d’invendus on retrouve notamment une Delage D8 Cabriolet, une Lancia Aurelia b24S Cabriolet, une Talbot Lago T14 America Coupé ou encore une Alfa Romeo 6C 2300. Dans le même cas de figure, des voitures plus modernes n’ont pas changé de mains comme l’Audi Quattro Sport Coupé et la Lancia Stratos Groupe 4.

De manière générale beaucoup de voitures ont été vendues dans la fourchette basse de leur estimation voir en dessous. Notons que seulement 11 lots ont dépassé la fourchette haute de leur estimation si l’on inclut les frais de vente.

Du coté des satisfactions, outre les voitures dépassant le million citées précédemment on retiendra la Facel Vega Facellia F2B Cabriolet vendue plus de 86 000€ soit le double de son estimation. La charmante 4CV Pie ex Préfecture de Police de Paris a également fait un joli résultat en atteignant 39 100€. Une Lancia Aurelia B20 GT a dépassé son estimation en atteignant 166 750€ avec le frais. La demande pour les Porsche Turbo semble se confirmer avec une 993 qui a atteint 241 500€ soit quasiment 100 000€ de plus que son estimation la plus optimiste.

En ce qui concerne les résultats, ceux-ci sont présentés en incluant les frais acheteurs (15% pour cette vente) mais pas les taxes. Retrouvez ici les résultats complets de la vente Les Grandes Marques au Grand Palais 2017 organisée par Bonhams

.

.

Les résultats de la vente Paris 2017 par RM Sotheby’s

Première vente de la semaine de Rétromobile, la vente Paris 2017 par RM Sotheby’s est naturellement la première à publier ses résultats. Avec 78% des lots ayant trouvé preneur et un total de 27,6 millions d’euros de voitures vendues, les résultats de RM Sotheby’s sont plutôt bons. Ils auraient pu être encore meilleurs si quelques lots importants avait trouvé preneurs, on pense évidemment au prototype de Porsche 917/10 estimé entre 4,6 et 5,5 millions d’euros pour lequel les enchères se sont arrêtées à 3,8 millions d’euros. Malgré ces quelques revers importants, RM Sotheby’s annonce que cette édition 2017 est son record de vente lors s’une vacation parisienne.
.

.

Parmi les succès on notera évidement l’Alfa Romeo Tipo 33B qui a été la vente la plus élevée de la soirée atteignant 3 920 000 €. Autre italienne, la très rare Ferrari 365 GTB/4 Daytona Spider a changé de mains pour 2 156 000€. Toujours du côté des records, la Porsche 959 Sport a atteint 1 960 000€ tout comme la 911 Turbo S 3.6 qui s’est vendue 901 600€.

Ayant assisté à la vente en tant que spectateurs nous avons clairement noté le déséquilibre du catalogue avec un nombre incalculables de Porsche proposées. Si l’on établit un chiffrage précis, ce sont exactement 25 voitures de la marque qui était proposées aux enchères, soit environ un tiers des lots allant d’une 912 E au prototype de 917 cité précédemment. Cette prépondérance de Porsche a eu pour effet d’attirer beaucoup d’acheteurs passionnés de la marque, ceux-ci se battant sur quasiment tous les lots proposés et faisant trainer la vente en longueur. A l’inverse les enchérisseurs pour des lots d’autres marques étaient moins présents et certaines enchères se sont arrêtées très vite.
.

.

S’il est toujours difficile de tirer des conclusions définitives au terme d’une seule vente la tendance entrevue courant 2016 semble se confirmer. Les acheteurs sont prêts à débourser beaucoup d’argent lorsque les lots sont rares et irréprochables, en revanche ils se montrent beaucoup plus raisonnables et moins dépensiers lorsque les lots ne sont pas parfaits ou qu’il s’agit de modèles de grandes séries.

Prenons deux exemples lors de la vente RM Sotheby’s, d’un côté une Austin-Healey 3000 ex Works dont le châssis a été changé au cours de la restauration et de l’autre une Alfa Romeo GTA à l’historique pas 100% limpide. Dans les deux cas, les acheteurs face à ces voitures imparfaites n’ont pas enchéri au niveau attendu par la les actuels propriétaires des voitures.

Nous avions constaté ces dernières années une certaine tendance des maisons de ventes aux enchères à inclure dans leurs résultats les frais et taxes afin de faire gonfler artificiellement le montant des ventes. Signalons que RM Sotheby’s joue la carte de la transparence en incluant les frais (12% dans le cas de la vente de Paris) mais pas la TVA.

.

Voici les résultats complets de la vente Paris 2017 par RM Sotheby’s

.

.

« Articles Précédents