Archives du Tag BMW

Edition anniversaire pour les Mille Miglia 2017

.
La France a le Tour Auto, l’Italie a les Mille Miglia. Si les deux événements ne sont pas directement comparables, ils comportent néanmoins de nombreux points communs. Les deux rallyes réunissent les plus belles voitures du monde pour un périple sur route ouvert qui ravit les spectateurs.

Les Mille Miglia originelles se sont déroulées en Italie de 1927 à 1957. L’édition 2017 qui est parti hier de Brescia célèbre donc l’anniversaire des 90 ans de l’épreuve. Comme lors des années précédentes, les Mille Miglia 2017 se dérouleront en 4 étapes réparties sur quatre journées et parfois même une partie de la nuit. Le parcours emmène toujours les concurrents depuis Brescia jusqu’à Rome avant de revenir à Brescia mais les villes étapes ont été modifiées avec l’apparition de Padova en remplacement de Rimini.

L’édition 2017 se tiendra du 18 au 21 juin :

  • Jeudi 18 mai : Brescia – Padova
  • Vendredi 19 mai : Padova – Rome
  • Samedi 20 mai : Rome – Parme
  • Dimanche 21 mai : Parme – Brescia

.

.

L’événement tire son nom de la longueur de son tracé qui s’établit toujours aux alentours de 1000 miles (1600 km) disputés sur route ouverte. Forte heureusement, la reconstitution historique des Mille Miglia est beaucoup moins dangereuse que l’épreuve originelle qui avait été émaillée par plusieurs accidents dramatiques.

Si les vitesses sont bien moindres que dans les années 30, 40 et 50 la ferveur populaire est toujours aussi importante. Italie oblige, les tifosis sont toujours nombreux au bord des routes pour voir passer la course qu’il surnomme la piu bella del mundo.

Le plateau automobile exceptionnel réuni chaque année leur donne raison et les célébrités sont de plus en plus nombreuses au départ de l’épreuve. Alfa Romeo, Mercedes ou encore BMW partenaires de l’épreuve ont confiés quelques-unes de leurs voitures qui se sont illustrées aux Mille Miglia a des pilotes réputés ou à des VIP.
.
Retrouvez ici la liste complète des participants aux Mille Miglia 2017

.

Wheeler Dealers France débute ce soir

Nous vous parlons régulièrement de la chaine RMC Découverte, que ce soit pour Top Gear, Top Gear France, Vintage Garage ou plus récemment un documentaire sur l’automobile française. Nous n’avons pas de lien particulier avec cette chaine mais celle-ci a le mérite de proposer ou d’adapter des émissions sur le thème de l’automobile. RMC Découverte adapte un nouveau concept Wheeler Dealers en créant une version française de l’émission bien connue des amateurs.
.

wheeler-dealers-france

.

Originellement il s’agit d’une émission britannique dont le concept est simple mais efficace. Un spécialiste des voitures ayant la fibre du commerce achète des voitures allant des années 50 au youngtimer. Il sélectionne généralement des voitures à petit budget ou nécessitant des travaux pour être utilisables. Il confie ensuite celle-ci aux bons soins de son collègue mécanicien qui se charge de redonner une seconde jeunesse à la voiture à moindre frais. En fin d’émission la voiture est vendue dans le but de réaliser un bénéfice substantiel entre le prix d’achat, les couts de restauration et le prix de revente.

La version britannique de Wheeler Dealers est appréciée pour les conseils en mécanique qui y sont distillés ainsi que les astuces pour entretenir à moindre frais son véhicule. Comme toute émission de télévision il faut cependant prendre les conseils avec un certain recul et ne pas les appliquer à la lettre car dans certains cas cela s’apparente plus à du maquillage qu’à une réelle réparation.

RMC Découverte lancera donc ce lundi à 20h50 une version 100% française de l’émission Wheeler Dealers. A l’animation on retrouvera Gerry Blyenberg et Aurélien Letheux. Gerry se chargera de trouver et d’acheter les voitures de l’émission alors qu’Aurélien s’occupera de la partie mécanique. 10 émissions sont programmées dans les semaines à venir sur la chaine de la TNT.

La liste exhaustive des voitures n’a pas été communiquée pour le moment. On sait juste que l’émission d’ouverture sera consacrée à la très franchouillarde Citroën 2CV. D’autres voitures sont annoncées avec du côté britannique une Mini mais également des voitures plus récentes comme l’Alpine A310, la Mazda MX-5, la Jeep Wrangler ou encore la BMW M3.

.
Voici la présentation de Wheeler Dealers France :
.

.

La date de lancement choisi est pour le moins audacieuse avec l’énorme concurrence du match de foot de l’équipe de France. Il faudra donc attendre plusieurs semaines avant de tirer un bilan des audiences de cette nouvelle émission automobile.

.

Ich bin ein Marathonläufer

Par cette métaphore de la célèbre phrase prononcée par John Kennedy s’achève mon marathon de Berlin 2016. Troisième major marathon bouclé en trois ans après Londres et New York ce qui nous place désormais à mi-chemin de la médaille des Six Stars Finishers qui fait rêver de nombreux marathoniens. Cette médaille est décernée aux coureurs qui ont bouclé avec succès les six marathons composant la série des World Major Marathon (Tokyo, Boston, Londres, Berlin, Chicago et New York).

S’ils sont tous des marathons de premier rang caractérisés par leur nombre important d’engagés, chaque marathon garde néanmoins sa spécificité. Celui de Berlin est placé sous le signe de la performance et plus précisément des records du monde. Trois records y ont été battus récemment et les organisateurs mettent en avant le parcours très plat propice à la réalisation de performances.
.

bmw_berlin_marathon

.

Avant de s’élancer pour le marathon, une visite au village s’impose pour récupérer le dossard et se faire une première idée de l’ambiance. Le village du marathon de Berlin n’a rien d’exceptionnel, celui-ci est rationnel pas spécialement chaleureux ni exubérant, très allemand en somme. A Berlin les dossards sont imprimés sur présentation du code barre de la convocation ce qui facilite grandement les choses. En revanche le chronométrage se fait par une puce à accrocher dans ses lacets, une technique d’un autre âge que l’on s’attend plus à voir sur une course régionale que sur un marathon international.

Autre pingrerie berlinoise, aucun t-shirt n’est offert aux coureurs que ce soit celui du marathon ou celui de finisher. Il faut donc se délester de 30€ pour acheter un t-shirt de finisher avant même de prendre le départ de la course … superstitieux s’abstenir ! Le marathon de Berlin n’est pas réputé pour la beauté de ses produits dérivés et les choix de couleurs pour cette édition 2016 ne viendront pas contredire cette réputation.

Dimanche matin place à la course, quelle joie d’être sur la même ligne de départ (à quelques mètres près) que Kenenissa Bekele que j’admirais il y a quelques années au Stade de France lors des mondiaux d’athlétisme 2003. Le marathon est l’un des rares, si ce n’est l’unique sport où des athlètes professionnels se retrouvent sur la même ligne de départ que des amateurs. Le départ est très bien organisé et les vidéos sur écrans géants nous font patienter jusqu’au coup de pistolet au point que l’on ne voit pas le temps passer jusqu’au décompte à une minute du départ.
.

tenue-marathon-berlin

.

Le temps de préparer la montre et nous voilà lancés en direction de la Tour de la Victoire. Je profite des premiers kilomètres pour me chauffer doucement quitte à sacrifier quelques secondes au kilomètre. Le plan est de partir sur un rythme de 4’40 au kilomètre et de le tenir aussi longtemps que possible. L’expérience du marathon, même si celle-ci est faible avec quatre départs au compteur permet de mieux gérer le rythme des premiers kilomètres et de se forcer à ralentir pour garder de l’énergie pour les derniers kilomètres du parcours.

Berlin est le marathon de la performance et cela se ressent dans le peloton. Tout le monde est concentré sur son objectif et il y a très peu de gens déguisés. À Berlin le marathon est plus un sport qu’un amusement et cela se voit également du côté des spectateurs. Ceux-ci sont présents en nombre mais relativement calmes, ils se contentent d’applaudir poliment et d’encourager la famille ou les amis qu’ils sont venus voir. On est très loin des spectateurs hurlants dans les rues de Londres ou des panneaux d’encouragement de New York.

Petit à petit les kilomètres défilent, 5km, 10km …15km, rien ne peut m’arrêter, si ce n’est peut être la monotonie du parcours. Si le marathon de Berlin est assurément plat, il se dispute sur de grandes avenues et son parcours à peu d’intérêt. La course se déroule principalement dans des zones pavillonnaires et à l’exception de l’arrivée à la porte de Brandebourg on ne voit quasiment aucun monuments.
.

marathon-berlin-course

.

Au 17ème kilomètre ma montre GPS décide de se perdre et m’annonce que je cours au milieu d’un parc alors que je suis bel est bien sur une avenue du parcours officiel. Résultat de ce détour imaginaire : un décalage de quasiment un kilomètre entre la distance de la montre et celle réelle du marathon. Tous les calculs de moyenne sont donc faux, il faut alors faire les calculs à l’ancienne dans sa tête en se fiant uniquement à la vitesse instantanée et en calculant les temps de passage.

Je continue ainsi mon parcours dans les rues de Berlin, même si je sens bien que tenir le rythme de 4’40 est de plus en plus difficile, le chronomètre reste stable et les kilomètres continuent de défiler. Pas de mur du 30ème ni même du 35ème kilomètre, seulement des jambes qui deviennent lourdes et la nécessité de relancer de plus en plus pour rester dans les objectifs. Le calcul mental continue et en passant au 38ème kilomètre je sais que si je tiens sous les 5 minutes au kilomètre je franchirai la ligne d’arrivée en moins de 3h20. Ce sera mon objectif jusqu’à la fin.

En passant la Postdamer Platz, l’arrivée du marathon est à quelques mètres seulement mais les organisateurs n’ont pas choisi le chemin le plus court et nous ont réservé un détour de près de 4 kilomètres avant de passer la ligne d’arrivée tant espérée. A l’abord du 40ème kilomètre je ressens l’effet du mur (quoi de plus normal à Berlin !), le chrono ralenti de plus en plus et commence à flirter dangereusement avec la limite des 5 minutes au kilomètre. Le moral prend alors le relais pour me porter jusqu’à la dernière ligne droite.
En apercevant enfin la porte de Brandebourg, je sais que l’arrivée est encore à plus de 500 mètres et qu’il ne faut pas accélérer tout de suite. Mais chassez le naturel et il revient au galop, j’accélère donc jusqu’à la porte de Brandebourg puis une seconde fois entre la porte et la ligne d’arrivée. Au moment de franchir la ligne, un coup d’œil au chrono me permet de voir que le défi est réussi et que le temps officiel est de 3’19’’17. Il s’agit d’un nouveau record quasiment 10 minutes plus rapide que le temps établi l’an dernier à New York. Celui-ci sera très certainement difficile à battre dans les mois ou années à venir.
.

finisher-marathon-berlin

.

A l’arrivée, outre la traditionnelle médaille, le ravitaillement et le poncho, le marathon de Berlin est à ma connaissance le seul à offrir de la bière aux participants. Aussi surprenant que cela puisse paraitre, de nombreux marathonien profitent de leur pinte de bière seulement quelques minutes après avoir franchi la ligne d’arrivée.

En résumé, le marathon de Berlin est totalement orienté vers la performance, tout est parfaitement organisé avant et pendant la course pour favoriser les chronos. En revanche, au niveau du parcours et des spectateurs, Berlin manque de ce léger supplément d’âme qui fait de certains marathons une immense fête populaire.

.

Un catalogue de rêve pour RM Sotheby’s à Monterey

La vente aux enchères RM Sotheby’s de Monterey est sans contestation possible la plus impressionnante de la semaine avec au fil du catalogue des lots plus désirables les uns que les autres. Les prestigieuses Cobra que nous vous avons présentés, ainsi que la collection de Jim Click où bien encore la Jaguar Type-D ayant remporté les 24 heures du Mans 1956 font toute partie du catalogue RM Sotheby’s.

Au côté de ces voitures on retrouve de nombreux autres lots qui auraient pu être tête d’affiches dans des ventes plus conventionnelles. Dans le désorder : deux Ford GT40, plusieurs Ford Mustang Shelby GT350R un nombre impressionnant de voitures issues de Maranello, un prototype Chaparral, deux Bentley Tourer, une BMW 507 Roadster, des Mercedes 300 SL … et d’autres voitures plus confidentielles. Au sein du catalogue de la vente on trouve plus de 40 voitures dont l’estimation est supérieure au million de dollars, une véritable usine à rêve pour collectionneurs fortunés.
.

.

Parmi les Ferrari, nous noterons la présence d’une Ferrari 250 GT California Spider en châssis long produite à seulement 50 exemplaires et estimée entre 12 et 14 millions de dollars. La très rare 268 SP de 1962 s’annonce comme l’une des stars de la vente, celle-ci a notamment couru aux 24 heures du Mans, dans différents championnats américaine et a été pendant de nombreuses années une pensionnaire de la collection de Pierre Bardinon. RM Sotheby’s n’a pas souhaité communiquer l’estimation pour cette voiture mais nul doute qu’il faudra signer un chèque de sept chiffres pour repartir au volant de la belle italienne.
.

Ferrari 268 SP

.

Un nombre important de lots proviennent de la collection du musée de Riverside, il s’agit pour la plupart de Maserati : Indy, Mexico, Bora, Khamsin, Ghibli …. Si les voitures issues de musée se présentent souvent avec de faibles kilométrages, l’immobilisme est un fléau pour les automobiles anciennes et la remise en route peut s’avérer longue et fastidieuse.

Avec plus de 500 pages, le catalogue couvre à la fois des modèles très recherchés garantissant de fortes enchères mais également des voitures plus rares de connaisseurs produites à seulement quelques exemplaires et qui s’adressent à un public plus pointu.

Outre les Shelby et Ford très appréciées outre-Atlantique, les Hot Rods, autre spécificité américaine sont également présents dans la sélection à des tarifs bien inférieurs aux automobiles préalablement citées.
.

.

La vente s’étalera sur deux jours avec une première session le vendredi 19 aout à partir de 19 heures et une seconde le lendemain (samedi 20 aout) au même horaire.
.

Retrouvez ici l’intégralité du catalogue de la vente RM Sotheby’s de Monterey

.

Monterey Car Week 2016

La Monterey Car Week comme l’appellent nos amis américains est devenu un événement incontournable du calendrier des riches collectionneurs d’automobiles. Ce développement s’est accompagné de la multiplication des ventes aux enchères ces dernières années, celles-ci constituant désormais quasiment le coeur de l’événement.

De son coté, le Salon Rétromobile a incontestablement pris de l’ampleur pour donner lieu à une véritable semaine de l’automobile de collection dans la capitale française puisque Artcurial Motorcars, RM Sotheby’s et Bonhams officient chaque année à Paris. En comparaison de ce qui attend les passionnés à Monterrey au milieu du mois d’août, la semaine de Rétromobile apparait comme une gentille fête de quartier.

.

Concours d’élégance de Pebble Beach

Evènement central de la Monterey Car Week, le concours d’élégance de Pebble Beach regroupe les plus belles automobiles du monde qui concourent dans différentes catégories. C’est sans nul doute le plus connu des concours d’élégance dédié aux voitures de collection avec le très élitiste concours de Villa d’Este. Remporter le best of show du Concours de Pebble Beach offre instantanément une renommée mondiale aussi bien à la voiture qu’à son heureux propriétaire.
.

Pebble Beach

.

Les différentes classes varient d’une année à l’autre en fonction de l’actualité, pour l’édition 2016, les organisateurs ont décidé de mettre à l’honneur les 100 ans de la marque BMW ainsi que les motos bavaroises et le 50ème anniversaire de la victoire des Ford GT40 aux 24 heures du Mans. Le concours d’élégance de Pebble Beach se tiendra le dimanche 21 août sur les pelouses du Golf de Monterey.

Outre les expositions statiques, le Concours d’élégance se double d’une démonstration dynamique baptisée Tour d’élégance et qui se tiendra en préambule le jeudi 18 août. Celui-ci réservé aux participants du Concours d’élégance permet d’admirer les belles carrosseries au cours d’une balade de trois heures et de quelques dizaines de kilomètres sur les magnifiques routes californiennes.

.

Autres concours d’élégance

Dans le sillage de Pebble Beach, d’autres concours d’élégance se déroulent au cours de la Monterey Car Week. Legend of the Autobhan est comme son nom le laisse supposer dédié aux automobiles allemandes alors que le Concorso Italiano met à l’honneur les belles carrosseries italiennes. Dans un tout autre registre, le concours d’LeMons Monterey regroupe des voitures généralement boudées par les collectionneurs pour un concours très second degré.

.

Ventes aux enchères

Initialement, les ventes aux enchères se déroulaient en annexe du programme d’animations, elles font désormais parti de celui-ci à part entière. En quelques années, les ventes aux enchères ont pris de l’ampleur et le nombre de maisons présentes s’est multiplié. La Monterey Car Week est souvent le théâtre des enchères les plus folles et les voitures les plus rares et les plus désirées y sont proposées aux enchérisseurs du monde entier. Les catalogues des ventes étant devenus pléthorique, les ventes se déroulent sur plusieurs jours.
.

RM Sothebys Monterey Catalog

.

Nous reviendrons prochainement sur les stars annoncées de ces différentes ventes aux enchères ainsi que sur nos coups de cœur personnels avec dans le désordre la Jaguar Type-D de l’écurie Ecosse ayant remporté les 24 heures du Mans, la première Shelby Cobra et de nombreux autres Cobra, des Ford GT40 …

  • Bonhams
    Jeudi 18 août, vendredi 19 août
    .
  • Mecum Muscle Cars & More
    Jeudi 18 août, vendredi 19 août, samedi 20 août
    .
  • Rick Cole Auctions
    Jeudi 18 août, vendredi 19 août, samedi 20 août et dimanche 21 août
    .
  • RM Sotheby’s
    Jeudi 18 août, vendredi 19 août, samedi 20 août
    .
  • Russo and Steele’s
    Jeudi 18 août, vendredi 19 août et samedi 20 août
    .
  • Gooding and Company
    Samedi 20 août et dimanche 21 août

.

Rolex Monterey Motorsports Réunion

C’est là aussi un événement de renommée internationale et une course de voitures anciennes parmi les plus importantes d’Amérique du Nord. Pendant 3 jours, plus de 500 voitures de compétition de différentes époques vont s’affronter sur le circuit de Laguna Seca et son fameux virage de Corkscrew.
.

Rolex Monterey Motorsport Reunion

.

Si les règlements différentes quelque peu entre les Etats Unis et l’Europe on retrouvera des voitures de Sport et des GT dans différentes classes allant des avant-guerre jusqu’au milieu des années 80. Comme pour le Concours d’élégance de Pebble Beach, les organisateurs de la Rolex Monterey Motorsport Réunion ont décidé de mettre à l’honneur les 100 ans de BMW.

Voici les principales catégories qui seront en piste :

  • Pre-1940 Sports Racing and Touring and 1927 – 1951 Racing
  • 1947 – 1955 Sports Racing and GT
  • 1955 – 1962 GT Cars
  • 1955 – 1961 Sports Racing under 2000cc
  • 1955 – 1961 Sports Racing over 2000cc
  • 1961 – 1966 GT under 2500cc
  • 1963 – 1966 GT over 2500cc
  • 1963 – 1968 USRRC & Can-Am
  • 1963 – 1973 FIA Manufacturers Championship
  • 1966 – 1972 Trans-Am
  • 1967 – 1984 Formula One
  • 1968 – 1974 Can-Am (50th anniversary celebration)
  • 1970 – 1984 Sports Racing under 2100cc
  • 1973 – 1981 FIA, IMSA, GT, GTX, AAGT, GTU
  • 1981 – 1991 FIA Manufacturers Championship; IMSA GTO/GTP

.

Retrouvez ici les horaires détaillés de l’édition 2016 de la Rolex Monterey Motorsports Réunion ainsi que la liste des participants.

.

Autres animations

De nombreux autres rassemblements et animations officiels ou officieux se déroulent au cours de la Monterey Car Week. C’est l’occasion pour les passionnés de se rassembler et de profiter de leurs voitures de collection. Pour simplifier les choses, les organisateurs ont créé un plan regroupant tous les lieux où il y aura des événements au cours de la semaine :
.

Monterey_car_week_map_2015_op_800x506

.

Pour en savoir plus : www.montereycarweek.com

.

Promotion estivale pour les musées Porsche et Mercedes

Les vacances d’été sont une occasion idéale pour visiter quelques musées automobiles, en particulier lorsque la météo n’est pas au rendez-vous. Avec plusieurs constructeurs d’envergure internationale, l’Allemagne est richement dotée en musées automobiles avec notamment BMW à Munich ainsi que Porsche et Mercedes-Benz à Stuttgart.

Si la firme à l’étoile et la marque de Zuffenhausen se livrent une guerre commerciale et sportive sur les cinq continents, elles ont décidé d’enterrer la hache de guerre dans leur ville d’origine en ce qui concerne les musées. Les responsables de Mercedes Classic et du Porsche Museum mettent en avant la complémentarité entre les deux musées pour justifier cette alliance de raison.
.

MercedesPorscheMuseum

.

Les spectateurs qui souhaitent visiter les deux musées bénéficieront ainsi d’une remise de 25% sur le prix d’entrée du second musée et ce jusqu’à la fin de l’année 2016. Lors de la visite du premier musée (Porsche ou Mercedes-Benz), un coupon de réduction valable sur le second musée sera remis aux visiteurs. Le prix d’entrée en temps normal est de 8€ par musée, une fois la réduction appliquée le tarif pour les deux musées est donc de 14€ au lieu de 16€ habituellement. Cette initiative bénéfique pour les spectateurs ne devrait toutefois pas mettre à mal les finances de ces grands constructeurs.

Pour mettre en avant cette initiative, les deux musées ont pratiqué non pas un échange culturel mais un échange automobile. Ainsi, jusqu’à la fin de l’année une Mercedes W111 230 S de 1966 sera exposée devant le Porsche Museum pendant qu’une Porsche 911 Carrera 2.7 de 1975 accueillera les visiteurs du Mercedes-Benz Museum.

.

Mercedes-Benz Museum
Mercedesstraße 100
70372 Stuttgart

Ouvert du mardi au dimanche de 9h à 18 h (dernière entrée à 17h)
.

Pour plus de renseignements rendez-vous sur le site internet du Mercedes Museum

.

Porsche Museum
Porscheplatz 1
70435 Stuttgart-Zuffenhausen

Ouvert du mardi au dimanche de 9h à 18h (dernière entrée à 17h30)
.

Pour plus de renseignements rendez-vous sur le site internet du Porsche Museum

.

Les vidéos de Morrissette au Val de Vienne

Quelques jours après l’Historic Tour du Val de Vienne, il est temps de revenir sur l’événement par le biais des vidéos des deux courses de Morrissette en caméra embarquée. Il s’agissait de la première apparition de la MG B au sein du tout nouveau plateau ASAVE Racing 65, réservé comme son nom l’indique aux voitures GT et Tourisme homologuées avant 1966.
.

DSC_0339

.

Bien que les deux courses se soient déroulées le même weekend, sur le même circuit, elles ont été totalement différentes. La première course disputée en fin de soirée le samedi soir a été marquée par une énorme averse qui a engendré des glissades plus ou moins maitrisées de la MG B. Cela ne l’a néanmoins pas empêchée de rejoindre l’arrivée à une position honorable.

La seconde course s’est quand à elle déroulée sous un grand soleil, les soucis venant d’avantage du trafic en piste que de la météo. Le plateau ASAVE Racing 65 étant mélangé avec le Challenge ASAVE GT Tourisme et le Saloon Car, il fallait bien surveiller ses rétros. Même en étant particulièrement attentif aux drapeaux bleus, cela n’empêche pas certains concurrents pressés de déloger la MG B de la trajectoire idéale lors de leurs dépassements. Il est grand temps de boucler votre harnais pour prendre place à bord de la MG B :
.

Course 1
.

.

Course 2
.

.

» Lire la suite

Tour Auto 2016 : le classement final

La dernière étape du Tour Auto est le point final d’une formidable semaine de compétition automobile à travers les chemins de traverse français. Pour cette édition anniversaire, les organisateurs avaient décidé de juger l’arrivée sur la Croisette à Cannes, face à la mer. Avant de déguster le champagne les pieds dans le sable, les équipages devaient disputer une dernière étape entre Marseille et Cannes avec un passage sur le circuit du Castellet. Nouveauté 2016, une boucle de nuit composée de deux spéciales attendait les concurrents sur les hauteurs de Cannes, la première spéciale sera finalement annulée mais tous semblent avoir apprécié cette innovation nocturne.
.

Compétition
Andrew Smith continue de démontrer que la Ford GT40 n’est pas une voiture réservée aux grandes lignes droites et aux circuits mais qu’il s’agit également d’un outil redoutable dans les épreuves spéciales. Il s’impose devant Jean-Pierre Lajournade et Ludovic Caron qui sont séparés de seulement 5 secondes. Le pilote de la Jaguar Type E conforte donc un peu plus son leadership.

Lors de l’épreuve sur le mythique circuit Paul Ricard, Andrew Smith continue sur sa lancée et s’impose au volant de sa GT40. Derrière lui on retrouve les mêmes acteurs dans l’ordre inverse. Les écarts sont significatifs puisque Ludovic Caron reprend plus de 20 secondes à son adversaire direct et l’écart repasse sous la minute. Shaun Lynn pourtant bien parti sur le Circuit du Castellet est trahi par sa mécanique ce qui lui coûte sa troisième place au classement général provisoire. Au sortir du circuit, cette troisième position est occupée par Damien Kohler et Sylvie Laboisne sur leur Lotus Elan.

L’étape nocturne est elle aussi remportée par Andrew Smith qui réalise le score parfait sur cette dernière journée. Il devance Jean-Pierre Lajournade de 15 secondes, le podium est complété par l’agile Lotus Elan de Nicolas Melin et Paul-Edouard Gondard. Ludovic Caron termine un peu plus loin puisque celui-ci prend la 11ème place de la spéciale, il écope également d’une pénalité de une minute sans conséquence au classement général.
.

IMG_2529

.

Le Tour Auto 2016 est donc remporté par Jean-Pierre Lajournade et Christophe Bouchet qui s’imposent pour la deuxième année consécutive au volant de leur Jaguar Type E. Cette victoire ne souffre d’aucune contestation tant l’équipage a dominé l’épreuve, en tête du début à la fin et accentuant régulièrement son avance. Ils devancent Ludovic Caron et Charles de Villaucourt qui ont toujours été très rapides mais légèrement moins que la Type E. La troisième marche du podium revient à Damien Kohler et Sylvie Laboisne qui ont été très réguliers lors de ce Tour Auto 2016.
.

Pos Pilote / Copilote Nat Voiture Temps Ecart
1 Jean Pierre LAJOURNADE / Christophe BOUCHET FRA/FRA Jaguar Type E 3,8L 2h09m31s
2 Ludovic CARON / Charles de VILLAUCOURT FRA/FRA Shelby Cobra 289 2h12m36s 3m05s
3 Damien KOHLER / Sylvie LABOISNE FRA/FRA Lotus Elan 2h16m58s 7m27s

.
Retrouvez ici le classement final du Tour Auto 2016 en catégorie Compétition

.

Indice de performance
Relativement méconnu du grand public, ce classement tient compte de l’âge et de la cylindrée des véhicules pour établir un classement le plus homogène possible. Un coefficient de performance propre à chaque véhicule est appliqué aux résultats chronométriques bruts afin d’établir le classement à l’indice de performance. Les Porsche 356 y sont généralement très bien représentées et chaque année Alexis Raoux et François Chastres luttent pout tenir tête aux allemandes au volant de leur Alfa Romeo Giulietta Sprint Veloce.

L’édition 2016 est une nouvelle fois remportée par un Porsche 356, celle de Jean-François Penillard et Matthieu Verlaine. Le podium final est complété par deux Alfa Romeo.
.

Pos Pilote / Copilote Nat Voiture Temps x Coeff Ecart
1 Jean-François PENILLARD / Matthieu VERLAINE FRA/FRA Porsche 356 Pré A 1h25m18s
2 Alexis RAOUX / François CHASTRES FRA/FRA Alfa Romeo Giulietta Sprint Veloce 1h26m08s 0m50s
3 Adrien CATHIARD / Christine CATHIARD FRA/FRA Alfa Romeo 1900 CSS 1h33m01s 7m43s

.
Retrouvez ici le classement final du Tour Auto 2016 en catégorie Indice de Performance

.

IMG_2368

.

Les MG B
Ce classement très officieux établi uniquement par Morrissette met à l’honneur les roadsters britanniques qui vivent dans l’ombre des stars que sont les AC Cobra, Jaguar Type E et autres Ferrari. Dans le plateau 3, les MG B sont pourtant de redoutables concurrentes et trustent les premières places que ce soit lors des spéciales routières ou bien encore sur les circuits.

Sur les six MG B au départ dans la catégorie compétition, cinq sont à l’arrivée et pour la plupart très bien placées. Engene Deleplanque et Cathy Dubuisson ont été les plus rapides cette année avec plusieurs victoires de spéciales, ils devancent Pierre Buffet et Alexandre Marnas toujours très bien placés. Le podium est complété par Stanislas Gurdijan et Gonzague Ruchaud qui réalisent un très bon Tour Auto pour leur première participation au volant d’une MG B.

  • Eugène DELEPLANQUE / Cathy DUBUISSON (8ème)
  • Pierre BUFFET / Alexandre MARNAS (12ème)
  • Stanislas GURDIJAN / Gonzague RUCHAUD (14ème)
  • Jean-Luc DURAND / Sylvain PROYART (23ème)
  • Georges ROCCHIETTA / Stéphane MOREAU (53ème)

.

IMG_2296

.

Périodes G1 et G2
Dans les catégories G1 et G2, tout reste à jouer et cela se démontre dès la première spéciale du jour puisque les deux premiers au classement général provisoire terminent l’épreuve d’ouverture ex aequo. Arnaud Gauduel et Eddy Benezet devancent Roland Hachler, habitué des podiums au volant de sont Alfa Romeo GTAm.

Sur le circuit du Castellet, Eddy Benezet se montre impérial et s’impose devant Marc Doncieux sur Ford GT40 et Christophe Schwartz au volant de sa très imposante Plymouth Hemicuda. Arnaud Gauduel doit se contenter de la 5ème place mais à plus d’une minute du vainqueur. Au sortir du circuit Paul Ricard c’est donc la Porsche d’Eddy Benezet qui est en tête du classement général provisoire avec 38 secondes d’avance sur la BMW 2800 CS d’Arnaud Gauduel.

Comme attendu, la BMW 2800 CS s’impose lors de l’épreuve spéciale mais avec seulement 11 secondes d’avance sur la Porsche d’Eddy Benezet. Avec cette deuxième place, le pilote de la Porsche assure sa victoire finale dans cette édition 2016, d’autant plus qu’Arnaud Gauduel va se voir infliger une pénalité. Lors de cette dernière épreuve, la troisième position du classement général change de main puisque Manuel Nicolaidis et Christophe Barthe au volant de leur Escort 1600 TC devancent la Ferrari 275 GTB/C de Arnold Meier et Sarah Amoroso.
.

IMG_2416.

Pos Pilote / Copilote Nat Voiture Temps Ecart
1 Eddy BENEZET / Jean-Jacques BENEZET FRA/FRA Porsche 911 ST 2.5L 2h16m30s
2 Arnaud GAUDUEL / Alexandre DELAYE FRA/FRA BMW 2800 CS 2h17m57s 1m27s
3 Manuel NICOLAIDIS / Christophe BARTHE CHE/CHE Ford Escort 1600 TC 2h29m49s 13m19s

.
Retrouvez ici le classement final du Tour Auto 2016 en catégorie G1 et G2

.

Périodes H1, H2 et I
Florent Jean continue de se montrer impérial lors des épreuves spéciales et impose sa Ferrari 308 Gr.IV Michelotto quelques secondes devant la Ligier JS2 de Mr John of B. La troisième position est occupée par la Porsche 911 RSR 3L pilotée par Guy Fréquelin.

L’épreuve du Castellet est remportée par Mr John of B sur sa Ligier devant Michel Lecourt toujours très régulier au volant de sa Porsche RSR 2.8 L. Le podium est complété par une autre Porsche, celle de Claudio Roddaro. Florent Jean est quelque peu en retrait dans cette épreuve sur circuit mais dispose toujours d’une confortable avance au classement général provisoire.

Florent Jean parachève son œuvre sur ce Tour Auto 2016 en s’imposant lors de la dernière spéciale disputée de nuit. Il devance un duo de Porsche 911, la RSR 3L de Guy Fréquelin et la RS 3L de Claudio Roddaro. A noter que si M John of B était bien au départ de cette dernière spéciale, celui-ci a connu des ennuis mécaniques dans la journée qui lui ont couté beaucoup de temps.
.

IMG_2646

.

Sans surprise, c’est donc Florent Jean et Philippe Talabard qui impose leur Ferrari 308 Gr.IV Michelotto au classement général final. Sur la seconde marche du podium on retrouve Michel Lecourt et Raymond Narac régulièrement aux avant postes tout au long de l’épreuve. La troisième position revient à Didier Sirgue et Gérard Dunesme sur leur De Tomaso Pantera Gr.IV.
.

Pos Pilote / Copilote Nat Voiture Temps Ecart
1 Florent JEAN / Philippe TALABARD FRA/FRA Ferrari 308 Gr.IV Michelotto 2h04m14s
2 Michel LECOURT / Raymond NARAC FRA/FRA Porsche 911 RSR 2,8L 2h05m54s 1m40s
3 Didier SIRGUE / Gérard DUNESME FRA/FRA De Tomaso Pantera Gr.IV 2h08m51s 4m37s

.
Retrouvez ici le classement final du Tour Auto 2016 en catégorie H1, H2 et I

.

Régularité
Si dans la catégorie compétition, les vainqueurs de spéciales sont souvent les mêmes, en régularité les candidats à la victoire de spéciale sont très nombreux. La première spéciale du jour longue d’un peu plus de 8 kilomètres est remportée par Tim et Sarah Ingram Hill sur une Ferrari 275 GTB. Une autre Ferrari, profite de cette spéciale pour prendre la tête du classement général provisoire, celle de Martin H et Francisco Sucari. Les écarts restent très faibles avec trois secondes entre les trois premiers.

Sur le circuit du Castellet, les leaders se neutralisent même si les écarts sont encore plus réduits puisque ceux-ci se tiennent désormais en seulement deux secondes. L’épreuve sur circuit est remportée par John et Suzan Bennett sur une très rare Alfa Romeo TZ.

La spéciale de nuit sera, comme cela avait été le cas lors du Rallye de Monte-Carlo Historique en début d’année, le juge de paix de ce Tour Auto 2016 en catégorie régularité. La spéciale est remportée par Stéphane Peculier et Stéphanie Viellard sur une Triumph TR3 A. Les leaders du classement général se classent respectivement 10ème, 20ème et 23ème avec une fois encore de très faibles écarts.
.

DSC08677

.

C’est finalement l’équipage composé de Martin H. et Francisco Sucari qui l’emporte sur sa Ferrari 250 GT Berlinetta. Toujours dans le Top 5 ils ont pris la tête au matin de la dernière étape pour ne plus la lâcher. On retrouve ensuite les équipages Alpine Jean François et François Nicoules et Georges Henri Meylan copiloté par Julien Stervinou. Ils reculent donc d’une position par rapport à leur classement final de l’édition précédente du Tour Auto.
.

Pos Pilote / Copilote Nat Voiture Temps Ecart
1 Martin H SUCARI / Francisco SUCARI ARG/ARG Ferrari 250 GT Berlinetta 1m13s
2 Jean-François NICOULES / François NICOULES FRA/FRA Alpine Renault A110 1600S 1m16s 0m03s
3 Georges Henri MEYLAN / Julien STERVINOU CHE/FRA Alpine Renault A110 1600S 1m18s 0m05s

.
Retrouvez ici le classement final du Tour Auto 2016 en catégorie Régularité

.

L’édition 2016 du Tour Auto est désormais terminée, les équipages, les assistances et les voitures auront désormais droit à un repos bien mérité. Pour les organisateurs il faudra bientôt se pencher sur la préparation de l’édition 2017, car le Tour Auto de par son ampleur nécessite une organisation pharaonique et beaucoup d’anticipation.

.

Tour Auto 2016 : Classements et vidéo de la 2ème étape

La deuxième étape emmenait les concurrents du Tour Auto de Beaune à Lyon avec une épreuve sur le circuit de Bresse dans la matinée suivi de deux spéciales dans le courant de l’après midi. Une journée particulièrement disputée qui a vu les différents classements évoluer à plusieurs reprises.
.

Compétition
Bien que très sinueux, le circuit de Bresse a permis aux V8 américains de s’exprimer et de s’imposer. Shaun Lynn impose sa Cobra devant la GT40 d’Andrew Smith de retour après ses déboires mécaniques de la veille. Le podium est complété par Ludovic Caron ; Jean-Pierre Lajournade leader du classement général jusqu’alors se contente de la 4ème place. Au sortir du circuit de Bresse, Shaun Lynn et Ludovic Caron son ex aequo devant Jean-Pierre Lajournade au classement général.
. IMG_2531

.

Le pilote de la Jaguar Type-E a profité de la maniabilité et des quatre roues indépendantes de sa monture pour se montrer intraitable dans les deux spéciales. Il reprend la tête du classement dès la première épreuve routière et accentue son avance dans la seconde. Au terme de cette deuxième étape, on retrouve le même podium au classement général provisoire qu’hier avec toutefois des écarts plus importants.
.

Pos Pilote / Copilote Nat Voiture Temps Ecart
1 Jean Pierre LAJOURNADE / Christophe BOUCHET FRA/FRA Jaguar Type E 3,8L 45m35s
2 Ludovic CARON / Charles de VILLAUCOURT FRA/FRA Shelby Cobra 289 46m12s 0m37s
3 Shaun LYNN / Kevin KIVLOCHAN GBR/GBR Shelby Cobra 289 46m34s 0m59s

.

Périodes G1 et G2
Comme dans la catégorie compétition, les Ford GT40 se mettent en avant sur le circuit de la Bresse et prennent leur revanche sur les déboires mécaniques qu’elles ont connu lors de la première étape. Philippe Vandromme impose sa GT40 alors que Marc Doncieux également sur la même voiture se classe troisième. Entre les deux on retrouve Eddy Benezet le leader du classement général provisoire.

Dans les deux spéciales de l’après midi, Arnaud Gauduel s’impose au volant de sa BMW 2800 CS avec des écarts relativement importants ce qui lui permet de conserver toutes ses chances au classement général. Le podium des spéciales varie mais on y retrouve les trois hommes de tête du classement général rejoints successivement par la GT40 de Philippe Vandromme et la Jidé d’Alexandre Leroy. Au terme de la journée, Eddy Bénezet est en tête du classement général provisoire mais les écarts restent relativement faibles.
.

Pos Pilote / Copilote Nat Voiture Temps Ecart
1 Eddy BENEZET / Jean-Jacques BENEZET FRA/FRA Porsche 911 ST 2.5l 48m10s
2 Arnaud GAUDUEL / Alexandre DELAYE FRA/FRA BMW 2800 CS 48m23s 0m13s
3 Roland HACHLER / Beat RAUBER CHE/CHE Alfa Romeo 1750 GTAm 49m40s 1m30s

.

Périodes H1, H2 et I
Dans les catégories H et I, le duel sur circuit oppose de nouveau la Ligier JS2 de John of B à la Porsche 911 RSR 2.8 L de Michel Lecourt. Le prototype à moteur Cosworth l’avait emporté de deux secondes à Dijon-Prenois, il s’impose cette fois ci avec seulement une seconde d’avance. Florent Jean grimpe sur la troisième place du podium avec sa Ferrari 308 Gr.IV Michelotto et entame sa remontée au classement général. Cette remontée est d’autant plus fulgurante que sa pénalité de 1m40 infligée hier lui à semble-t-il été retirée.
.

IMG_2646

.

Florent Jean impose sa Ferrari dans les deux étapes routières et prend la tête du classement général provisoire avec une avance non négligeable à défaut d’être confortable. Didier Sirgue, grand animateur de l’édition 2015 était jusque là en retrait en 2016, il refait son apparition en haut des classements et se classe second dans les deux spéciales de l’après midi. Une autre Ferrari 308 Gr.IV Michelotto, celle de François-Xavier Entremont se classe troisième des spéciales.

Au classement général, derrière Florent Jean, on retrouve Michel Lecourt et John of B déjà présent sur le podium provisoire hier :
.

Pos Pilote / Copilote Nat Voiture Temps Ecart
1 Florent JEAN / Philippe TALABARD FRA/FRA Ferrari 308 Gr.IV Michelotto 44m01s
2 Michel LECOURT / Raymond NARAC FRA/FRA Porsche 911 RSR 2,8L 44m29s 0m28s
3 Mister JOHN OF B. / SIBEL FRA/FRA Ligier JS 2 DFV 44m54s 0m53s

.

Régularité
Dans la catégorie régularité les écarts restent très faibles car sur circuit il est très compliqué de faire des écarts significatifs sauf en cas d’ennui mécanique. Les écarts se font d’avantage dans les spéciales routières, mais celles du Tour Auto sont généralement relativement courtes. La dernière spéciale du jour a été neutralisée pour des raisons de sécurité les écarts du jour sont donc d’autant plus faibles.

L’épreuve disputée sur le circuit de Bresse voit cinq voitures ex aequo avec seulement une seconde de pénalité. Parmi elles, on retrouve la Peugeot 203 engagée officiellement par Peugeot et à la décoration faussement d’époque particulièrement réussie. L’unique épreuve spéciale est remportée par une anglaise, l’Austin Healey 100/4 du duo Georges Asperti-Boursin / Dominique Asperti-Boursin. Ils devancent les deux Alpine A110 1600 S des leaders du classement général.

Au terme de cette deuxième étape, les deux premières places restent inchangées et une Ferrari en chasse une autre de la troisième position. La 250 GT châssis court cède sa place à une 275 GTB elle aussi aux mains d’un équipage argentin :
.

Pos Pilote / Copilote Nat Voiture Temps Ecart
1 Jean Francois NICOULES / François NICOULES FRA/FRA Alpine Renault A110 1600S 0m11s
2 Georges Henri MEYLAN / Julien STERVINOU CHE/FRA Alpine Renault A110 1600S 0m15s 0m04s
3 Alejandro OXENFORD / Jose Luis CELADA ARG/ARG Ferrari 275 GTB 0m20s 0m09s

..

Vous pouvez retrouver les classements détaillés de toutes les catégories (VHC, Indice de Performance, G1, G2, H1, H2, I et Régularité) ainsi que le classement en direct des étapes en cours en cliquant ici.

.
Pour compléter ces classements, voici le résumé en vidéo l’étape du jour disputée entre Beaune et Lyon :
.

.

Tour Auto 2016 : Classements et vidéo de la 1ère étape

Au lendemain de la première étape, il est déjà temps de faire les comptes et de savoir qui domine les différentes catégories du Tour Auto 2016. Morrissette vous dit tout ce qu’il faut retenir de cette première journée dans les différentes catégories.

.

Compétition
La catégorie Compétition est la catégorie reine du Tour Auto, c’est au sein de celle-ci que sera désigné le vainqueur final du Tour Auto. Morrissette avait pronostiqué un mano à mano entre Jean-Pierre Lajournade copiloté par Christophe Bouchet (les vainqueurs sortants) sur Jaguar Type E et Ludovic Caron copiloté par Charles de Villaucourt déjà vainqueurs sur AC Cobra. Ce duel pouvant être arbitré par Shaun Lynn et Kevin Kivlochan également sur AC Cobra où bien encore par Andrew Smith et James Cottingham sur Ford GT40.
.

IMG_2529

.

Si pour les trois premiers équipages cités, les pronostics se sont vérifiés, pour l’équipage de la GT40 la journée a été particulièrement difficile avec un début d’incendie et des soucis mécanique les immobilisant dès la première spéciale. Heureusement la Ford GT40 a pu être réparée et sera de nouveau au départ aujourd’hui même si toutes chances de bien figurer au classement général se sont envolées. Jean-Pierre Lajournade a remporté la première spéciale du Tour Auto 2016, Ludovic Caron lui a répondu lors de l’épreuve disputée sur le circuit de Dijon-Prenois. Au terme de la première journée, la Jaguar Type-E conserve l’avantage, Shaun Lynn qui a joué placé complète le podium provisoire.
.

Pos Pilote / Copilote Nat Voiture Temps Ecart
1 Jean Pierre LAJOURNADE / Christophe BOUCHET FRA/FRA Jaguar Type E 3,8L 18m28s
2 Ludovic CARON / Charles de VILLAUCOURT FRA/FRA Shelby Cobra 289 18m30s 0m02s
3 Shaun LYNN / Kevin KIVLOCHAN GBR/GBR Shelby Cobra 289 18m40s 0m12s

..

Périodes G1 et G2
Dans ces catégories réservées aux voitures plus récentes, les leaders n’ont pas été épargnés non plus. Dans les groupes G1 et G2, les deux Ford GT40 engagées ont connu des soucis mécaniques qui les ont relégué en fond de classement. Eddy Benezet impose sa Porsche 911 ST 2.5 L lors de la spéciale d’ouverture, Arnaud Gauduel s’imposant pour sa part avec sa BMW 2800 CS sur le circuit de Dijon-Prenois. Ce dernier prend du même coup la tête du classement général de la catégorie. Le podium provisoire est complété par l’Afla Romeo 1750 GTAm de Roland Hachler et Beat Rauber.
.

Pos Pilote / Copilote Nat Voiture Temps Ecart
1 Arnaud GAUDUEL / Alexandre DELAYE FRA/FRA BMW 2800 CS 19m38s
2 Eddy BENEZET / Jean-Jacques BENEZET FRA/FRA Porsche 911 ST 2.5l 19m54s 0m16s
3 Roland HACHLER / Beat RAUBER CHE/CHE Alfa Romeo 1750 GTAm 20m19s 0m41s

.

..

Périodes H1, H2 et I
Les catégories H et I sont généralement les plus rapides du Tour Auto. Christophe Van Riet, vainqueur l’an dernier sur une Porsche 911 RS 3.0L et favoris à sa propre succession après s‘être imposé lors de la première spéciale du jour a connu des soucis et a plongé au classement général provisoire. C’est une autre Porsche que l’on retrouve en tête à l’issue de la première journée, celle de Michel Lecourt et Raymond Narac. Ils devancent la Ligier de Mr John of B qui malgré une touchette sur le circuit de Dijon se maintient à la deuxième place provisoire. On retrouve ensuite la Porsche de Claudio Roddaro. L’équipage constitué d’Anthony Beltoise et Jean-Pierre Gagick sur Corvette C3 n’est qu’à 4 secondes du podium provisoire.
.

Pos Pilote / Copilote Nat Voiture Temps Ecart
1 Michel LECOURT / Raymond NARAC FRA/FRA Porsche 911 RSR 2,8L 18m10s
2 Mister JOHN OF B. / SIBEL FRA/FRA Ligier JS 2 DFV 18m22s 0m12s
3 Claudio RODDARO / TILBER MCO/FRA Porsche 911 RS 3.0L 18m40s 0m30s

.

IMG_2585

.

.

Régularité
Dans la catégorie régularité les favoris ont tenu leur rang puisqu’au terme de la première étape on retrouve aux deux premières places, les deux équipages qui avaient terminé dans le même ordre l’édition 2015 du Tour Auto. Jean-François et François Nicoules devancent Georges Henri Meylan et Julien Stervinou, les deux équipages étant sur la même monture, à savoir des Alpine A110 1600S. Le podium est complété par la Ferrari 250 GT Berlinetta de la famille Sucari qui prouve si besoin en été que les voitures les plus prestigieuses engagées au Tour Auto ne sont pas seulement la pour faire de la figuration.
..

Pos Pilote / Copilote Nat Voiture Temps Ecart
1 Jean Francois NICOULES / François NICOULES FRA/FRA Alpine Renault A110 1600S 0m04s
2 Georges Henri MEYLAN / Julien STERVINOU CHE/FRA Alpine Renault A110 1600S 0m05s 0m01s
3 Martin H. SUCARI / Francisco SUCARI ARG/ARG Ferrari 250GT Berlinetta 0m10s 0m06s

.DSC08677

.

Vous pouvez retrouver les classements détaillés de toutes les catégories (VHC, Indice de Performance, G1, G2, H1, H2, I et Régularité) ainsi que le classement en direct des étapes en cours en cliquant ici.

.
Pour compléter ces classements, voici le résumé en vidéo de la première étape de l’édition anniversaire des 25 ans du Tour Auto :
.

.

« Articles Précédents