Les résultats des ventes de Monterey 2016

Nous avons pris le temps de faire l’analyse des ventes de Monterey avant de publier cet article afin d’être le plus complet et précis possible en ne nous limitant pas uniquement aux enchères les plus importantes ou aux pourcentages de lots vendus. Nous attendions depuis quelques jours les derniers résultats de la vente RM Sotheby’s.

N’ayant pas eu le bonheur d’assister à la Monterrey Car Week, nous n’avons pas pu ressentir l’atmosphère dans les salles de vente. Celle-ci en dit bien souvent autant que les résultats en eux-mêmes, notamment sur la façon dont montent les enchères. Nous serons donc moins péremptoires dans nos analyses que lors des ventes de Rétromobile où nous étions au cœur de l’événement.

Vous trouverez ci-dessous les résultats et le Top 10 des différentes ventes qui se sont déroulées à Monterey et que nous vous avions présentées préalablement. Petite précision, nous avons exclu de notre Top 10 les voitures modernes comme les Ferrari LaFerrari, McLaren P1 ou autres voitures des années 2000 que nous ne jugeons pas encore comme des voitures de collection.

.

The Quail Lodge par Bonhams

La vente Bonhams qui se déroulait à Quail Lodge à partir de vendredi soir était l’une des premières à ouvrir le bal des enchères de l’édition 2016 de la Monterrey Car Week. Après des résultats européens clairement décevants à Rétromobile et en demi-teinte à Monaco, Bonhams a clairement relevé le gant à Monterey avec des bons résultats.

La vente de Quail Lodge proposait moins de lots que d’autres catalogue, ce qui explique le montant total de la vente de 34,8 millions de dollars, cependant 88% des 115 lots ont trouvé preneur, un score que l’on ne voyait plus ces derniers mois. Les stars de la vente ont tenu leur rang avec notamment la Bugatti Type 51 Grand Prix parti pour 4 millions, ce qui constitue un nouveau record pour le modèle.
.

Le Top 10 de la vente Bonhams The Quail Lodge 2016

  1. 1931 Bugatti Type 51 Grand Prix – 4 000 000 $
  2. 1904 Mercedes-Simplex 28-32hp Five-Seat Rear Entrance Tonneau – 2 805 000 $
  3. 1985 Ferrari 288 GTO – 2 112 000 $
  4. 1955 Lancia Aurelia B24 Spider America – 1 402 500 $
  5. 1930 Duesenberg Model J Murphy Town Car – 1 254 000 $
  6. 1989 Ferrari F40 – 1 155 000 $
  7. 1956 Porsche 356A Carrera GS Speedster – 891 000 $
  8. 1965 Shelby Cobra 289 – 880 000 $
  9. 1936 Bentley 4 ¼ Liter Tourer – 660 000 $
  10. 1934 Rolls-Royce Phantom II Continental Owen Sedanca Coupe – 605 000 $

.

Bugatti Quail Lodge.

Retrouvez ici tous les résultats de la vente Bonhams The Quail Lodge 2016

.

RM Sotheby’s

Bien souvent, lorsqu’une maison de ventes aux enchères tarde à publier ses résultats, c’est que ceux-ci ne sont pas à la hauteur de leurs espérances et que des négociations sont en cours pour inclure quelques ventes after sales dans les résultats. Pourtant le bilan de RM Sotheby’s est relativement bon avec 82% des lots vendus pour un montant total de 117,9 millions de dollars.
.

.

Ces résultats proviennent princiapelement de lots à très forte valeur, RM Sotheby’s ayant établi trois records aux enchères, celui d’une voiture anglaise (Jaguar Type-D), celui d’une américaine (Shelby Cobra) et enfin celui d’une voiture d’avant guerre avec une magnifique Alfa Romeo 8C 2900 B Lungo Spider. Derrière ces bons résultats on notera l’échec de la vente des Ford de la collection Jim Click ou seulement deux voitures ont trouvé preneur. D’autres lots importants sont restés invendus comme une BMW 507 et une Lamborghini Miura P400 SV.
.

Le Top 10 de la vente RM Sotheby’s de Monterey 2016

  1. 1955 Jaguar Type-D (Chassis XKD 501) – 21 780 000 $
  2. 1939 Alfa Romeo 8C 2900B Lungo Spider – 19 800 000 $
  3. 1962 Shelby 260 Cobra « CSX 2000 » – 13 750 000 $
  4. 1956 Ferrari 250 GT Berlinetta Competizione ‘Tour de France’ – 5 720 000 $
  5. 1955 Ferrari 750 Monza Spider – 5 225 000 $
  6. 1966 Ford GT40 « P/1057 » – 2 900 000 $
  7. 1964 Ferrari 500 Superfast Series I – 2 750 000 $
  8. 1973 Ferrari 365 GTS/4 Daytona Spider – 2 365 000 $
  9. 1963 Ferrari 250 GT/L Berlinetta Lusso – 2 090 000 $
  10. 1954 Bentley R-Type Continental Fastback Sports Saloon – 1 870 000 $

.

Retrouvez ici l’ensemble des résultats de la vente RM Sotheby’s

.

Gooding & Company

Dernier à entrer dans la danse d’un point de vue chronologique, puisque la vente Gooding & Company se déroulait samedi et dimanche, les résultats n’en ont pas pâti. La maison a même établi son nouveau record de vente avec un total de 129,8 millions de dollars au cours des deux jours. Là aussi le taux de vente est plus que flatteur avec 83% des lots proposés à la vente ayant trouvé preneur sur les 160 proposés aux enchérisseurs.

Lors de la présentation de la vente Gooding & Company, nous nous étions à sélectionner les modèles les moins onéreux du catalogue, les clients ont fait le choix inverse puisque le prix moyens des voitures vendues dépasse les 1,1 millions de dollars. Comme lors des ventes, les stars ont tenu leur rang, en particulier les Ferrari 250 que ce soir en version California LWB Spider Competizione ou la berlinette châssis court.
.

Ferrari 250 GT California

.

Le Top 10 de la vente Gooding & Company de Pebble Beach 2016

  1. 1959 Ferrari 250 GT LWB California Spider Competizione – 18 150 000 $
  2. 1960 Ferrari 250 GT SWB Berlinetta Competizione – 13 500 000 $
  3. 1933 Alfa Romeo 8C 2300 Monza – 11 990 000 $
  4. 1932 Bugatti Type 55 Roadster – 10 400 000 $
  5. 1950 Ferrari 166 MM Berlinetta – 5 445 000 $
  6. 1979 Porsche 935 – 4 840 000 $
  7. 1957 Maserati A6G/54 Spider – 3 300 000 $
  8. 1967 Ferrari 275 GTB/4 – 3 245 000 $
  9. 1954 Aston Martin DB2/4 Spider – 3 080 000 $
  10. 1968 Ferrari 330 GTS – 2 502 500 $

.

Retrouvez ici l’ensemble des résultats de la vente Gooding & Company

.

Mecum Auctions

La vente Mecum Auctions comporté également des lots très prestigieux, mais ceux-ci été quelques peu noyés dans la masse de plus de 700 véhicules proposés aux enchères. Les chiffres sont bien différents de ceux évoqués précédemment puisque seulement 44% des lots ont trouvé preneur pour un total de 42,9 millions de dollars. Ce résultat s’explique par la concurrence mais également par le fait qu’il est compliqué d’attirer à la fois des acquéreurs potentiels de voitures populaires et de voitures à plusieurs centaines de milliers de dollars. Notons que Mecum Auctions joue la transparence en ce qui concerne les résultats puisqu’ils publient les enchères les plus hautes des lots non vendues ce que ne font pas les autres maisons de ventes aux enchères.
.

.

Les enchères les plus importantes ont pour la plupart été atteintes par des supercars modernes qui ne figureront donc pas dans notre palmarès. Du coté des anciennes, la Ford GT40 de 1966 est la vente la plus élevée avec 4,4 millions devant une autre américaine, une Shelby Cobra.
.

Le Top 10 de la vente Mecum Auctions de Monterey 2016

  1. 1966 Ford GT40 MkI – 4 400 000 $
  2. 1965 Shelby 289 Cobra Roadster – 950 000 $
  3. 1968 Lamborghini Miura P400 – 790 000 $
  4. 1932 Duesenberg Model J Phaeton – 600 000 $
  5. 1965 Shelby GT350 Fastback – 575 000 $
  6. 1935 Auburn 851 SC Boattail Speedster – 535 000 $
  7. 1932 Packard Twin Six Roadster Coupe – 460 000 $
  8. 1955 Porsche 356 Speedster – 370 000 $
  9. 1979 Porsche 930 Turbo – 360 000 $
  10. 1972 Ferrari Dino 246 GTS – 330 000 $

.

Retrouvez ici l’ensemble des résultats de la vente Mecum Auctions

.

Un bilan général constrasté

Les différentes maisons de ventes aux enchères avaient beaucoup misés sur ses ventes en y proposant en nombre des lots tous plus exceptionnels les uns que les autres. Ce choix de tout miser sur une vente aux enchères était très risqué puisqu’en cas d’échec cela aurait confirmé avec fracas la tendance à la baisse des ventes aux enchères. Un tel scénario ne s’est pas produit et le risque s’est révélé payant puisque les enchérisseurs étaient au rendez-vous et prêt à dépenser beaucoup d’argent.

Au vu de tous les résultats des différentes ventes aux enchères, il apparait que ceux-ci sont clairement en progression par rapport à ce que l’on a constaté lors du premier semestre 2016. En revanche, c’est la seconde année de baisse consécutive en ce qui concerne la somme totale de véhicules vendus à Pebble Beach. Le spécialiste Hagerty estime la somme des ventes à 344,9 millions de dollars, ce qui représente le plus important recul d’une année sur l’autre depuis 2003. Nous vous invitons à lire l’étude plus détaillée d’Hagerty si vous souhaitez plus de détails.

La situation est donc moins négative qu’en début d’année mais le marché continue tout de même de baisser. N’en déplaise à certaines maisons de ventes aux enchères nous continuons d’affirmer que le marché est en recul et que cette tendance devrait perdurer pendant plusieurs mois au minimum.

.

Un français à l’honneur sur Petrolicious

Nous vous avons déjà parlé à plusieurs reprises de Petrolicious, un site nord-américain dédié à l’automobile ancienne qui se démarque en particulier par la qualité de ses vidéos. Nous en mettons quelques-unes en avant de temps à autre dans notre rubrique vidéo de la semaine mais celles-ci sont la plupart du temps tournées dans la langue de Shakespeare.

Cette semaine, la vidéo de Petrolicious met à l’honneur une auto française ou plutôt italienne et son heureux propriétaire. Petite explication pour dénouer cet imbroglio italio français : la voiture en question est une méconnue Fiat 850 Sport, un ravissant petit coupé italien qui appartient à un jeune français. En possession de celle-ci depuis ses 16 ans, Loïc, son propriétaire passionné a restauré cette auto non sans péripéties comme vous pourrez le découvrir dans le film. La voiture après plusieurs années de travaux en particulier au niveau de la carrosserie a été prête juste à temps pour participer à Chantilly Arts & Elégance.
.

FIAT850S-15

.

Aujourd’hui âgé de 19 ans, Loïc profite de son coupé italien dès qu’il en a l’occasion. Dans la vidéo intitulée Concours Adventure, il revient en détail sur les hauts et les bas de la restauration mais également sur l’origine de sa passion automobile qui l’a fait s’intéresser à l’automobile ancienne.

Une vidéo rafraichissante qui montre que la passion n’attend pas le nombre des années et plus encore que celle-ci ne se compte pas en milliers d’euros investis dans une auto. Le slogan du site est Petrolicious est Drive Trastefully que l’on peut traduire grossièrement par conduire avec goût, cet adage s’applique parfaitement à la vidéo du jour.
.

Pour découvrir la Fiat 850 Sport et son propriétaire c’est par ici :.

.

Crédit photo et vidéo : Petrolicious

.

Du concours d’élégance de Pebble Beach aux millions de Monterey

En quelques années, le fameux concours d’élégance de Pebble Beach a fortement évolué au point de se retrouver face à une inattendue concurrence. Dans l’univers feutré du prestigieux golf de la côte californienne les révolutions se font sans violence mais plutôt sous la forme d’une puissante lame de fond qui avance et qui semble impossible à arrêter.

Petit retour en arrière sur le concours d’élégance de Pebble Beach qui depuis des années (plus de 60) couronne les plus belles automobiles de la planète. Bien souvent des voitures d’avant-guerre l’emportent, même si lors de quelques éditions des voitures des années 50/60 sont parvenues à obtenir le précieux Best of Show. Si les avants guerres conservent leur public, il est indéniable que la majorité des amateurs se tournent désormais davantage vers des modèles des années 50 à 70 sans parler de la génération montante des Youngtimer.
.

Pebble Beach 1975

.

En même temps que cette évolution des gouts, Pebble Beach a vu les événements automobiles annexes au concours se multiplier pour donner naissance à la Monterrey Car Week. Et parmi ces événements automobiles une concurrence non anticipée, celle des ventes aux enchères et des puissantes maisons qui organisent celles-ci. Pourquoi parler de concurrence entre un concours d’élégance et des ventes aux enchères qui semblent pourtant complémentaires ?

L’espace médiatique accordé à l’automobile ancienne n’est pas infiniment extensible et il faut faire des choix. Petit à petit les ventes aux enchères automobiles et leurs records à plusieurs dizaines de millions de dollars ont plus attiré la presse que les belles carrosseries dessinées par Saoutchik. Vendredi soir dernier, nouvelle illustration avec RM Sotheby’s qui a adjugé une Jaguar Type-D ayant participé aux 24 heures du Mans plus de 20 millions de dollars. Habiles en communication, les équipes de RM Sotheby’s ont inondé médias et réseaux sociaux de l’information qui tombait à point nommé le premier jour des ventes aux enchères.

Il faut avouer que pour les non-initiés et pour la presse généraliste, il est plus aisé de titrer sur une Jaguar vendue à plus de 20 millions que de tenter de mettre en avant la finesse des lignes d’une Bugatti ou bien encore le savoir-faire des maitres carrossiers. Nous nous incluons également dans ce constat car nous avons publié plusieurs articles sur les ventes aux enchères et seulement quelques lignes sur les différentes classes du concours d’élégance de Pebble Beach.
.

Lancia Astura 1936

.

2016 n’a pas marqué un tournant car cette tendance est engagée depuis plusieurs années mais plutôt une confirmation. A la lecture de la presse automobile mondiale en ce mardi matin on trouve de nombreux articles sur les millions de Monterey et bien peu sur la magnifique Lancia Astura Cabriolet de 1936 carrossée par Pinin Farina (en deux mots, cela à son importance) qui a remporté le Best of Show de l’édition 2016 du concours d’élégance de Pebble Beach.

Faites le test autour de vous et vous découvrirez qu’une grande partie des passionnés ont entendu parler des enchères records que ce soit pour les Cobra, la Jaguar Type-D ou encore des Ferrari mais bien peu connaitront la Lancia Astura Cabriolet.

Les ventes aux enchères, tout comme les concours d’élégance sont une forme de rêve automobile, chacun trouvera donc le format qui lui convient le mieux. Pour notre part on apprécie les deux et on espère qu’un équilibre sera maintenu dans les années à venir.

.

Crédit image : Pebble Beach Concours d’Elegance

.

Des centaines de voiture chez Mecum Auctions à Monterey

Si pour la majorité d’entre vous Mecum Auctions ne vous dit probablement rien, il s’agit d’une maison de vente aux enchères à la démesure américaine spécialisée dans les ventes d’envergure pouvant dépasser les 3000 véhicules.

Mecum proposera aussi une vente dans le cadre de la Monterey Car Week ou plutôt des ventes puisque celles-ci seront réparties sur trois jours du jeudi 18 au samedi 20 aout. Les trois jours ne seront pas de trop puisque Mecum Auctions mettra en vente 600 voitures, 50 deux roues et une centaine de lots d’Automobilia.

Parmi les lots proposés, Mecum Auctions présentera un nombre important de voiture de sport récentes, la dernière d’entre elle étant une Aston Martin Vulcan tout juste sortie des chaines de production. On retrouvera également le triptyque mythique des supercars modernes : McLaren P1, Ferrari LaFerrari et Porsche 918.

Passés ses quelques voitures modernes, la majorité de la vente porte naturellement sur des voitures de collection ou l’on retrouve peu ou prou les mêmes modèles que dans les ventes concurrentes : de nombreuses Ferrari, des BMW, Ford, Shelby, Jaguar, Maserati … Les lots sont très variés et vont de la voiture populaire de type AMC Gremlin jusqu’aux voitures à plusieurs millions de dollars. La vente propose également des deux roues avec de très nombreuses Triumph aux noms évocateurs : Daytona, Bonneville, Tiger …

Plutôt que de détailler les différents lots, nous avons préféré faire une sélection en images des lots ayants retenu notre attention sur chacune des journées de la vente aux enchères Mecum Auctions.

.
Nos coups de cœur du jeudi
.

.

Retrouvez ici l’ensemble des lots proposé à la vente le jeudi 18 aout

.

Nos coups de cœur du vendredi
.

.

Retrouvez ici l’ensemble des lots proposé à la vente le vendredi 19 aout

.

Nos coups de cœur du samedi
.

.

Retrouvez ici l’ensemble des lots proposé à la vente le samedi 20 aout

.

Cent mille dollars au soleil de Gooding & Company

Moins connu en Europe que Bonhams ou RM Sotheby’s car n’organisant pas de vente aux enchères sur le vieux continent, Gooding & Company n’en demeure pas moins un acteur important des enchères de l’automobile de collection outre atlantique.

La maison de vente aux enchères se devait donc d’être présente à la Monterey Car Week. La vente Gooding & Company de Pebble Beach démarrera légèrement plus tard que celle de ses concurrentes et se déroulera également sur deux jours les 20 et 21 aout. Au cours des enchères, 140 lots seront proposés aux acheteurs avec comme souvent de nombreuses Ferrari, plusieurs Porsche sans oublier les habituelles marques de prestige européennes : Alfa Romeo, Bugatti, Jaguar, Lancia, Lamborghini, Maserati, Mercedes-Benz …

Pour présenter cette vente, nous avons choisi de prendre le contre-pied de la présentation habituelle en ne nous intéressant pas aux lots les plus prestigieux mais à d’autres plus abordables. Si vous souhaitez découvrir les voitures les plus chères de cette vente, nous vous invitons à consulter l’article de News d’anciennes qui les a consciencieusement répertoriées.

Nous sommes partis du principe que nous disposions d’une enveloppe de 100 000 dollars, ce qui représente plus que les économies d’une vie pour la plupart d’entre nous. Première surprise, avec 100 000 dollars sous le soleil californien l’offre se réduit drastiquement puisque seulement une dizaine de lots répondent à nos critères financiers. Il n’est pas question ici de voiture de compétition, mais plutôt de voiture de collection parfaite pour se promener quand il fait beau ou pour aller chercher le pain le dimanche matin.
.

Gooding and company

.

Voici notre sélection de voitures à moins de 100 000 dollars, 100% bleues et 100% italiennes :

.
Fiat Jolly 600 de 1961 
Voiture de plage par excellence, la Fiat 600 Jolly se distingue immédiatement par son toit en tissu et ses sièges en osier. La Jolly a été produite en très petite quantité par Ghia sur base de Fiat 600 pour répondre aux désirs des amateurs fortunés : Giovanni Agnelli, Aristote Onassis ou encore Grace Kelly. La voiture proposée à la vente a été entièrement restaurée comme le reflète son estimation située entre 70 000 et 90 000 dollars. Une somme très importante pour une voiture qui n’est utilisable que quelques jours par an.
.

Fiat 600 Jolly

.

Alfa Romeo Giulia Sprint de 1963
Cette version 1963 bénéficie des dernières évolutions de la Giulia Sprint, à savoir le moteur de 1600 cc et la boite de vitesses dotée de 5 rapports. Le double arbre Alfa fait merveille dans cette carrosserie fluide dessinée par Bertone. La couleur bleu du modèle proposé à la vente prouve si besoin en était que toutes les voitures italiennes ne sont pas rouges. L’estimation entre 80 000 et 100 000 dollars tient compte de la rareté du modèle mais également de l’importante restauration menée récemment.
.

Afla Giulia Sprint GT

.

Alfa Romeo Giulia Sprint GT de 1965
Vivant dans l’ombre de la mythique GTA, la Giulia Sprint GT est le modèle de route duquel a été dérivée la version compétition. Ce modèle de 1965 arbore la célèbre face avant dite « boite aux lettres ». En 1965, Alfa Romeo était en avance sur son temps en dotant la voiture d’une boite 5 rapports ou encore de frein à disques sur les quatre roues. Cette Giulia Sprint GT a été livrée neuve aux Etats-Unis ou elle a été immatriculée en 1966, elle a également bénéficié d’une restauration totale, la voiture est estimée entre 60 000 et 80 000 dollars.
.

Alfa Romeo Giulia Sprint GT

.

Retrouvez ici l’intégralité du catalogue de la vente de Pebble Beach 2016 par Gooding & Company

.

Un catalogue de rêve pour RM Sotheby’s à Monterey

La vente aux enchères RM Sotheby’s de Monterey est sans contestation possible la plus impressionnante de la semaine avec au fil du catalogue des lots plus désirables les uns que les autres. Les prestigieuses Cobra que nous vous avons présentés, ainsi que la collection de Jim Click où bien encore la Jaguar Type-D ayant remporté les 24 heures du Mans 1956 font toute partie du catalogue RM Sotheby’s.

Au côté de ces voitures on retrouve de nombreux autres lots qui auraient pu être tête d’affiches dans des ventes plus conventionnelles. Dans le désorder : deux Ford GT40, plusieurs Ford Mustang Shelby GT350R un nombre impressionnant de voitures issues de Maranello, un prototype Chaparral, deux Bentley Tourer, une BMW 507 Roadster, des Mercedes 300 SL … et d’autres voitures plus confidentielles. Au sein du catalogue de la vente on trouve plus de 40 voitures dont l’estimation est supérieure au million de dollars, une véritable usine à rêve pour collectionneurs fortunés.
.

.

Parmi les Ferrari, nous noterons la présence d’une Ferrari 250 GT California Spider en châssis long produite à seulement 50 exemplaires et estimée entre 12 et 14 millions de dollars. La très rare 268 SP de 1962 s’annonce comme l’une des stars de la vente, celle-ci a notamment couru aux 24 heures du Mans, dans différents championnats américaine et a été pendant de nombreuses années une pensionnaire de la collection de Pierre Bardinon. RM Sotheby’s n’a pas souhaité communiquer l’estimation pour cette voiture mais nul doute qu’il faudra signer un chèque de sept chiffres pour repartir au volant de la belle italienne.
.

Ferrari 268 SP

.

Un nombre important de lots proviennent de la collection du musée de Riverside, il s’agit pour la plupart de Maserati : Indy, Mexico, Bora, Khamsin, Ghibli …. Si les voitures issues de musée se présentent souvent avec de faibles kilométrages, l’immobilisme est un fléau pour les automobiles anciennes et la remise en route peut s’avérer longue et fastidieuse.

Avec plus de 500 pages, le catalogue couvre à la fois des modèles très recherchés garantissant de fortes enchères mais également des voitures plus rares de connaisseurs produites à seulement quelques exemplaires et qui s’adressent à un public plus pointu.

Outre les Shelby et Ford très appréciées outre-Atlantique, les Hot Rods, autre spécificité américaine sont également présents dans la sélection à des tarifs bien inférieurs aux automobiles préalablement citées.
.

.

La vente s’étalera sur deux jours avec une première session le vendredi 19 aout à partir de 19 heures et une seconde le lendemain (samedi 20 aout) au même horaire.
.

Retrouvez ici l’intégralité du catalogue de la vente RM Sotheby’s de Monterey

.

La Jaguar Type D de tous les records ?

Lors des dernières ventes aux enchères, les Ferrari de compétition semblent marquer quelque peu le pas et son souvent vendues aux alentours de leur estimation la plus basse, lorsqu’elles trouvent preneur. Et si une Jaguar venait détrôner les purs sangs italiens dans le palmarès des ventes aux enchères ? Une Type C dotée d’un important palmarès (à défaut d’être limpide) a récemment battu le record pour un tel modèle lors d’une vente aux enchères à Monaco.

Le duel entre Enzo Ferrari et Sir William Lyons a longtemps eu lieu dans la Sarthe lors des 24 heures du Mans, et c’est justement une voiture victorieuse de cette épreuve mythique qui sera proposée à la vente dans quelques jours.

Cette Jaguar Type D (XKD501 pour les spécialistes) a remporté les 24 heures du Mans en 1956, non pas avec la célèbre couleur British Racing Green mais avec une autre couleur qui allait progressivement devenir elle aussi connue, celle de l’Ecurie Ecosse. Lors de l’épreuve Mancelle, elle était pilotée par Ron Flockhart et Ninian Sanderston et flanquée du numéro 4 quelle arbore d’ailleurs toujours. La voiture s’impose devant les Jaguar Type-D officielles qui ont connu des soucis mécaniques et des accrochages ainsi que devant les Aston Martin avec lesquelles la lutte a été intense au cours des 24 heures du Mans.
.

.

Petit retour en arrière sur la genèse de XKD501, dès 1953, le constructeur de Coventry se rend compte que malgré sa victoire aux 24 heures du Mans, la Type-C n’est plus à la pointe de la performance et il faut étudier une remplaçante. Ce sera la Type-D, monocoque en aluminium toujours motorisée par le 6 cylindres en lignes XK chère à la marque. En version 3,4 litres et dotée de 3 carburateurs Weber de 45, la Type-D développe plus de 250 chevaux. L’aérodynamisme est également soigneusement travaillé en prévision de la ligne droite des Hunaudières.

Jaguar construit 6 Type-D officielles à partir de 1954 dont les numéros de châssis vont de XKD401 à XKD406. L’une d’entre elles remporte d’ailleurs les 24 heures du Mans 1955 qui seront plus marquées par le dramatique accident que par la victoire de Jaguar. En parallèle, pour répondre au minimum d’homologation, Jaguar construit des Type-D a destinées à des écuries privées.

XKD501 est la première Type-D privée produite et celle-ci est vendue à l’écurie Ecosse en 1955. Les débuts de XKD501 ne sont pas à la hauteur du potentiel de la voiture avec diverses sorties de pistes et des résultats relativement moyens. Les meilleurs classements de la saison 1955 sont une victoire à Aintree et une seconde place obtenue lors des 9 heures de Goodwood.

En 1956, la Jaguar Type-D de l’écurie Ecosse obtient de nouveau des places d’honneur en Angleterre avant d’être engagées aux 24 heures du mans avec le succès que l’on sait.
Suite à cette victoire la voiture sera encore engagée dans quelques compétitions mais sera rapidement remisée, ce qui lui permet d’être présentée aujourd’hui dans une configuration très proche de celle des 24 heures du Mans 1956.
.

.

La voiture a été restaurée précédemment, mais en conservant le maximum des éléments originaux qui donnent toute la valeur à la voiture. Ces qualités ont été appréciées au concours d’élégance de Pebble Beach où la voiture a remporté un prix en 2002.

Ce véritable morceau de l’histoire de Jaguar mais également de l’histoire de la course automobile sera proposé aux enchères par RM Sotheby’s lors de leur vente de Monterey le 19 aout prochain. L’estimation est en rapport avec le pédigrée de la voiture puisqu’elle se situe entre 20 et 25 millions de dollars, de quoi en faire l’une, si ce n’est la Jaguar la plus chère de l’histoire.

.

Retrouvez ici l’intégralité du catalogue de la vente RM Sotheby’s de Monterey

.

Nid de Cobra chez RM Sotheby’s

Le catalogue ou plutôt les catalogues, la vente RM Sotheby’s de Monterey se déroulant sur deux jours sont tellement vastes et riches que de nombreux modèles mériteraient d’être détaillés en profondeur.

Intéressons-nous aujourd’hui aux Cobra de la vente puisque pas moins de cinq d’entre elles seront proposées aux enchères. Elles ont toutes une histoire remarquable ce qui en fait des pièces particulièrement recherchées que les collectionneurs devraient sans nul doute s’arracher.

Inutile de remémorer l’histoire connue de tous de Carroll Shelby, fermier texan ayant convaincu Ford de lui fournir des puissants V8 afin de les installer dans de robustes châssis d’origine Européenne (AC). De cet épisode américano européen reste l’épineux dilemme du nom des voitures, certains les appellent AC Cobra, là où les américains toujours très patriotes préfèrent y voir des Shelby Cobra.

.

Shelby Cobra CSX2000 de 1962
Le seul numéro de châssis permet aux amateurs des productions de Shelby d’identifier celle-ci comme étant la mère de toutes les Cobra. Il s’agit donc de la première Cobra assemblée dans les ateliers de Carroll Shelby.

L’occasion de rappeler que les premières Cobra n’étaient pas proposées avec le V8 Ford de 289 cubic inches de cylindrée mais dans une version 260 légèrement plus petite issue des Ford Falcon. Le 289 provenant notamment de a Ford Mustang n’a été proposé que quelques mois après le lancement de la Cobra et de nombreuses voitures produites sont alors repassées par les ateliers de Carroll Shelby pour échanger leur V8 260 par un 289.
.

.

CSX 2000 a bien évidement conservé son V8 260 et cette voiture est un jalon incontournable dans l’histoire de Shelby. C’est en effet la construction du prototype qui a permis d’achever de convaincre les décideurs de la Ford Motor Company de suivre Carroll Shelby dans son projet. Elle a bien évidement été assemblée dans les premiers ateliers historiques de Shelby qui ont par la suite été déplacés suite au succès commercial de la Cobra. CSX 2000 est également naturellement la voiture qui a été confiée aux journalistes pour les essais du véhicule.

La voiture non restaurée se présente donc dans un état d’origine ce qui devrait encore un peu faire grimper sa cote, à tel point que RM Sotheby’s estime modestement cette voiture comme inestimable (Priceless).

.

Shelby Cobra CSX2326 de 1964
Il s’agit de la première des deux Cobra issues de la collection de Jim Click proposées lors de cette vente aux enchères. Si cette voiture n’a pas eu de propriétaire connu et ne dispose pas d’un palmarès étoffé en compétition, elle dispose toutefois d’un historique limpide depuis sa sortie des ateliers de Carroll Shelby. CSX2326 est estimée entre 1 et 1,4 millions de dollars.

.

Shelby Cobra CSX2473 de 1964
C’est l’une des Cobra les plus victorieuses en compétition, celle-ci a notamment remporté de nombreuses courses aux Etats-Unis en SCCA et le titre en catégorie B. A noter que cette voiture n’a jamais abandonné dans les compétitions auxquelles elle a participé, ce qui est très rare pour une voiture de course. Forte de ce palmarès, CSX2473 est une candidate naturelle pour la Rolex Monterey Motorsport Réunion ou bien encore au Goodwood Revival. La Cobra est estimée entre 2,2 et 2,6 millions de dollars.
.

Cobra Jim Click

.

Shelby Cobra CSX3178 de 1965
La Cobra la plus moderne de cette sélection et qui plus est équipée d’une boite automatique. En quoi cette Cobra est-elle donc exceptionnelle ? Pour deux raisons, car elle est dotée de la démoniaque version 427 du V8 Ford, à savoir celle de plus de 7 litres de cylindrées et CSX3178 a été la voiture personnelle de Carroll Shelby himself. C’est pour cette raison que le Texan a fait doter la voiture d’une boite automatique afin de l’utiliser au quotidien. La voiture est proposée sans prix de réserve et est estimée entre 1,5 et 2 millions de dollars.
.

CSX3178

.

La vente RM Sotheby’s sera donc un rêve pour les amateurs de Cobra, à condition que leur portefeuille soit bien garni. Le catalogue ne se limite pas pour autant aux Cobra, nous reviendrons prochainement sur d’autres modèles exceptionnels.
.

Retrouvez ici l’intégralité du catalogue de la vente RM Sotheby’s de Monterey

.

Quail Lodge Auction 2016 by Bonhams

Comme nous vous l’annoncions lors de la présentation de la Monterey Car Week, les ventes aux enchères sont un élément incontournable. Intéressons-nous aujourd’hui à la vente organisée par Bonhams baptisée Quail Lodge Auction qui se tiendra à partir du 19 aout prochain.

L’épaisseur du catalogue avec plus de 300 pages donne une idée du nombre de lots qui seront vendus aux enchères. Cette vente ne se résume pas seulement en terme de quantité mais également de qualité puisque les voitures d’exception se succèdent au fur et à mesure que l’on feuillette les pages du catalogue. Mention spéciale également pour les jolies photos en décors naturels qui accompagnent la plupart des voitures proposées lors de la vente Quail Lodge Auction by Bonhams.

Parmi les 115 lots qui seront dispersés sous le marteau, en voici trois qui ont tout particulièrement retenu notre attention.

.

Bugatti Grand Prix Type 51 de 1931
Annoncée comme la star de la vente, cette Bugatti 51 a notamment été pilotée en son temps par Piero Taruffi ou encore Tazio Nuvolari. Celle-ci a notamment participé quatre fois au Grand Prix de Monaco, de quoi quasiment garantir une entrée au grand Prix de Monaco Historique pour son futur acquéreur. L’historique de la voiture est connu depuis sa sortie des usines de Molsheim et la voiture appartient au même propriétaire depuis plus de 30 ans. Aucune estimation concernant cette Bugatti n’a été communiquée mais elle a toutes les qualités pour atteindre des sommets.
.

Bugatti Quail Lodge

.

Cheetah GT Coupe de 1964
La Cheetah est relativement méconnue en Europe, elle est pourtant considérée comme une tentative de réponse de General Motors à l’insolent succès des Shelby Cobra. La recette est la même, un puissant moteur américain (celui des Corvette) monté dans une caisse légère afin d’offrir le plus de performance possible. La voiture proposée à la vente est une véritable Cheetah et non une réplique, elle a été entièrement restaurée et bénéficie d’un passeport FIA. La voiture est estimée entre 300 000 $ et 500 000 $.
.

Cheetah Quail Lodge

.

Jaguar XK120 roadster aluminum de 1949
Les premières Jaguar XK120 bénéficiaient d’une carrosserie en aluminium, face au succès du roadster britannique, la production de masse s’est faite avec des carrosseries en tôle. Les premières versions en aluminium sont donc naturellement les plus recherchées ce qui se ressent dans l’estimation de la voiture entre 380 000 $ et 480 000 $.

.
Toujours du côté des productions de Coventry, Bonhams proposera lors de la vente aux enchères une grande variété de Jaguar Type E :

.
Outre ces différents coups de cœur, notons la présence de deux françaises que l’on n’attendait pas spécialement dans un catalogue de Pebble Beach. Il ne s’agit pas d’une Bugatti ou d’une Delahaye mais plus modestement d’une Renault et d’une Peugeot. A savoir une Renault 5 Turbo 2 et une originale Peugeot 205 Turbo 16, si ces deux Young Timer peinent encore quelque peu à trouver leur place et leur cote en France, elles sont plébiscitées outre atlantique.

.

Retrouvez ici l’intégralité du catalogue de la vente Quail Lodge Auction by Bonhams.

.

Monterey Car Week 2016

La Monterey Car Week comme l’appellent nos amis américains est devenu un événement incontournable du calendrier des riches collectionneurs d’automobiles. Ce développement s’est accompagné de la multiplication des ventes aux enchères ces dernières années, celles-ci constituant désormais quasiment le coeur de l’événement.

De son coté, le Salon Rétromobile a incontestablement pris de l’ampleur pour donner lieu à une véritable semaine de l’automobile de collection dans la capitale française puisque Artcurial Motorcars, RM Sotheby’s et Bonhams officient chaque année à Paris. En comparaison de ce qui attend les passionnés à Monterrey au milieu du mois d’août, la semaine de Rétromobile apparait comme une gentille fête de quartier.

.

Concours d’élégance de Pebble Beach

Evènement central de la Monterey Car Week, le concours d’élégance de Pebble Beach regroupe les plus belles automobiles du monde qui concourent dans différentes catégories. C’est sans nul doute le plus connu des concours d’élégance dédié aux voitures de collection avec le très élitiste concours de Villa d’Este. Remporter le best of show du Concours de Pebble Beach offre instantanément une renommée mondiale aussi bien à la voiture qu’à son heureux propriétaire.
.

Pebble Beach

.

Les différentes classes varient d’une année à l’autre en fonction de l’actualité, pour l’édition 2016, les organisateurs ont décidé de mettre à l’honneur les 100 ans de la marque BMW ainsi que les motos bavaroises et le 50ème anniversaire de la victoire des Ford GT40 aux 24 heures du Mans. Le concours d’élégance de Pebble Beach se tiendra le dimanche 21 août sur les pelouses du Golf de Monterey.

Outre les expositions statiques, le Concours d’élégance se double d’une démonstration dynamique baptisée Tour d’élégance et qui se tiendra en préambule le jeudi 18 août. Celui-ci réservé aux participants du Concours d’élégance permet d’admirer les belles carrosseries au cours d’une balade de trois heures et de quelques dizaines de kilomètres sur les magnifiques routes californiennes.

.

Autres concours d’élégance

Dans le sillage de Pebble Beach, d’autres concours d’élégance se déroulent au cours de la Monterey Car Week. Legend of the Autobhan est comme son nom le laisse supposer dédié aux automobiles allemandes alors que le Concorso Italiano met à l’honneur les belles carrosseries italiennes. Dans un tout autre registre, le concours d’LeMons Monterey regroupe des voitures généralement boudées par les collectionneurs pour un concours très second degré.

.

Ventes aux enchères

Initialement, les ventes aux enchères se déroulaient en annexe du programme d’animations, elles font désormais parti de celui-ci à part entière. En quelques années, les ventes aux enchères ont pris de l’ampleur et le nombre de maisons présentes s’est multiplié. La Monterey Car Week est souvent le théâtre des enchères les plus folles et les voitures les plus rares et les plus désirées y sont proposées aux enchérisseurs du monde entier. Les catalogues des ventes étant devenus pléthorique, les ventes se déroulent sur plusieurs jours.
.

RM Sothebys Monterey Catalog

.

Nous reviendrons prochainement sur les stars annoncées de ces différentes ventes aux enchères ainsi que sur nos coups de cœur personnels avec dans le désordre la Jaguar Type-D de l’écurie Ecosse ayant remporté les 24 heures du Mans, la première Shelby Cobra et de nombreux autres Cobra, des Ford GT40 …

  • Bonhams
    Jeudi 18 août, vendredi 19 août
    .
  • Mecum Muscle Cars & More
    Jeudi 18 août, vendredi 19 août, samedi 20 août
    .
  • Rick Cole Auctions
    Jeudi 18 août, vendredi 19 août, samedi 20 août et dimanche 21 août
    .
  • RM Sotheby’s
    Jeudi 18 août, vendredi 19 août, samedi 20 août
    .
  • Russo and Steele’s
    Jeudi 18 août, vendredi 19 août et samedi 20 août
    .
  • Gooding and Company
    Samedi 20 août et dimanche 21 août

.

Rolex Monterey Motorsports Réunion

C’est là aussi un événement de renommée internationale et une course de voitures anciennes parmi les plus importantes d’Amérique du Nord. Pendant 3 jours, plus de 500 voitures de compétition de différentes époques vont s’affronter sur le circuit de Laguna Seca et son fameux virage de Corkscrew.
.

Rolex Monterey Motorsport Reunion

.

Si les règlements différentes quelque peu entre les Etats Unis et l’Europe on retrouvera des voitures de Sport et des GT dans différentes classes allant des avant-guerre jusqu’au milieu des années 80. Comme pour le Concours d’élégance de Pebble Beach, les organisateurs de la Rolex Monterey Motorsport Réunion ont décidé de mettre à l’honneur les 100 ans de BMW.

Voici les principales catégories qui seront en piste :

  • Pre-1940 Sports Racing and Touring and 1927 – 1951 Racing
  • 1947 – 1955 Sports Racing and GT
  • 1955 – 1962 GT Cars
  • 1955 – 1961 Sports Racing under 2000cc
  • 1955 – 1961 Sports Racing over 2000cc
  • 1961 – 1966 GT under 2500cc
  • 1963 – 1966 GT over 2500cc
  • 1963 – 1968 USRRC & Can-Am
  • 1963 – 1973 FIA Manufacturers Championship
  • 1966 – 1972 Trans-Am
  • 1967 – 1984 Formula One
  • 1968 – 1974 Can-Am (50th anniversary celebration)
  • 1970 – 1984 Sports Racing under 2100cc
  • 1973 – 1981 FIA, IMSA, GT, GTX, AAGT, GTU
  • 1981 – 1991 FIA Manufacturers Championship; IMSA GTO/GTP

.

Retrouvez ici les horaires détaillés de l’édition 2016 de la Rolex Monterey Motorsports Réunion ainsi que la liste des participants.

.

Autres animations

De nombreux autres rassemblements et animations officiels ou officieux se déroulent au cours de la Monterey Car Week. C’est l’occasion pour les passionnés de se rassembler et de profiter de leurs voitures de collection. Pour simplifier les choses, les organisateurs ont créé un plan regroupant tous les lieux où il y aura des événements au cours de la semaine :
.

Monterey_car_week_map_2015_op_800x506

.

Pour en savoir plus : www.montereycarweek.com

.

« Articles Précédents