Les photos du Tour Auto 2017 sur le circuit Bugatti du Mans

Afin de couvrir la première épreuve sur circuit de l’édition 2017 du Tour Auto, nous avions diligenté ce mardi un envoyé spécial dans la Sarthe. Vous trouverez ci dessous les photos des différents plateaux compétition qui ont été les premiers à prendre la piste sur le circuit Bugatti. Si les américaines (Ford GT40 et Shelby Cobra) ont fait la loi, les anglaises n’étaient pas en reste. Le troupeau de MGB présent au départ a fait bonne figure et les différents roadsters se sont sentis à l’aise sous une météo typiquement britannique.

.


.

Tour Auto 2017 : Classements et vidéo de la 1ère étape

Longue de plus de 450 kilomètres, la première étape emmenait les concurrents du Tour Auto 2017 depuis le Grand Palais jusqu’au port de Saint-Malo. Les épreuves chronométrées se sont toutes déroulées dans la Sarthe avec tout d’abord une épreuve spéciale sur routes fermées avant une autre disputée sur le circuit Bugatti au Mans. Les concurrents ont ensuite parcouru une longue étape de liaison pour rejoindre la Bretagne.

.

Compétition

Dès la première spéciale, le duo britannique James Cottingham / Andrew Smith a donné le ton en imposant leur Ford GT40. La puissante américaine n’est pourtant pas particulièrement à l’aise sur les petites routes françaises, mais sa puissance à fait la différence. A la seconde place on retrouve un pilote bien connu du Tour Auto, Ludovic Caron sur son AC Cobra. En troisième position, Bernard et Anne Penlae réalisent une très belle performance au volant de leur Porsche 911 2 litres.

En retrouvant le circuit qui a fait sa légende, la Ford GT40 était beaucoup plus à son aise et réalise un doublé puisque Smith / Cottingham s’imposent devant les deux Olivier Ellerbrock et Louisoder. Le podium est complété par un autre V8 américain avec l’AC Cobra de Frédéric Jousset et Paul Miliotis. Signalons que Ludovic Caron a eu des soucis électriques lors de l’épreuve du Mans qui lui ont fait perdre plus de deux minutes.
.

.

Logiquement Cottingham et Smith sont en tête à l’issue de la première journée de l’édition 2017 du Tour Auto. Ils devancent l’AC Cobra de Jousset / Miliotis et la GT40 de Ellerbrock / Louisoder. C’est donc un podium exclusivement composé de V8 américain qui se dessine au soir de l’arrivée à Saint-Malo. Jean-Pierre Lajournade, le vainqueur des deux précédentes éditions place sa Jaguar Type E au pied du podium après avoir été régulièrement aux avant-postes toute la journée.
.

Pos

Pilote / Copilote

Nat Voiture Temps Ecart

1

Andrew SMITH / James COTTINGHAM

GBR/GBR Ford GT40 20m26s

2

Frédéric JOUSSET / Paul MILIOTIS

FRA/FRA

Shelby Cobra 289

21m27s 1m01s
3 Olivier ELLERBROCK / Olivier LOUISODER DEU/DEU Ford GT40 21m32s

1m06s

.

Périodes G1 et G2

Lors de la première spéciale du jour, c’est un pilote Porsche bien connu qui s’impose, Claudio Roddaro et Marco Antonacci placent leur 911 devant l’Alpine A110 de Richard Doux et Sylvain Guy. Ce podium hétéroclite est complété par Daniel Viard et Didier Haquette sur Ford Escort.
.

.

Comme dans le plateau compétition, le circuit Bugatti réussit à une GT40 puisque Philippe Vandromme et Frédéric Vivier s’imposent. Daux / Huy se classent de nouveau second en devançant l’Alfa Romeo 1750 GTAM de Jorg Richard et Louis Lemberg.

Au terme de cette première journée on retrouve sur le podium provisoire les mêmes pilotes et voitures que lors de l’épreuve du circuit Bugatti.
.

Pos

Pilote / Copilote Nat Voiture Temps Ecart

1

Philippe VANDROMME / Frédéric VIVIER FRA/FRA Ford GT40 22m07s

2

Richard DOUX  / Sylvain GUY FRA/FRA Alpine A110 1800 22m25s

0m18s

3

Jorg Richard LEMBERG / Louis LEMBERG

DEU/DEU Alfa Romeo 1750 GTAM 23m46s

1m39s

.

Périodes H1, H2 et I

La aussi la première épreuve voit une Porsche s’imposer, il s’agit de la 911 RSR 2,8L de Raymond Narac et Michel Lecourt. On retrouve ensuite la De Tomaso Pantera de Didier Sirgue et Jean Michel Carrière. Le podium constitué d’habitués du Tour Auto est complété par Mr John of B et Sibel sur leur toujours impressionnante Ligier JS2 DFV.

L’épreuve mancelle verra la Porsche ayant remporté la spéciale précédente plonger dans le classement. Très à l’aise sur les circuits, la Ligier JS2 de John of B / Sibel s’impose avec quasiment une minute d’avance sur ses plus proches rivaux. On retrouve ensuite Christophe Grenier et Guillaume Puget sur leur Ferrari 308  GTB Gr.IV. Le podium manceau est complété par la Porsche 911 RSR 3.0L des américains Cooper Mac Neil et Gunnar Jeannette.

Au soir de la première journée on retrouve logiquement John of B / Sibel à la première place du classement général provisoire. Ils devancent Sirgue / Carriere au volant de leur De Tomaso Pantera. Grace à leur performance sur le circuit Bugatti Grenier / Puget hissent leur Ferrari sur la troisième marche du podium provisoire.
.

Pos

Pilote / Copilote Nat Voiture Temps Ecart
1 John of B. / SIBEL FRA/FRA Ligier JS 2 DFV 20m10s

2

Didier SIRGUE / Jean Michel CARRIERE FRA/FRA De Tomaso Pantera 21m07s 0m57s
3 Christophe GRENIER / Guillaume PUGET FRA/FRA Ferrari 308 GTB GrIV 21m23s

1m13s

.

.

Régularité

Dans la catégorie régularité, la première épreuve est remportée par un équipage ayant déjà remporté deux fois le Tour Auto. Il s’agit de la Ferrari 250 GT Berlinetta des argentins Martin H. et Francisco Sucari. Ils devancent la Peugeot 504 engagée par le constructeur de Sochaux et confiée aux mains du journaliste Etienne Bruet et de Laurent Picard. Jérôme Dupard et Emmanuel Saussereau se classent troisièmes au volant de leur Ford Escort Mexico. Comme souvent en régularité, les écarts sont très faibles.

C’est un nouvel équipage argentin composé de Tomas Hinrichsen et Solange Mayo qui l’emporte au volant de leur Maserati 200 SI. Ils devancent les spécialistes de la régularité Georges Henri Meylan et Julien Stervinou sur Alpine A110 1800 GrIV. Le podium est complété par d’autres habitués, à savoir John A. et Dorine Mollenkamp sur Lotus Elan. Sur circuit les écarts sont plus faibles encore que lors des épreuves spéciales.

Le classement général est dominé par un équipage n’ayant pas figuré dans le top 3 des deux épreuves de la journée. Il s’agit de Claudio et Arturo Scalisse sur Porsche 911 RS 2.7L. On retrouve ensuite respectivement les équipages Dupard / Saussereau et Meylan / Stervinou.
.

Pos

Pilote / Copilote Nat Voiture Temps Ecart

1

Claudio SCALISSE / Arturo SCALISSE ARG/ITA Porsche 911 RS 2.7L 0m06s
2 Jérôme DUPARD / Emmanuel SAUSSEREAU FRA/FRA Ford Escort Mexico 0m06s
3 Georges Henri MEYLAN / Julien STERVINOU CHE/FRA Alpine Renault A110 1800 GrIV 0m07s

0m01s

.

Vous pouvez retrouver les classements détaillés de toutes les catégories (VHC, Indice de Performance, G1, G2, H1, H2, I et Régularité) ainsi que le classement en direct des étapes en cours en cliquant ici.

.

Pour compléter ces classements, voici le résumé en vidéo de cette première étape du Tour Auto 2017 disputée entre Paris et Saint-Malo :
.

.

.

La deuxième étape du Tour Auto disputée mercredi 26 avril emmènera les concurrents du Tour Auto depuis Saint-Malo jusqu’à Nantes. Aucun circuit n’est au programme mais trois épreuves spéciales seront disputées sur les petites routes de Bretagne.

.

 

10 comptes Instagram à suivre pendant le Tour Auto 2017

Les concurrents du Tour Auto continuent leur périple sur le réseau secondaire français qui les emmènera au terme de la semaine à Biarritz après avoir visité la Bretagne et l’Ouest de la France. Nombreux sont les participants et accompagnateurs à partager leur aventure sur les différents réseaux sociaux. Instagram est un média particulièrement adapté pour le Tour Auto, nous vous proposons une sélection de 10 comptes à suivre pour vivre l’édition 2017 de l’intérieur.

Bien évidemment, nous ne saurions trop vous conseiller de suivre notre compte Instagram @morrissette_racing. Nous étions lundi au Grand Palais et nous vous ferons vivre en direct la dernière étape de samedi avec notamment les épreuves nocturnes.
.


.
Le compte officiel
Les équipes de Peter Auto partagent plusieurs fois par jour des images et des informations sur le compte officiel @peterauto.
.

Les photographes
Les photographes amateurs ou professionnels qui suivent partiellement ou totalement le Tour Auto sont nombreux, nous en avons sélectionné quatre. Est-il encore besoin de présenter le travail de @remidargegenphotographies ? Celui-ci couvre les plus beaux événements automobiles du monde et ses clichés sont toujours à la hauteur des manifestations. @mathieubonnevie a été primé il y a quelques années pour la qualité de ses photos sur le Tour Auto, il est de nouveau présent cette année pour couvrir l’épreuve. Parmi les nombreux photographes présents nous vous conseillons également les comptes de @jorisclr et de @thrillofspeedfr.
.

Les participants
Grace à Instagram, vous pouvez désormais vivre le Tour Auto de l’intérieur. Cette expression n’est pas galvaudée, car certains participants en régularité film même leurs passages en spéciales ou sur les circuits.

La plus petite voiture de l’édition 2017 du Tour Auto est une Fiat 600. La valeureuse italienne est emmenée par un jeune équipage mixte. Si vous préférez le siège conducteur (on ne parle pas ici de baquet) suivez @Thoma_K. Si vous préférez la lecture des notes optez pour le compte de @Doriane_rffn.
.

.

Impossible de ne pas évoquer le Tour Auto sans parler des MG B et plus largement des voitures anglaises. Pour cela nous vous conseillons de suivre @elevencars. Toujours du côté des anglaises, vous pouvez prendre place à bord de la Mini Cooper S de @dirk.de.jager qui participe à l’épreuve en catégorie régularité.

Si vous préférez les mythiques Porsche 911, vous pouvez opter pour les comptes de deux demoiselles @sophandking et @watchher_com qui co-pilotent toutes les deux leurs pères respectifs sur le Tour Auto 2017.
.

Les spectateurs assidus
Parmi les comptes qui suivent au plus près le Tour Auto nous apprécions @thecarpix qui publie énormément de contenu filmé en bord de route et en bord de piste. @yournotmyfather suit également la caravane du Tour Auto 2017 et se place en bordure de route afin de capturer les passages des bolides de course.

.

Une nuit au musée éphémère du Grand Palais pour le Tour Auto 2017

Depuis maintenant plusieurs années, le Grand Palais accueille les vérifications administratives et techniques du Tour Auto. Nous avons déjà mentionné à plusieurs reprises à quel point l’architecture de l’édifice et les anciennes voitures se marient à merveille.

N’ayant pu nous rendre à la journée de vérifications administratives et techniques, nous avons opté pour la soirée VIP qui se déroule le lundi soir. Nous nous sommes donc frayé un passage entre les coupes de champagne et autres cocktails afin de vus ramener des photos des belles carrosseries attendant avec impatience le départ de l’épreuve.

L’éclairage relativement faible du Grand Palais donne une lumière tamisée qui confère une ambiance de musée voire de réserve de celui-ci. Le musée éphémère créé le temps d’une soirée à l’occasion du départ du Tour Auto est sans conteste l’un des plus beau du monde.

Nous vous laissons flâner dans les allées au travers de nos différentes photos. Que vous soyez plutôt anglaises, italiennes, américaines, allemandes ou encore françaises vous trouverez forcément votre bonheur parmi les voitures participants à l’édition 2017 du Tour Auto :
.


.

Les forces en présence au départ du Tour Auto 2017

Le Tour Auto 2017 s’élancera dans quelques heures depuis Paris, les voitures sont arrivées dimanche après-midi sous la verrière du Grand Palais. La journée de lundi permettra aux mécaniques de se reposer car la journée sera dédiée aux vérifications techniques et administratives. La compétition débutera réellement mardi matin pour se terminer dans la nuit de samedi à dimanche aux alentours de Biarritz.
.

.

Nous vous avions déjà présenté le parcours détaillé il y a quelques jours, intéressons-nous désormais aux forces en présence. Du coté des favoris, Jean-Pierre Lajournade au volant de sa Jaguar Type E sera de nouveau au départ et tentera de réaliser la passe de trois après avoir remporté les éditions 2015 et 2016. Face à lui on retrouvera une armée d’AC Cobra emmenées notamment par Ludovic Carron. Toujours du côté des américaines, deux Ford GT40 lutteront pour la victoire finale aux mains de Andrew Smith / James Cottingham et Olivier Ellerbrock.

Parmi les prétendants au podium n’oublions pas les voitures de plus petites cylindrées, notamment les Lotus Elan pilotées par Damien Kohler ou encore Nicolas Melin. Les MG B seront largement représentés dans le plateau 3 avec pas moins de quatre roadsters à l’octogone au départ de l’édition 2017 du Tour Auto.

En catégorie régularité, il est difficile de dégager un favori tant les écarts sont variables d’une spéciale à une autre et d’une année à l’autre. Parmi les célébrités engagées, Gregory Galiffi le présentateur de l’émission Direct Auto sera au départ au volant d’une Alfa Romeo Giulia 1300 GT Junior en régularité. Dans la même catégorie on retrouvera le bassiste de Colplay, Guy Berryman qui disputera l’épreuve avec une Ferrari Dino 246 GT.
.

.

En ce qui concerne les constructeurs, Peugeot continue son engagement au Tour Auto avec la participation d’une Peugeot Coupé 204 et d’une 504. La décoration nous semble moins réussi que celles des voitures engagées l’année précédente mais cela est une simple question de gout. Les organisateurs ont décidé de mettre à l’honneur les marques françaises disparues, c’est pourquoi l’on retrouve plusieurs CG, René Bonnet et autres Jidé au départ de l’épreuve.
.

Retrouvez ici la liste complète des participants au Tour Auto 2017 répartis dans les différentes catégories.

.

Les fiches d’homologation FIA réunies dans une base de donnée en ligne

Depuis plusieurs années, la FIA (Fédération International de l’Automobile) a décidé de s’intéresser de plus près aux compétitions historiques. Les mauvaises langues diront que la FIA se pencher sur les compétitions historiques à la recherche de revenus additionnels car celles-ci ont le vent en poupe contrairement au sport automobile « moderne ».
.

fiche-fia-mgb

.

Il faut cependant en finir avec l’image d’Epinal qui tourne autour des compétitions historiques. Les gentlemen drivers qui arrivent sur les circuits avec leur voiture sur un plateau pour retrouver les copains et partager un bon moment sont en voie d’extinction du moins sur la scène européenne et internationale. Cet esprit originel de la compétition historique tourné vers les amateurs subsiste encore quelque peu au niveau national, notamment en France au travers de l’Historic Tour mais pour combien de temps encore ?

Il faut se rendre à l’évidence, pour pouvoir emporter des courses historiques au niveau européen il faut désormais dépenser des sommes folles pour acquérir les voitures mais également pour les préparer. Les budgets des tops team historiques rejoignent petit à petit ce que l’on rencontre en GT moderne et la course à l’armement est indéniable. Le fameux adage de gagner le dimanche pour vendre le lundi s’applique non pas au constructeurs mais bien aux préparateurs des voitures historiques. Les principales compétitions européennes et mondiales sont désormais des vitrines pour les préparateurs les plus renommés.

Dans ce contexte il était nécessaire de réglementer les compétitions historiques de manière plus stricte. Pour cela l’idéal est de revenir aux fameuses fiches d’homologation FIA permettant de définir clairement ce qui est toléré ou non sur une voiture de course.

Qu’est-ce qu’une fiche d’homologation FIA ? De toutes les époques, pour pouvoir participer à des compétitions automobiles, les constructeurs ont dû déclarer leurs voitures dans une classe et spécifier les principales données techniques de la voiture dans une fiche d’homologation. En fonction de la catégorie choisie (Groupe 1, Groupe 2 … Groupe 5) des modifications plus ou moins poussées par rapport au modèle de série étaient autorisées mais celles-ci devaient toutes être dument déclarées sur la fiche d’homologation.

Lorsqu’il s’agit de véhicules historiques pour savoir ce qui est homologué sur une voiture et ce qui ne l’est pas, il faut alors avoir recours aux archives afin de retrouver la fiche d’homologation d’époque du véhicule : la fameuse fiche d’homologation FIA. Pendant des années, la consultation de ces fiches d’archives était un véritable parcours du combattant, les concurrents se les échangeaient sous le manteau et il était possible de faire des demandes aux différentes fédérations mais celles-ci étaient généralement compliquées.
.

historic-database-fia

.

La FIA dans un souci de modernisation et de simplification vient de lancer une base de donnée en ligne dans laquelle il est désormais possible de retrouver toutes les fiches d’homologation dument classées par marques et par modèles. Cette véritable bible technique est une énorme avancé pour tous les propriétaires souhaitant préparer leurs voitures dans les règles de l’art.
.

Voici le lien à consulter et à partager sans modération : http://historicdb.fia.com

.
Cela semblera très certainement anodin pour les néophytes mais pour quiconque a tenté un jour d’obtenir un passeport FIA, cela représente une immense simplification. En plus des fiches d’homologation par marques et modèles, vous retrouverez également les différents règlements sportifs classés par époque.

.

L’Historic Tour 2017 débute ce weekend

Le Championnat de France historique des circuits désormais connu sous le nom d’Historic Tour entame sa saison 2017 ce weekend sur le circuit du Castellet. L’Historic Tour 2017 comportera 6 meetings, celui inaugural du Castellet puis Dijon les 5, 6 et 7 mai, Charade les 9, 10 et 11 juin. Après l’été les pilotes se rendront à Nogaro les 9 et 10 septembre avant de conclure la saison au Vigeant les 29, 30 septembre et 1er octobre.

Du coté des évolutions, le format de l’ASAVE Racing 65 évolue puisque celui-ci proposera désormais une course d’endurance d’une heure avec changement de pilote possible. Ce format d’endurance apportera plus de variété aux meetings et viendra compléter un programme riche de courses sprint. Le format des courses de GT Classic évolue également avec un passage à 40 minutes. Les course de Groupe 1, connues sous le nom de HTCC volent désormais de leurs propres ailes et ne sont plus intégrées à l’Historic Tour.
.

.

La manche inaugurale sur le circuit du Castellet fera le plein avec plus de 300 pilotes attendus sur le circuit qui retrouvera la Formule 1 à compter de 2018. Si vous vous rendez sur place, voici les horaires détaillés de l’Historic Tour du Castellet 2017.

Nous vous proposons une revue des différents trophées qui composeront tout au long de la saison l’Historic Tour 2017.

.

Les forces en présence en GT / Tourisme

ASAVE 65 Racing
Dans son nouveau format d’une heure, l’ASAVE Racing 65 opposera des GT et Tourisme d’avant 1966 toutes conformes à leur passeport technique historique et équipées de pneumatiques au dessin d’époque. Morrissette ne sera pas au départ au Castellet mais tentera de rejoindre le plateau de l’ASAVE Racing 65 en cours de saison.
.

.

Challenge GT/Tourisme Asavé
Challenge réservé aux GT et Tourisme d’avant 1981, celui-ci est scindé en deux catégories en fonction de l’âge des véhicules : pré 71 et pré 81. Le championnat pré 69 devient pré 71 pour cette saison 2017.

.

Trophée Saloon Car
Réservé aux voitures de GT et Tourisme d’avant 1997, celles-ci doivent être conformes au règlement du Saloon Car pour prendre part au Championnat. Les voitures sont classées en fonction de leur âge : Sixties, Seventies, Eighties, Nineties.
.

Trophée Maxi 1000
Bien souvent, petite cylindrée rime avec grand spectacle, tel pourrait être la devise du Trophée Maxi 1000 qui regroupe des GT /Tourisme de – 1300 cm3 d’avant 1977. Les voitures au départ de ce trophée sont très différentes et classées en deux catégories en fonction de leurs cylindrées : moins de 1000 cm3 et moins de 1300 cm3.
.

.
Trophée Lotus
Ce trophée quasiment monotype ouvert aux Lotus Seven et aux anciennes Caterham donne lieu à des batailles très serrées en raison d’un règlement technique offrant un très subtil équilibre des performances.

.

Trophée GT Classic
Comme évoqué en introduction, le format évolue légèrement avec des courses qui seront désormais disputées sur des manches de 40 minutes. Le Trophée GT Classic qui oppose des GT d’avant 1998 monte chaque année un peu plus en puissance que ce soit en ce qui concerne la diversité des autos présentées que de la qualité de préparation de celles –ci.

.

Les forces en présence en monoplaces et prototypes

Challenge Formula Ford Historic
Ce plateau regroupe de magnifiques monoplaces, à savoir les Formule Ford antérieures à 1982 auxquelles viennent s’ajouter les F3 de 1000 cm3 baptisées screamer. Le plateau est généralement bien garni et les courses très disputées.
.

Trophée F3 Classic
Réservé aux F3 construites avant 1985, la F3 Classic retrace la période glorieuse de cette école de pilotage reconnue. On y trouve des constructeurs dont les noms sont associés aux grandes heures de la compétition automobile.
.


.

Trophée Formule Renault Classic
La Formule Renault a permis à de nombreux talents d’éclore en France et en Europe. La version Classic de la Formule Renault est réservé aux voitures d’avant 1995 et fait bien souvent plateau commun avec la F3 Classic.

.

Trophée Formule Ford Kent
Un trophée qui peut être considéré comme celui de la porte d’entrée en monoplace, regroupant des Formule Ford antérieures à 1993. Si les mécaniques sont communes aux différentes monoplaces, le châssis et la forme des coques en plastique diffèrent.
.

Sport Protos Cup
Lancé il y a désormais deux saisons, la Sport Proto Cup atteint désormais son rythme de croisière. Ce trophée est réservée aux prototypes d’avant 1995 qui sont classés en deux catégories en fonction de l’âge et de la cylindrée de ceux-ci.

.

Où voir le Tour Auto 2017 ?

Les grandes lignes du parcours du Tour Auto étaient déjà connues depuis plusieurs mois avec un départ comme de coutume à Paris et une arrivée à Biarritz. Entre les deux, une boucle inédite par la Bretagne sera proposée aux concurrents et aux spectateurs avant de mettre le cap au sud. La répartition des villes étapes, des circuits ainsi que des épreuves spéciales était également connue.

Restait à dévoiler le parcours détaillé, c’est désormais chose faite. Les équipes de Peter Auto viennent de rendre public l’itinéraire qui sera emprunté par les 250 concurrents du Tour Auto pour relier Paris à Biarritz. En espérant que ces précisions permettrons de répondre aux nombreuses questions que vous nous avez envoyé quand à l’itinéraire de l’édition 2017 du Tour Auto.

Le parcours détaillé est accompagné des horaires prévisionnels, si vous souhaitez voir passer la caravane du Tour Auto prévoyez toutefois large puisque entre la première et la dernière voiture il s’écoule généralement entre 2h30 et 3 heures.
.

N’hésitez pas à cliquer sur l’image ci dessous pour zoomer et tout connaître du parcours et des horaires .


.

Les grandes lignes du parcours

  • Lundi 24 avril : Paris, vérifications administratives et techniques
  • Mardi 25 avril : Paris – St Malo, 1 épreuve spéciale, circuit Bugatti (Le Mans
  • Mercredi 26 avril : St Malo – Nantes, 3 épreuves spéciales
  • Jeudi 27 avril : Nantes – Limoges, 2 épreuves spéciales, circuit du Val de Vienne (Le Vigeant)
  • Vendredi 28 avril : Limoges – Toulouse, 2 épreuves spéciales, circuit d’Albi
  • Samedi 29 avril : Toulouse – Biarritz, 1 épreuve spéciale, circuit de Pau-Arnos, 2 épreuves spéciales

.

Les horaires des circuits

Les circuits sont toujours un moment privilégié ou les spectateurs peuvent approcher les voitures dans les paddocks et les voir ensuite évoluer pendant plusieurs tours sur le tracé. Si vous souhaitez vous rendre sur les circuits empruntés par les concurrents du Tour Auto 2017, en voici le programme :

  • Circuit Bugatti (Le Mans) : Mardi 25 avril de 11h33 à 13h50
  • Circuit du Val de Vienne (Le Vigeant) : Jeudi 27 avril de 13h44 à 16h44
  • Circuit d’Albi : Vendredi 28 avril de 14h54 à 16h30
  • Circuit de Pau Arnos : Samedi 29 avril de 13h25 à 14h55

.

En ce qui concerne les spéciales routières, celles-ci ne sont pas dévoilées précisément à l’avance afin d’éviter toute forme de reconnaissance. Les parcours des épreuves spéciales seront mis en ligne sur la page Facebook du Tour Auto la veille pour les spectateurs souhaitant s’y rendre.

.

.

Le 75th Members Meeting de Goodwood vécu de l’intérieur

Morrissette vous propose une immersion dans l’univers du Members Meeting de Goodwood. Comme son nom l’indique cette manifestation est réservée en priorité aux membres du Goodwood Road and Racing Club (GRRC) ce qui en limite grandement l’accès. Le nombre relativement restreint de spectateurs permet à ceux ayant la chance d’assister à l’événement d’accéder partout que ce soit en bord de piste, dans les tribunes, les paddocks mais également au-dessus des stands ou bien même sur le circuit.

Pour ne rien rater de l’action en piste, les spectateurs font des aller retours incessants entre les paddocks et le bord du circuit. Entre les deux, de nombreuses animations sont proposées, que ce soit les différents espaces de restauration, les jonquilles emblèmes du Members Meeting ou encore les différentes animations musicales. Le spectacle est total et les deux jours sont à peine suffisants pour tout découvrir de l’événement.

Nous avons souhaité vous faire vivre le 75th Members Meeting comme si vous en étiez les spectateurs. Venez errez avec nous sur les pelouses de Goodwood, nous vous avons réservé une place de choix à quelques mètres de la piste pour vivre aux plus près les nombreuses courses.
.

.

Retour en vidéos sur le 75th Members Meeting de Goodwood #2

Une semaine après la clôture du 75th Members Meeting de Goodwood, nous continuons de vous proposer de revivre cet événement au travers des vidéos réalisées par le Goodwood Road and Racing Club (GRRC). Hier nous vous avons proposé les vidéos des six premières courses particulièrement disputées. Au programme du jour, l’indescriptible S.F. Edge Trophy qui oppose sur le circuit des objets roulants plus ou moins identifiés du début du siècle qui semblent défier les lois élémentaires de la gravité.

Le Graham Hill Trophy est sans conteste l’un des plateaux phares du weekend avec son bataillon d’AC Cobra qui a trouvé cette année a qui parler avec la présence des TVR Griffith 400. Nous vous proposons ensuite les monoplaces du Varzi Trophy ainsi que la seconde partie du Gerry Marshall Trophy disputé sous un format sprint.

Le 75th Members Meeting de Goodwood s’est terminé au son des V8 américains d’abord au travers de la Pierpoint Cup qui regroupait de nombreuses Ford Mustang mais également d’autres modèles d’outre atlantique. Le Surtees Trophy clotura le weekend après un hommage au champion disparu il y a quelques jours. Les voitures les plus puissantes du 75MM s’affrontant jusqu’à la tombée de la nuit.

.

S.F. Edge Trophy

.

Graham Hill Trophy

.

Varzi Trophy

.

Gerry Marshall Trophy Sprint

.

Pierpoint Cup

.

Surtees Trophy

.

.

» Lire la suite

« Articles Précédents