Archives du Tag Le Mans

Retour en vidéos sur le Tour Auto 2017

Le clap de fin du Tour Auto 2017 a eu lieu hier midi à Biarritz. Afin de prolonger la magie de cette épreuve et de patienter jusqu’à l’édition 2018, nous vous proposons de revenir en vidéos sur les différentes étapes du Tour Auto 2017 ainsi que sur les images marquantes de l’épreuve.

.

L’image du Tour Auto

La victoire finale se joue parfois a quelques centimètres dans le Tour Auto. Les images qui suivent en sont la parfaite illustration, la victoire ou l’abandon se jouant à quelques centimètres entre les arbres et le parapet du pont.

.

Le résumé étape par étape

.

.

.

.

.

.

Le résultat final

.

Les photos du Tour Auto 2017 sur le circuit Bugatti du Mans

Afin de couvrir la première épreuve sur circuit de l’édition 2017 du Tour Auto, nous avions diligenté ce mardi un envoyé spécial dans la Sarthe. Vous trouverez ci dessous les photos des différents plateaux compétition qui ont été les premiers à prendre la piste sur le circuit Bugatti. Si les américaines (Ford GT40 et Shelby Cobra) ont fait la loi, les anglaises n’étaient pas en reste. Le troupeau de MGB présent au départ a fait bonne figure et les différents roadsters se sont sentis à l’aise sous une météo typiquement britannique.

.


.

Tour Auto 2017 : Classements et vidéo de la 1ère étape

Longue de plus de 450 kilomètres, la première étape emmenait les concurrents du Tour Auto 2017 depuis le Grand Palais jusqu’au port de Saint-Malo. Les épreuves chronométrées se sont toutes déroulées dans la Sarthe avec tout d’abord une épreuve spéciale sur routes fermées avant une autre disputée sur le circuit Bugatti au Mans. Les concurrents ont ensuite parcouru une longue étape de liaison pour rejoindre la Bretagne.

.

Compétition

Dès la première spéciale, le duo britannique James Cottingham / Andrew Smith a donné le ton en imposant leur Ford GT40. La puissante américaine n’est pourtant pas particulièrement à l’aise sur les petites routes françaises, mais sa puissance à fait la différence. A la seconde place on retrouve un pilote bien connu du Tour Auto, Ludovic Caron sur son AC Cobra. En troisième position, Bernard et Anne Penlae réalisent une très belle performance au volant de leur Porsche 911 2 litres.

En retrouvant le circuit qui a fait sa légende, la Ford GT40 était beaucoup plus à son aise et réalise un doublé puisque Smith / Cottingham s’imposent devant les deux Olivier Ellerbrock et Louisoder. Le podium est complété par un autre V8 américain avec l’AC Cobra de Frédéric Jousset et Paul Miliotis. Signalons que Ludovic Caron a eu des soucis électriques lors de l’épreuve du Mans qui lui ont fait perdre plus de deux minutes.
.

.

Logiquement Cottingham et Smith sont en tête à l’issue de la première journée de l’édition 2017 du Tour Auto. Ils devancent l’AC Cobra de Jousset / Miliotis et la GT40 de Ellerbrock / Louisoder. C’est donc un podium exclusivement composé de V8 américain qui se dessine au soir de l’arrivée à Saint-Malo. Jean-Pierre Lajournade, le vainqueur des deux précédentes éditions place sa Jaguar Type E au pied du podium après avoir été régulièrement aux avant-postes toute la journée.
.

Pos

Pilote / Copilote

Nat Voiture Temps Ecart

1

Andrew SMITH / James COTTINGHAM

GBR/GBR Ford GT40 20m26s

2

Frédéric JOUSSET / Paul MILIOTIS

FRA/FRA

Shelby Cobra 289

21m27s 1m01s
3 Olivier ELLERBROCK / Olivier LOUISODER DEU/DEU Ford GT40 21m32s

1m06s

.

Périodes G1 et G2

Lors de la première spéciale du jour, c’est un pilote Porsche bien connu qui s’impose, Claudio Roddaro et Marco Antonacci placent leur 911 devant l’Alpine A110 de Richard Doux et Sylvain Guy. Ce podium hétéroclite est complété par Daniel Viard et Didier Haquette sur Ford Escort.
.

.

Comme dans le plateau compétition, le circuit Bugatti réussit à une GT40 puisque Philippe Vandromme et Frédéric Vivier s’imposent. Daux / Huy se classent de nouveau second en devançant l’Alfa Romeo 1750 GTAM de Jorg Richard et Louis Lemberg.

Au terme de cette première journée on retrouve sur le podium provisoire les mêmes pilotes et voitures que lors de l’épreuve du circuit Bugatti.
.

Pos

Pilote / Copilote Nat Voiture Temps Ecart

1

Philippe VANDROMME / Frédéric VIVIER FRA/FRA Ford GT40 22m07s

2

Richard DOUX  / Sylvain GUY FRA/FRA Alpine A110 1800 22m25s

0m18s

3

Jorg Richard LEMBERG / Louis LEMBERG

DEU/DEU Alfa Romeo 1750 GTAM 23m46s

1m39s

.

Périodes H1, H2 et I

La aussi la première épreuve voit une Porsche s’imposer, il s’agit de la 911 RSR 2,8L de Raymond Narac et Michel Lecourt. On retrouve ensuite la De Tomaso Pantera de Didier Sirgue et Jean Michel Carrière. Le podium constitué d’habitués du Tour Auto est complété par Mr John of B et Sibel sur leur toujours impressionnante Ligier JS2 DFV.

L’épreuve mancelle verra la Porsche ayant remporté la spéciale précédente plonger dans le classement. Très à l’aise sur les circuits, la Ligier JS2 de John of B / Sibel s’impose avec quasiment une minute d’avance sur ses plus proches rivaux. On retrouve ensuite Christophe Grenier et Guillaume Puget sur leur Ferrari 308  GTB Gr.IV. Le podium manceau est complété par la Porsche 911 RSR 3.0L des américains Cooper Mac Neil et Gunnar Jeannette.

Au soir de la première journée on retrouve logiquement John of B / Sibel à la première place du classement général provisoire. Ils devancent Sirgue / Carriere au volant de leur De Tomaso Pantera. Grace à leur performance sur le circuit Bugatti Grenier / Puget hissent leur Ferrari sur la troisième marche du podium provisoire.
.

Pos

Pilote / Copilote Nat Voiture Temps Ecart
1 John of B. / SIBEL FRA/FRA Ligier JS 2 DFV 20m10s

2

Didier SIRGUE / Jean Michel CARRIERE FRA/FRA De Tomaso Pantera 21m07s 0m57s
3 Christophe GRENIER / Guillaume PUGET FRA/FRA Ferrari 308 GTB GrIV 21m23s

1m13s

.

.

Régularité

Dans la catégorie régularité, la première épreuve est remportée par un équipage ayant déjà remporté deux fois le Tour Auto. Il s’agit de la Ferrari 250 GT Berlinetta des argentins Martin H. et Francisco Sucari. Ils devancent la Peugeot 504 engagée par le constructeur de Sochaux et confiée aux mains du journaliste Etienne Bruet et de Laurent Picard. Jérôme Dupard et Emmanuel Saussereau se classent troisièmes au volant de leur Ford Escort Mexico. Comme souvent en régularité, les écarts sont très faibles.

C’est un nouvel équipage argentin composé de Tomas Hinrichsen et Solange Mayo qui l’emporte au volant de leur Maserati 200 SI. Ils devancent les spécialistes de la régularité Georges Henri Meylan et Julien Stervinou sur Alpine A110 1800 GrIV. Le podium est complété par d’autres habitués, à savoir John A. et Dorine Mollenkamp sur Lotus Elan. Sur circuit les écarts sont plus faibles encore que lors des épreuves spéciales.

Le classement général est dominé par un équipage n’ayant pas figuré dans le top 3 des deux épreuves de la journée. Il s’agit de Claudio et Arturo Scalisse sur Porsche 911 RS 2.7L. On retrouve ensuite respectivement les équipages Dupard / Saussereau et Meylan / Stervinou.
.

Pos

Pilote / Copilote Nat Voiture Temps Ecart

1

Claudio SCALISSE / Arturo SCALISSE ARG/ITA Porsche 911 RS 2.7L 0m06s
2 Jérôme DUPARD / Emmanuel SAUSSEREAU FRA/FRA Ford Escort Mexico 0m06s
3 Georges Henri MEYLAN / Julien STERVINOU CHE/FRA Alpine Renault A110 1800 GrIV 0m07s

0m01s

.

Vous pouvez retrouver les classements détaillés de toutes les catégories (VHC, Indice de Performance, G1, G2, H1, H2, I et Régularité) ainsi que le classement en direct des étapes en cours en cliquant ici.

.

Pour compléter ces classements, voici le résumé en vidéo de cette première étape du Tour Auto 2017 disputée entre Paris et Saint-Malo :
.

.

.

La deuxième étape du Tour Auto disputée mercredi 26 avril emmènera les concurrents du Tour Auto depuis Saint-Malo jusqu’à Nantes. Aucun circuit n’est au programme mais trois épreuves spéciales seront disputées sur les petites routes de Bretagne.

.

 

Où voir le Tour Auto 2017 ?

Les grandes lignes du parcours du Tour Auto étaient déjà connues depuis plusieurs mois avec un départ comme de coutume à Paris et une arrivée à Biarritz. Entre les deux, une boucle inédite par la Bretagne sera proposée aux concurrents et aux spectateurs avant de mettre le cap au sud. La répartition des villes étapes, des circuits ainsi que des épreuves spéciales était également connue.

Restait à dévoiler le parcours détaillé, c’est désormais chose faite. Les équipes de Peter Auto viennent de rendre public l’itinéraire qui sera emprunté par les 250 concurrents du Tour Auto pour relier Paris à Biarritz. En espérant que ces précisions permettrons de répondre aux nombreuses questions que vous nous avez envoyé quand à l’itinéraire de l’édition 2017 du Tour Auto.

Le parcours détaillé est accompagné des horaires prévisionnels, si vous souhaitez voir passer la caravane du Tour Auto prévoyez toutefois large puisque entre la première et la dernière voiture il s’écoule généralement entre 2h30 et 3 heures.
.

N’hésitez pas à cliquer sur l’image ci dessous pour zoomer et tout connaître du parcours et des horaires .


.

Les grandes lignes du parcours

  • Lundi 24 avril : Paris, vérifications administratives et techniques
  • Mardi 25 avril : Paris – St Malo, 1 épreuve spéciale, circuit Bugatti (Le Mans
  • Mercredi 26 avril : St Malo – Nantes, 3 épreuves spéciales
  • Jeudi 27 avril : Nantes – Limoges, 2 épreuves spéciales, circuit du Val de Vienne (Le Vigeant)
  • Vendredi 28 avril : Limoges – Toulouse, 2 épreuves spéciales, circuit d’Albi
  • Samedi 29 avril : Toulouse – Biarritz, 1 épreuve spéciale, circuit de Pau-Arnos, 2 épreuves spéciales

.

Les horaires des circuits

Les circuits sont toujours un moment privilégié ou les spectateurs peuvent approcher les voitures dans les paddocks et les voir ensuite évoluer pendant plusieurs tours sur le tracé. Si vous souhaitez vous rendre sur les circuits empruntés par les concurrents du Tour Auto 2017, en voici le programme :

  • Circuit Bugatti (Le Mans) : Mardi 25 avril de 11h33 à 13h50
  • Circuit du Val de Vienne (Le Vigeant) : Jeudi 27 avril de 13h44 à 16h44
  • Circuit d’Albi : Vendredi 28 avril de 14h54 à 16h30
  • Circuit de Pau Arnos : Samedi 29 avril de 13h25 à 14h55

.

En ce qui concerne les spéciales routières, celles-ci ne sont pas dévoilées précisément à l’avance afin d’éviter toute forme de reconnaissance. Les parcours des épreuves spéciales seront mis en ligne sur la page Facebook du Tour Auto la veille pour les spectateurs souhaitant s’y rendre.

.

.

Rallye Paris – Le Mans par la P’tite Pilote

Marion Thouroude alias La P’tite Pilote qui participe depuis plusieurs saisons à l’Historic Tour au volant de sa Mini 1275 GT se lance dans l’organisation d’un rallye d’orientation touristique. La première édition du Rallye Paris – Le Mans se tiendra les 18 et 19 mars prochain.

Le départ sera donné du Château de la Comtesse du Barry situé à Louvecienne dans les Yvelines. Après un petit déjeuner et les formalités administratives, les concurrents prendront la direction du Mans en passant par les routes réputées de la forêt de Rambouillet, la Vallée de Chevreuse, le Parc National du Perche ou encore la forêt de Bellême.
.

.

Le Rallye Paris – Le Mans mêlera conduite et gastronomie puisque sur le parcours outre les différents repas, une épreuve sensorielle et gustative leur sera proposée permettant de décerner le titre honorifique d’épicurien du Rallye. Le déjeuner se tiendra au Domaine de Villeray situé dans l’Orne, les participants reprendront ensuite la route en direction du Mans et de son mythique circuit. D’autres animations gardées pour le moment secrètes seront proposées aux participants du rallye.

Une fois arrivé au Mans, l’originalité du rallye résidera dans la tenue d’une épreuve de conduite sous la forme d’un slalom disputé sur l’aérodrome d’Arnage au Mans. Une fois cette mise en jambe effectuée, il sera temps pour les participants de prendre la piste du circuit Bugatti pour deux sessions de roulage de 20 minutes : l’une sera disputée de jour et l’autre de nuit. Le roulage sur le circuit Bugatti aura lieu dans le cadre de l’événement Exclusive Drive et se répartira entre le samedi soir et le dimanche matin.

Les inscriptions pour l’édition 2017 du rallye Paris – Le Mans sont ouvertes, l’engagement est fixé à 720€ par équipage. Cela comprend la participation au rallye, les sessions de roulage sur circuit, l’accès à l’évènement Exclusive Drive, les petites déjeuners, déjeuner et diner du samedi ainsi qu’un cocktail le dimanche midi. L’hébergement au Mans restant à la charge des participants.

Parmi les concurrents déjà inscrits, signalons la participation de Bernard Darniche triple Champion de France et double Champion d’Europe des Rallyes qui sera le parain de la première édition du rallye Paris-Le Mans. Il reste encore des places disponibles, vous pouvez vous inscrire en retournant le bon d’inscription dédié ou directement sur le stand de La P’tite Pilote au salon Rétromobile. Celui-ci sera situé dans le Hall 2 de la porte de Versailles à l’emplacement E36..
.

.

Vidéo de la semaine #268

Chaque semaine Morrissette met à l’honneur une vidéo qui a particulièrement retenu son attention. Toutes les vidéos ont pour thème l’automobile, que ce soit ancienne ou moderne.

La vidéo de la semaine :
Selon de très sérieuses études scientifiques, le troisième lundi du mois de janvier est considéré comme la journée la plus déprimante de l’année. Pour ne pas rester dans cette spirale négative tout au long de la semaine, nous vous proposons de nous évader au volant d’une somptueuse Jaguar. Il ne s’agit pas de n’importe quelle voiture produite à Coventry, mais ni plus ni moins d’OKV2, l’une des premières Jaguar Type D produite ayant participé aux 24 heures du Mans et ayant ensuite servi de véhicule de développement à Jaguar.

Cette vidéo est une nouvelle fois signée de l’excellent site Petrolicious. Outre le pedigree exceptionnel de la voiture, c’est surtout l’état d’esprit de son propriétaire actuel qui a retenu notre attention. Ce passionné de Jaguar a utilisé et continue d’utiliser sa Type D dans toutes les conditions climatiques. Il ne se considère pas réellement comme propriétaire de ce morceau d’histoire mais plutôt comme un homme ayant eu la chance de partager pendant quelques années l’histoire de cette voiture unique. Embarquez avec lui à bord de la Jaguar Type D de 1954 :

.

.

.

» Lire la suite

Steve McQueen désormais décliné en bande dessinée

Si la carrière cinématographique de Steve McQueen a été riche de succès, sa reconnaissance et son aura n’ont cessé de grandir depuis le décès de la star Hollywoodienne. Comme beaucoup de grands peintres, Steve McQueen aura eu une reconnaissance posthume même s’il est important de rappeler que de son vivant l’acteur était déjà adulé. Celui que beaucoup appellent désormais le King of Cool est décliné sous toutes les formes, que ce soit pour promouvoir des lunettes de soleil, une marque de vêtements. Les magazines de mode louent sans réserve son style et Steve McQueen semble être devenu monsieur parfait pour les annonceurs ce qui était loin d’être le cas de son vivant.

Les voitures ou tout autre objet lui ayant appartenu s’arrachent à prix d’or dans les ventes aux enchères. Ces films sont souvent réédités, tout comme les documentaires sur sa vie dont le dernier en date est Steve McQueen : The Man & Le Mans. On peut apprécier ou regretter cette McQueen mania, mais le phénomène est indéniable.
.

Steve McQueen in Le Mans

.

Le King of Cool aura désormais droit à sa bande dessinée, celle-ci est naturellement intitulée Steve McQueen in Le Mans. Derrière les bulles et les vignettes, on retrouve Sandro Garbo et les équipes de son studio. La bande dessinée s’inspire directement du film Le Mans qui a tenu un rôle central dans la vie et dans la carrière de Steve McQueen.

L’auteur présente Steve McQueen in Le Mans comme un hommage à Steve McQueen mais également comme un cadeau pour les passionnés de course automobile. La réalisation de l’album aura nécessité plus de trois ans de travail afin de retranscrire au mieux les formes inoubliables des voitures de l’époque mais également les couleurs propres aux années 70.

L’édition hommage en format relié de l’album vient de sortir et celle-ci devrait naturellement être disponible dans les allées du salon Rétromobile qui se déroulera à la Porte de Versailles dans un peu moins d’un mois.
.

Interieur BD McQueen

.

Pour plus de renseignements ou pour commander votre exemplaire de Steve McQueen in Le Mans : http://mcqueenlemans.com

.

Les Tops et les Flops de 2016

L’année 2016 est sur le point de franchir le drapeau à damiers, il est donc temps de jeter un coup d’œil dans le rétro et de vous présenter nos souvenirs de cette année. Généralement lors des années précédentes, au cours du mois de décembre nous vous présentions nos 10 coups d’œil dans le rétro sous forme de clins d’œil à dix bons souvenirs de la saison écoulée. Malheureusement 2016 aura été riche en incidents mécaniques, nous avons donc décidé de sélectionner trois tops et trois flops qui relatent pour nous au mieux cette année 2016.

Top #1 : On a roulé à Goodwood
On débute nos coups de coeur par un lieu mythique, le circuit de Goodwood. Si le tracé n’a rien d’exceptionnel, la simple évocation de ce nom fait rêver tous les amateurs d’automobile de collection. Après avoir assisté en tant que spectateurs à plusieurs Revival et Members Meeting, nous avons eu l’occasion en novembre dernier de nous retrouver de l’autre côté des barrières et de prendre la piste. Sous une météo typiquement britannique, le circuit semblait nous être réservé avec seulement 5 voitures en piste. Morrissette toute heureuse de retrouver son Angleterre natale s’est parfaitement bien comportée et en a surpris plus d’un par sa vitesse dans des conditions d’adhérence précaires.
.

img_5418-copier

.

Top #2 : Bataille épique à Spa
Plus besoin de présenter le circuit de Spa-Francorchamps entré depuis bien longtemps au panthéon des circuits les plus mythiques et les plus appréciés des pilotes de course. Fin juin, Morrissette est en piste pour participer à la première édition des 3h de Spa-Francorchamps. Apres une séance d’essai compliquée, la MG B retrouve la bonne carburation pour le départ de la course. Avec plus de 70 voitures au départ, pas le temps de s’ennuyer et Morrissette se retrouve rapidement au milieu d’un peloton de 4 MGB, la moindre erreur se paye cash avec plusieurs places perdues instantanément. Le classement varie d’un tour à l’autre mais pas le plaisir de conduire avec de véritables batailles portières contre portières mais dans le respect des carrosseries.
.

.

Top #3 : Nouveau Look pour une nouvelle saison
Morrissette n’est pas passée entre les mains de Cristina Cordula mais a reçu une nouvelle grille de calandre et un nouveau bas volet avant. Le radiateur d’huile a ainsi migré devant le radiateur d’eau et Morrissette se présente avec un nouveau look conforme au règlement FIA. En complément de cette face avant, de nouveaux pneus Avon remplacent les Yokohama et donnent un look plus vintage à la MG B. Pour ses premiers tours de roues au Mans au mois de février, Morrissette se présente donc sous ses plus beaux atouts.
.

En contrepartie des tops de l’année, il y a malheureusement eu aussi quelques flops :

Flop #1 : Casse moteur épisode 1
Lors de la séance de roulage au Mans avant le début de la saison, après quelques tours de circuit, le 4 cylindres de Morrissette ne tire pas comme d’habitude et il y a un léger bruit. Par précaution on rentre au stand pour vérification avant de causer trop de dégâts. Un premier diagnostic indique que quelque chose ne tourne pas rond dans le bas moteur. Le démontage révélera un défaut de graissage, résultat changement complet du moteur : bloc, vilebrequin, bielles, pistons … Une saison 2016 qui ne débute pas sous les meilleurs auspices mécaniques.
.

Coups dOeil4

.

Flop #2 : Casse moteur épisode 2
Une fois remis de ses soucis mécaniques du Mans, Morrissette participe à la course d’ASAVE Racing 65 du val de vienne puis aux 3h de Spa. Comme nous l’avons mentionné précédemment, la première heure de course est intense, puis les écarts se creusent et l’on entre réellement dans une course d’endurance. Au début du 3ème relais, soudainement la MG B ne tourne plus rond et émet un bruit plus proche de la chasse à courre que de la compétition automobile. Après un retour au stand non planifié, le verdict tombe, une soupape d’échappement ne s’ouvre plus c’est donc l’abandon. Au démontage, on découvrira qu’un poussoir a cédé. Nous sommes donc contraints de changer de nouveaux les poussoirs, tiges de culbuteurs et arbre à cames. Une saison 2016 définitivement à oublier sur le plan mécanique.

.

Flop #3 : Coup de chaud à Nogaro
Dernière course de la saison, la manche d’ASAVE Racing 65 se déroule sur le circuit de Nogaro dans le Gers. Morrissette ne donne pas toute sa puissance et les choses vont aller en empirant avec l’augmentation de la température. La MG B voit rouge et la température d’eau flirte avec les 110 degrés. Dans ces conditions pas d’autre choix que de lever le pied pour économiser la mécanique. Cette dernière course de la saison se transforme donc en gentille journée circuit avec les yeux rivés sur la température d’eau plutôt que sur les trajectoires et les points de freinage.
.

DSC_1564

.

Bonnes fêtes de fin d’année à tous et rendez-vous en 2017 pour de nouvelles aventures. Nous vous en dirons plus très prochainement.

.

5 DVD automobiles à glisser sous le sapin

Nous continuons notre série d’idées cadeaux de dernière minute ayant pour thème l’automobile. Après les livres, nous vous proposons aujourd’hui une sélection de DVD qui devraient ravir les passionnés de voitures mais également de deux roues.

.

Grands Prix
Le film de John Frankenheimer sorti en 1966 a toujours eu nos faveurs. Il nous plonge au cœur du monde de la Formule 1 des années 60 avec tout ce que cela comporte de gloire mais aussi de drame. Vivant quelques peu dans l’ombre du film Le Mans, Grand Prix à notre préférence car les images y sont également très belles mais le scénario est plus développé.
.

film-grand-prix

.

Le Mans
Impossible d’évoquer les DVD sur l’automobile de collection sans mentionner Le Mans. L’œuvre de Steve McQueen obsédé dans son idée de restituer le plus fidèlement possible l’ambiance de la course automobile. On retiendra de ce film un documentaire unique et jamais égalé ainsi que la célèbre phrase « Racing is life. Anything before or after is just waiting ».
.

film-le-mans

.
Weekend of a Champion
Sorti maintenant il y a quelques années, Weekend of a Champion est un documentaire de Roman Polanski sur un weekend de course à Monaco de son ami Jacky Stewart. Là aussi un DVD incontournable à voir et à revoir. On y mesure notamment le fossé abyssale qui existe entre la F1 des années 60/70 et celle d’aujourd’hui.
.

film-weekend-of-a-chamion

.

Une alternative à Weekend of a Champion dans la catégorie documentaire peut être Steve McQueen The Man & Le Mans. Ce documentaire retrace la création et le tournage du film Le Mans. De nombreux témoignages de personnes présentes à l’époque mais également de son fils nous dévoilent l’envers du décor de ce film mythique. On y a apprends aussi quelques anecdotes savoureuses sur la vie de Steve McQueen dans le Sarthe pendant le tournage qui a duré plusieurs mois.
.

film-the-man

.

Rush
Ce film sur la rivalité au sommet entre Nikki Lauda et James Hunt est une totale réussite. L’opposition de style et de caractère des deux pilotes ainsi que leur soif de gagner sont fidèlement retranscrites. Le film n’a pas eu en salles le succès qu’il méritait. Le DVD est là pour ceux qui n’auraient pas eu la chance de le voir au cinéma ou qui souhaitent revoir Rush.
.

film-rush

.
Burt Munro
Anthony Hopkins endosse le rôle de Burt Munro, ce champion australien de moto qui s’est mis en tête de vivre son rêve de vitesse au guidon de sa vieille Indian sur le lac salé de Bonneville. Le film touchant est particulièrement réussi est basé sur une histoire vraie bien souvent méconnue du grand public.
.

film-burt-munro

.

Les résultats de la vente La Gombe

La vente aux enchères de la Collection Gérard Gombert a été beaucoup moins médiatisée que d’autres ventes (Baillon par exemple) mais celle-ci a néanmoins généré un intérêt certain si l’on en juge par le nombre de lecteurs de notre article sur le sujet. L’attrait des voitures ayant appartenues à la Gombe s’est confirmé jeudi lors de la vente avec près de 1000 personnes présentes physiquement et de nombreux enchérisseurs par téléphone ou par internet. Si l’on en juge par les résultats, ces personnes n’étaient pas simplement là pour le spectacle mais réellement avec l’intention d’acheter car les prix de très nombreux lots ce sont envolés.

Les résultats définitifs n’ont pas encore été publiés par Osenat mais les stars de la vente ont répondu présentes et même dépassé les attentes. L’Alpine A210 ayant participé aux 24 heures du Mans était mise à prix 80 000€, celle-ci a atteint plus de dix fois son prix départ puisqu’elle a été adjugée 872 800€ frais de vente inclus. Vu la somme de départ investie, la restauration de celle-ci devrait finalement couter moins cher que l’achat de l’épave.
.

resultats-la-gombe

.

Autre voiture très attendue que nous vous avions présenté, le roadster AC ayant notamment appartenu à Françoise Sagan a trouvé un nouvel acquéreur pour la somme de 150 000€. Là aussi de gros travaux de restauration sont à prévoir avant de pouvoir profiter du roadster britannique cheveux au vent.

Les enchères les plus folles se sont très certainement portées sur la Lamborghini Miura P400S. Celle-ci était grandement incomplète puisque subsistait environ la moitié de la voiture. Cette demi Miura n’aura pas refroidi les acheteurs qui se sont disputés celle-ci jusqu’à 150 000€ malgré un prix de départ de 20 000€.

Derrière ces têtes d’affiches, les autres voitures ont également réalisé des chiffres importants, notamment les divers modèles d’Alpine proposés à la vente. Une rare Alpine A110 cabriolet a trouvé preneur pour un peu plus de 48 000€. La plupart des autres berlinettes dieppoises ont été vendues à des prix supérieurs à 15 000€ malgré des états de délabrement plus ou moins avancés suivant les modèles.

Du côté des voitures plus classiques bien souvent vendues en lots afin de servir de banque de pièces détachées ou de projets de restauration, les prix ont été plus mesurés. Il y avait donc quelques affaires à réaliser lors de cette vente aux enchères mais en contrepartie les acheteurs se lancent dans des chantiers de restauration qui vont certainement s’étaler sur plusieurs années.

Après la vente de la collection Baillon, celle de La Gombe a connu également un très fort succès avec une envolée des prix sur certains modèles. L’attrait pour les sorties de grange, voire dans le cas présent les sorties d’abris ou de foret semble indéniable. Les acheteurs sont prêts à investir des sommes importantes dans ces voitures même si parfois le cout d’achat ajouté au coup de la restauration dépasse largement la valeur de la voiture sur le marché.
.

miura-la-gombe

.

Au lendemain de la vente La Gombe, une question demeure en suspens : ces voitures seront-elles restaurées ou simplement stockées en l’état comme des œuvres d’art et des souvenirs d’une époque révolue ?

.

« Articles Précédents