Archives du Tag Paris

Retour en vidéos sur le Tour Auto 2017

Le clap de fin du Tour Auto 2017 a eu lieu hier midi à Biarritz. Afin de prolonger la magie de cette épreuve et de patienter jusqu’à l’édition 2018, nous vous proposons de revenir en vidéos sur les différentes étapes du Tour Auto 2017 ainsi que sur les images marquantes de l’épreuve.

.

L’image du Tour Auto

La victoire finale se joue parfois a quelques centimètres dans le Tour Auto. Les images qui suivent en sont la parfaite illustration, la victoire ou l’abandon se jouant à quelques centimètres entre les arbres et le parapet du pont.

.

Le résumé étape par étape

.

.

.

.

.

.

Le résultat final

.

Tour Auto 2017 : Classements et vidéo de la 1ère étape

Longue de plus de 450 kilomètres, la première étape emmenait les concurrents du Tour Auto 2017 depuis le Grand Palais jusqu’au port de Saint-Malo. Les épreuves chronométrées se sont toutes déroulées dans la Sarthe avec tout d’abord une épreuve spéciale sur routes fermées avant une autre disputée sur le circuit Bugatti au Mans. Les concurrents ont ensuite parcouru une longue étape de liaison pour rejoindre la Bretagne.

.

Compétition

Dès la première spéciale, le duo britannique James Cottingham / Andrew Smith a donné le ton en imposant leur Ford GT40. La puissante américaine n’est pourtant pas particulièrement à l’aise sur les petites routes françaises, mais sa puissance à fait la différence. A la seconde place on retrouve un pilote bien connu du Tour Auto, Ludovic Caron sur son AC Cobra. En troisième position, Bernard et Anne Penlae réalisent une très belle performance au volant de leur Porsche 911 2 litres.

En retrouvant le circuit qui a fait sa légende, la Ford GT40 était beaucoup plus à son aise et réalise un doublé puisque Smith / Cottingham s’imposent devant les deux Olivier Ellerbrock et Louisoder. Le podium est complété par un autre V8 américain avec l’AC Cobra de Frédéric Jousset et Paul Miliotis. Signalons que Ludovic Caron a eu des soucis électriques lors de l’épreuve du Mans qui lui ont fait perdre plus de deux minutes.
.

.

Logiquement Cottingham et Smith sont en tête à l’issue de la première journée de l’édition 2017 du Tour Auto. Ils devancent l’AC Cobra de Jousset / Miliotis et la GT40 de Ellerbrock / Louisoder. C’est donc un podium exclusivement composé de V8 américain qui se dessine au soir de l’arrivée à Saint-Malo. Jean-Pierre Lajournade, le vainqueur des deux précédentes éditions place sa Jaguar Type E au pied du podium après avoir été régulièrement aux avant-postes toute la journée.
.

Pos

Pilote / Copilote

Nat Voiture Temps Ecart

1

Andrew SMITH / James COTTINGHAM

GBR/GBR Ford GT40 20m26s

2

Frédéric JOUSSET / Paul MILIOTIS

FRA/FRA

Shelby Cobra 289

21m27s 1m01s
3 Olivier ELLERBROCK / Olivier LOUISODER DEU/DEU Ford GT40 21m32s

1m06s

.

Périodes G1 et G2

Lors de la première spéciale du jour, c’est un pilote Porsche bien connu qui s’impose, Claudio Roddaro et Marco Antonacci placent leur 911 devant l’Alpine A110 de Richard Doux et Sylvain Guy. Ce podium hétéroclite est complété par Daniel Viard et Didier Haquette sur Ford Escort.
.

.

Comme dans le plateau compétition, le circuit Bugatti réussit à une GT40 puisque Philippe Vandromme et Frédéric Vivier s’imposent. Daux / Huy se classent de nouveau second en devançant l’Alfa Romeo 1750 GTAM de Jorg Richard et Louis Lemberg.

Au terme de cette première journée on retrouve sur le podium provisoire les mêmes pilotes et voitures que lors de l’épreuve du circuit Bugatti.
.

Pos

Pilote / Copilote Nat Voiture Temps Ecart

1

Philippe VANDROMME / Frédéric VIVIER FRA/FRA Ford GT40 22m07s

2

Richard DOUX  / Sylvain GUY FRA/FRA Alpine A110 1800 22m25s

0m18s

3

Jorg Richard LEMBERG / Louis LEMBERG

DEU/DEU Alfa Romeo 1750 GTAM 23m46s

1m39s

.

Périodes H1, H2 et I

La aussi la première épreuve voit une Porsche s’imposer, il s’agit de la 911 RSR 2,8L de Raymond Narac et Michel Lecourt. On retrouve ensuite la De Tomaso Pantera de Didier Sirgue et Jean Michel Carrière. Le podium constitué d’habitués du Tour Auto est complété par Mr John of B et Sibel sur leur toujours impressionnante Ligier JS2 DFV.

L’épreuve mancelle verra la Porsche ayant remporté la spéciale précédente plonger dans le classement. Très à l’aise sur les circuits, la Ligier JS2 de John of B / Sibel s’impose avec quasiment une minute d’avance sur ses plus proches rivaux. On retrouve ensuite Christophe Grenier et Guillaume Puget sur leur Ferrari 308  GTB Gr.IV. Le podium manceau est complété par la Porsche 911 RSR 3.0L des américains Cooper Mac Neil et Gunnar Jeannette.

Au soir de la première journée on retrouve logiquement John of B / Sibel à la première place du classement général provisoire. Ils devancent Sirgue / Carriere au volant de leur De Tomaso Pantera. Grace à leur performance sur le circuit Bugatti Grenier / Puget hissent leur Ferrari sur la troisième marche du podium provisoire.
.

Pos

Pilote / Copilote Nat Voiture Temps Ecart
1 John of B. / SIBEL FRA/FRA Ligier JS 2 DFV 20m10s

2

Didier SIRGUE / Jean Michel CARRIERE FRA/FRA De Tomaso Pantera 21m07s 0m57s
3 Christophe GRENIER / Guillaume PUGET FRA/FRA Ferrari 308 GTB GrIV 21m23s

1m13s

.

.

Régularité

Dans la catégorie régularité, la première épreuve est remportée par un équipage ayant déjà remporté deux fois le Tour Auto. Il s’agit de la Ferrari 250 GT Berlinetta des argentins Martin H. et Francisco Sucari. Ils devancent la Peugeot 504 engagée par le constructeur de Sochaux et confiée aux mains du journaliste Etienne Bruet et de Laurent Picard. Jérôme Dupard et Emmanuel Saussereau se classent troisièmes au volant de leur Ford Escort Mexico. Comme souvent en régularité, les écarts sont très faibles.

C’est un nouvel équipage argentin composé de Tomas Hinrichsen et Solange Mayo qui l’emporte au volant de leur Maserati 200 SI. Ils devancent les spécialistes de la régularité Georges Henri Meylan et Julien Stervinou sur Alpine A110 1800 GrIV. Le podium est complété par d’autres habitués, à savoir John A. et Dorine Mollenkamp sur Lotus Elan. Sur circuit les écarts sont plus faibles encore que lors des épreuves spéciales.

Le classement général est dominé par un équipage n’ayant pas figuré dans le top 3 des deux épreuves de la journée. Il s’agit de Claudio et Arturo Scalisse sur Porsche 911 RS 2.7L. On retrouve ensuite respectivement les équipages Dupard / Saussereau et Meylan / Stervinou.
.

Pos

Pilote / Copilote Nat Voiture Temps Ecart

1

Claudio SCALISSE / Arturo SCALISSE ARG/ITA Porsche 911 RS 2.7L 0m06s
2 Jérôme DUPARD / Emmanuel SAUSSEREAU FRA/FRA Ford Escort Mexico 0m06s
3 Georges Henri MEYLAN / Julien STERVINOU CHE/FRA Alpine Renault A110 1800 GrIV 0m07s

0m01s

.

Vous pouvez retrouver les classements détaillés de toutes les catégories (VHC, Indice de Performance, G1, G2, H1, H2, I et Régularité) ainsi que le classement en direct des étapes en cours en cliquant ici.

.

Pour compléter ces classements, voici le résumé en vidéo de cette première étape du Tour Auto 2017 disputée entre Paris et Saint-Malo :
.

.

.

La deuxième étape du Tour Auto disputée mercredi 26 avril emmènera les concurrents du Tour Auto depuis Saint-Malo jusqu’à Nantes. Aucun circuit n’est au programme mais trois épreuves spéciales seront disputées sur les petites routes de Bretagne.

.

 

Où voir le Tour Auto 2017 ?

Les grandes lignes du parcours du Tour Auto étaient déjà connues depuis plusieurs mois avec un départ comme de coutume à Paris et une arrivée à Biarritz. Entre les deux, une boucle inédite par la Bretagne sera proposée aux concurrents et aux spectateurs avant de mettre le cap au sud. La répartition des villes étapes, des circuits ainsi que des épreuves spéciales était également connue.

Restait à dévoiler le parcours détaillé, c’est désormais chose faite. Les équipes de Peter Auto viennent de rendre public l’itinéraire qui sera emprunté par les 250 concurrents du Tour Auto pour relier Paris à Biarritz. En espérant que ces précisions permettrons de répondre aux nombreuses questions que vous nous avez envoyé quand à l’itinéraire de l’édition 2017 du Tour Auto.

Le parcours détaillé est accompagné des horaires prévisionnels, si vous souhaitez voir passer la caravane du Tour Auto prévoyez toutefois large puisque entre la première et la dernière voiture il s’écoule généralement entre 2h30 et 3 heures.
.

N’hésitez pas à cliquer sur l’image ci dessous pour zoomer et tout connaître du parcours et des horaires .


.

Les grandes lignes du parcours

  • Lundi 24 avril : Paris, vérifications administratives et techniques
  • Mardi 25 avril : Paris – St Malo, 1 épreuve spéciale, circuit Bugatti (Le Mans
  • Mercredi 26 avril : St Malo – Nantes, 3 épreuves spéciales
  • Jeudi 27 avril : Nantes – Limoges, 2 épreuves spéciales, circuit du Val de Vienne (Le Vigeant)
  • Vendredi 28 avril : Limoges – Toulouse, 2 épreuves spéciales, circuit d’Albi
  • Samedi 29 avril : Toulouse – Biarritz, 1 épreuve spéciale, circuit de Pau-Arnos, 2 épreuves spéciales

.

Les horaires des circuits

Les circuits sont toujours un moment privilégié ou les spectateurs peuvent approcher les voitures dans les paddocks et les voir ensuite évoluer pendant plusieurs tours sur le tracé. Si vous souhaitez vous rendre sur les circuits empruntés par les concurrents du Tour Auto 2017, en voici le programme :

  • Circuit Bugatti (Le Mans) : Mardi 25 avril de 11h33 à 13h50
  • Circuit du Val de Vienne (Le Vigeant) : Jeudi 27 avril de 13h44 à 16h44
  • Circuit d’Albi : Vendredi 28 avril de 14h54 à 16h30
  • Circuit de Pau Arnos : Samedi 29 avril de 13h25 à 14h55

.

En ce qui concerne les spéciales routières, celles-ci ne sont pas dévoilées précisément à l’avance afin d’éviter toute forme de reconnaissance. Les parcours des épreuves spéciales seront mis en ligne sur la page Facebook du Tour Auto la veille pour les spectateurs souhaitant s’y rendre.

.

.

Rétromobile 2017, l’heure du bilan

Un peu plus d’une semaine après la fermeture des portes de l’édition 2017 du salon Rétromobile, il est temps de tirer le bilan de celui-ci aussi bien en terme de fréquentation que d’ambiance du marché de l’automobile de collection.

.

Les chiffres de fréquentation

Les organisateurs ont comptabilisé très exactement 118 266 visiteurs ce qui correspond à une hausse de 8% par rapport à l’édition 2016. Rétromobile 2017 se place donc dans les très bons crus en se rapprochant du record établi lors de l’édition 2015. Au-delà de ces chiffres bruts de fréquentation on retiendra la hausse croissante de l’espace occupé par le salon au sein de la Porte de Versailles. Rétromobile occupait cette année les halls 1, 2 et 3 et nul doute que cette extension devrait continuer dans les années à venir.
.

.

L’ambiance dans les allées du salon

Pour avoir arpenté pendant 2 jours le salon Rétromobile nous avons pu prendre le poul du public. Si les modèles proposés à la vente demeurent toujours particulièrement exclusifs et réservés à quelques bourses bien pleines, cela semble peu à peu entrer dans les mœurs. On entend de moins en moins de visiteurs ou d’exposants se plaindre du prix des modèles exposés, ceux-ci considérant désormais Rétromobile davantage comme un musée plutôt qu’un salon où l’on peut acheter des voitures. Conséquence directe de cette montée en gamme, les marchands de pièces détachées ont quasiment disparu du salon Rétromobile. Espérons que les clubs ne subiront pas le même sort car en s’installant au hall 3, ceux-ci sont de plus en plus éloignés du cœur du salon.

.

Les résultats des ventes aux enchères

Nous sommes déjà revenus de manière très détaillée sur les ventes RM Sotheby’s, Bonhams et Artcurial Motorcars organisées dans le cadre du salon Rétromobile 2017. Si l’on essai de dégager des conclusions de ces trois ventes, on constate que de manière générale les résultats sont plutôt bons avec Bonhams en dessous de la barre des 70% de lots vendus et les deux autres maisons de vente qui dépassent ce seuil.

On retrouve globalement des chiffres équivalents à ceux de 2016 si l’on ne prend pas en compte les modèles exceptionnels que l’on ne retrouve pas d’une année sur l’autre. Derrière ces chiffres, on retiendra la difficulté des maisons de vente pour faire monter les enchères et atteindre les prix de réserve.
.

.

Le trait commun entre les trois ventes est incontestablement une stabilisation du marché et des acheteurs de plus en plus connaisseurs. S’il est difficile de savoir si le phénomène de spéculation existe, on constate que les acheteurs sont prêts à mettre le juste prix pour une voiture et rarement plus. Si un modèle exceptionnel de part son historique ou son état peut toujours espérer de très fortes enchères, les modèles plus classiques ne donnent plus lieux à des déchainements d’enchères irrationnels.

Il faut toutefois relativiser ces conclusions car rappelons-nous qu’il y a quelques semaines la vente Duemila Ruote dépassait toutes les espérances en Italie. Le début de l’année 2017 semble plus calme au niveau des ventes aux enchères, nous verrons si les prochaines ventes confirment ou infirment cette tendance.

.

Si vous souhaitez revivre le salon Rétromobile 2017, nos galeries photos vous attendent ici ou bien ici.

.

Les résultats de la vente Bonhams 2017 au Grand Palais

Les années semblent se suivre et malheureusement se ressembler pour les ventes parisiennes de Bonhams. La cuvée 2016 de la vente Les Grandes Marques du Monde au Grand Palais n’avait pas atteint les résultats souhaités, il en sera certainement de même pour celle de 2017. La vente qui s’est déroulée ce jeudi s’est achevée avec 12,4 millions d’euros de vente répartis sur 85 lots pour sa partie automobile. Cela représente deux tiers des lots vendus, des résultats très en retrait par rapport à ceux affichés par la concurrence RM Sotheby’s une journée plus tôt.
.

.

Le catalogue Bonhams était pourtant riche et diversifié proposant pas moins de 131 lots avec les marques les plus prestigieuses attendues dans une telle vente : Rolls-Royce, Bentley, Ferrari, Porsche, Jaguar, Alfa Romeo, Talbot Lago, Facel Vega … Le commissaire-priseur aura pourtant fait son possible pour faire monter les enchères en laissant largement le temps nécessaire aux enchérisseurs avec une vente s’étalant sur toute l’après-midi.

Au regard des résultats, on constate que seulement deux voitures ont dépassé le million d’euros. D’un côté la star de la vente, une très belle Aston Martin Ulster Sports de 1935 qui a atteint 2,013 millions. La seconde millionnaire est une Mercedes-Benz 300 SL Coupé Papillon qui a été négociée en marge de la vente.
.

.

Les résultats de la vente en retrait par rapport aux attentes s’expliquent par un nombre relativement important de voitures n’ayant pas trouvé preneurs estimées entre 300 000€ et 500 000€. Dans cette liste d’invendus on retrouve notamment une Delage D8 Cabriolet, une Lancia Aurelia b24S Cabriolet, une Talbot Lago T14 America Coupé ou encore une Alfa Romeo 6C 2300. Dans le même cas de figure, des voitures plus modernes n’ont pas changé de mains comme l’Audi Quattro Sport Coupé et la Lancia Stratos Groupe 4.

De manière générale beaucoup de voitures ont été vendues dans la fourchette basse de leur estimation voir en dessous. Notons que seulement 11 lots ont dépassé la fourchette haute de leur estimation si l’on inclut les frais de vente.

Du coté des satisfactions, outre les voitures dépassant le million citées précédemment on retiendra la Facel Vega Facellia F2B Cabriolet vendue plus de 86 000€ soit le double de son estimation. La charmante 4CV Pie ex Préfecture de Police de Paris a également fait un joli résultat en atteignant 39 100€. Une Lancia Aurelia B20 GT a dépassé son estimation en atteignant 166 750€ avec le frais. La demande pour les Porsche Turbo semble se confirmer avec une 993 qui a atteint 241 500€ soit quasiment 100 000€ de plus que son estimation la plus optimiste.

En ce qui concerne les résultats, ceux-ci sont présentés en incluant les frais acheteurs (15% pour cette vente) mais pas les taxes. Retrouvez ici les résultats complets de la vente Les Grandes Marques au Grand Palais 2017 organisée par Bonhams

.

.

Les résultats de la vente Paris 2017 par RM Sotheby’s

Première vente de la semaine de Rétromobile, la vente Paris 2017 par RM Sotheby’s est naturellement la première à publier ses résultats. Avec 78% des lots ayant trouvé preneur et un total de 27,6 millions d’euros de voitures vendues, les résultats de RM Sotheby’s sont plutôt bons. Ils auraient pu être encore meilleurs si quelques lots importants avait trouvé preneurs, on pense évidemment au prototype de Porsche 917/10 estimé entre 4,6 et 5,5 millions d’euros pour lequel les enchères se sont arrêtées à 3,8 millions d’euros. Malgré ces quelques revers importants, RM Sotheby’s annonce que cette édition 2017 est son record de vente lors s’une vacation parisienne.
.

.

Parmi les succès on notera évidement l’Alfa Romeo Tipo 33B qui a été la vente la plus élevée de la soirée atteignant 3 920 000 €. Autre italienne, la très rare Ferrari 365 GTB/4 Daytona Spider a changé de mains pour 2 156 000€. Toujours du côté des records, la Porsche 959 Sport a atteint 1 960 000€ tout comme la 911 Turbo S 3.6 qui s’est vendue 901 600€.

Ayant assisté à la vente en tant que spectateurs nous avons clairement noté le déséquilibre du catalogue avec un nombre incalculables de Porsche proposées. Si l’on établit un chiffrage précis, ce sont exactement 25 voitures de la marque qui était proposées aux enchères, soit environ un tiers des lots allant d’une 912 E au prototype de 917 cité précédemment. Cette prépondérance de Porsche a eu pour effet d’attirer beaucoup d’acheteurs passionnés de la marque, ceux-ci se battant sur quasiment tous les lots proposés et faisant trainer la vente en longueur. A l’inverse les enchérisseurs pour des lots d’autres marques étaient moins présents et certaines enchères se sont arrêtées très vite.
.

.

S’il est toujours difficile de tirer des conclusions définitives au terme d’une seule vente la tendance entrevue courant 2016 semble se confirmer. Les acheteurs sont prêts à débourser beaucoup d’argent lorsque les lots sont rares et irréprochables, en revanche ils se montrent beaucoup plus raisonnables et moins dépensiers lorsque les lots ne sont pas parfaits ou qu’il s’agit de modèles de grandes séries.

Prenons deux exemples lors de la vente RM Sotheby’s, d’un côté une Austin-Healey 3000 ex Works dont le châssis a été changé au cours de la restauration et de l’autre une Alfa Romeo GTA à l’historique pas 100% limpide. Dans les deux cas, les acheteurs face à ces voitures imparfaites n’ont pas enchéri au niveau attendu par la les actuels propriétaires des voitures.

Nous avions constaté ces dernières années une certaine tendance des maisons de ventes aux enchères à inclure dans leurs résultats les frais et taxes afin de faire gonfler artificiellement le montant des ventes. Signalons que RM Sotheby’s joue la carte de la transparence en incluant les frais (12% dans le cas de la vente de Paris) mais pas la TVA.

.

Voici les résultats complets de la vente Paris 2017 par RM Sotheby’s

.

.

Rallye Paris – Le Mans par la P’tite Pilote

Marion Thouroude alias La P’tite Pilote qui participe depuis plusieurs saisons à l’Historic Tour au volant de sa Mini 1275 GT se lance dans l’organisation d’un rallye d’orientation touristique. La première édition du Rallye Paris – Le Mans se tiendra les 18 et 19 mars prochain.

Le départ sera donné du Château de la Comtesse du Barry situé à Louvecienne dans les Yvelines. Après un petit déjeuner et les formalités administratives, les concurrents prendront la direction du Mans en passant par les routes réputées de la forêt de Rambouillet, la Vallée de Chevreuse, le Parc National du Perche ou encore la forêt de Bellême.
.

.

Le Rallye Paris – Le Mans mêlera conduite et gastronomie puisque sur le parcours outre les différents repas, une épreuve sensorielle et gustative leur sera proposée permettant de décerner le titre honorifique d’épicurien du Rallye. Le déjeuner se tiendra au Domaine de Villeray situé dans l’Orne, les participants reprendront ensuite la route en direction du Mans et de son mythique circuit. D’autres animations gardées pour le moment secrètes seront proposées aux participants du rallye.

Une fois arrivé au Mans, l’originalité du rallye résidera dans la tenue d’une épreuve de conduite sous la forme d’un slalom disputé sur l’aérodrome d’Arnage au Mans. Une fois cette mise en jambe effectuée, il sera temps pour les participants de prendre la piste du circuit Bugatti pour deux sessions de roulage de 20 minutes : l’une sera disputée de jour et l’autre de nuit. Le roulage sur le circuit Bugatti aura lieu dans le cadre de l’événement Exclusive Drive et se répartira entre le samedi soir et le dimanche matin.

Les inscriptions pour l’édition 2017 du rallye Paris – Le Mans sont ouvertes, l’engagement est fixé à 720€ par équipage. Cela comprend la participation au rallye, les sessions de roulage sur circuit, l’accès à l’évènement Exclusive Drive, les petites déjeuners, déjeuner et diner du samedi ainsi qu’un cocktail le dimanche midi. L’hébergement au Mans restant à la charge des participants.

Parmi les concurrents déjà inscrits, signalons la participation de Bernard Darniche triple Champion de France et double Champion d’Europe des Rallyes qui sera le parain de la première édition du rallye Paris-Le Mans. Il reste encore des places disponibles, vous pouvez vous inscrire en retournant le bon d’inscription dédié ou directement sur le stand de La P’tite Pilote au salon Rétromobile. Celui-ci sera situé dans le Hall 2 de la porte de Versailles à l’emplacement E36..
.

.

Une collection de Porsche chez RM Sotheby’s à Paris

Dans un peu moins d’un mois, le salon Rétromobile ouvrira ses portes et attirera les collectionneurs venus du monde entier. Comme c’est désormais le cas depuis plusieurs années, le salon s’accompagne désormais d’une semaine de ventes aux enchères avec les ventes RM Sotheby’s, Bonhams et enfin la vente officielle Artcurial Motorcars. L’échéance approchant petit à petit, les maisons de vente commencent à dévoiler les futures stars de leurs ventes.

RM Sotheby’s vient d’annoncer la mise en vente de 13 Porsche issues de la collection d’un passionné de la marque. La collection basée en Suisse comporte des modèles particulièrement rares comme une 356 Pre-A Speedster ou encore l’ancêtre des supercars la 959 Sport. Malgré les cotes très élevées de chacun de ces modèles, les 13 lots seront tous proposés sans prix de réserve.
.

Porsche RM Sothebs.

Est ce le succès de la vente Duemila Ruote qui incite RM Sotheby’s à continuer sur le même mode de fonctionnement ? La maison de vente aux enchères fait confiance aux voitures qu’elle a sélectionné et à l’engouement des acheteurs pour atteindre les enchères en rapport avec les modèles d’exception.

Voici la liste complète des 13 Porsche qui seront proposées aux enchères le mercredi 8 février prochain :

  • 356 Pre-A 1600 Speedster par Reulter de 1955
  • 914/6 de 1970
  • 912 E de 1976
  • 924 Carrera GT de 1981
  • 911 Turbo « Flat Nose » de 1986
  • 959 Sport de 1988
  • 928 GTS de 1993
  • 911 Turbo S 3.6 de 1994
  • 911 GT3 Clubsport de 2000
  • 911 GT3 RS de 2004
  • 911 GT2 Clubsport de 2004
  • 911 Turbo S Cabriolet de 2005
  • 911 Carrera S Martini Racing Edition 2014

.

Parmi ces modèles on constatera une grande majorité de Porsche récente mais celles-ci ont été sélectionnées avec soin puisque dans la plupart des cas il s’agit de séries limitées ou des modèles les plus performants. Notre penchant naturel pour les anciennes nous entraine vers les modèles les plus âgés.

La 356 est une version Speedster Pré-A, autant dire l’une des plus anciennes et des plus désirables, les enchères devraient atteindre des niveaux très élevés pour ce véhicule. La Porsche 914/6 avec son moteur 6 cylindres en position centrale offre puissance et agilité et se montre redoutable dès que la route devient sinueuse. Enfin la 912 proposée à la vente est elle aussi très rare puisqu’elle date de 1976, il s’agit donc d’une Série G très peu déclinée à l’époque en 4 cylindres.

La vente aux enchères RM Sotheby’s de Paris se déroulera Place Vauban (derrière les Invalides) le 8 février 2017 à partir de 18h.
.

RM Sothebs Paris Sales 2017

.

Où voir la Traversée de Paris 2017 ?

Traditionnel rendez-vous du 1er weekend de janvier, la Traversée de Paris réunira quelques 800 participants ce dimanche 8 janvier 2017 dans les rues de Vincennes et de la capitale. Les équipes de Vincennes en Anciennes qui organisent l’événement ont dévoilé quelques-uns des points de passage afin de permettre aux spectateurs de voir passer les autos, motos, cyclos, vélos sans oublier les camions et parfois les tracteurs. Si vous souhaitez voir passer ces véhicules d’une autre époque il faudra vous lever tot.

L’affiche de la Traversée de Paris 2017 donnait déjà un indice sur le parcours avec une illustration de Thierry Dubois présentant les véhicules devant le centre Pompidou plus connu sous le nom de Beaubourg. Le parcours présente un mix de lieux inédits et de lieux plus convenus comme par exemple le traditionnel passage à Montmartre.
.

traverseedeparis2017

.

Voici quelques points de passage de la Traversée de Paris 2017 :

Vincennes

  • 8 h 00 – 8 h 30 : Esplanade du château de Vincennes > Avenue Daumesnil
    .

Paris

  • 8 h 30 – 9 h 30 : Boulevard Voltaire
  • 9 h 30 – 10 h 00 : Beaubourg > Rue de Rivoli > Rue du Louvre
  • 10 h 00 – 10 h 30 : Rue Caulaincourt > Rue Lamarck
  • 10 h 30 – 11 h 00 : Boulevard de Clichy > Boulevard des Batignolles > Rue Tronchet
  • 11 h 00 – 11 h 30 : Boulevard du Montparnasse, > Rue de Rennes > Boulevard Saint-Germain
  • 11 h 30 – 12 h 00 : Boulevard Soult > Avenue Courteline
    .

Saint-Mandé

  • 12 h 00 – 12h30 : Avenue de Bel Air > Route de la Tourelle > Avenue des Minimes
    .

Vincennes

  • A partir de 12h30 : Esplanade du château de Vincennes

.

La Traversée de Paris du mois de janvier 2017 mettra à l’honneur les années 70 et 80 notamment au travers des Youngtimer. Toutes les voitures de plus de 30 ans sont naturellement acceptées à condition que celles-ci soient dûment inscrites à la Traversée de Paris.

Si vous croisez une Austin Cooper S rouge avec le toit blanc, n’hésitez pas à venir nous voir car nous serons au volant de cette petite anglaise parfaitement adaptée aux rues étroites de la capitale. Comme de coutume, nous ne manquerons pas de vous ramener de nombreuses photos de cet événement.

.

Deuxième vente automobile Leclere à Drouot

Dans le monde de plus en plus compétitif des ventes aux enchères d’automobiles de collection en France, Artcurial Motorcars est incontestablement le leader. Derrière ce poids lourd mondial, on retrouve des maisons établies depuis plusieurs années comme Osenat où bien encore des acteurs plus récents qui rejoignent la mêlée. Parmi ces dernières, Aguttes à Lyon et Leclere à Paris sont les plus actifs.

Leclere organisera sa seconde vente dédiée à l’automobile de collection ce dimanche à l’hôtel des ventes Drouot situé au cœur du 9ème arrondissement de la capitale. Contrairement à ce que l’on connait habituellement, la vente ne propose pas d’objets Automobilia mais seulement des motos et des autos de collection. Cela permet d’avoir une vacation qui s’étend beaucoup moins en longueur, ce qui par conséquent rend la vente plus dynamique.
.

catalogue-leclere

.
Ce dimanche à partir de 15 heures, 39 lots seront proposés à la vente. Le catalogue est assez éclectique avec quelques voitures d’avant-guerre, de nombreuses sportives et grand tourisme des années 60, quelques voitures de compétition, des Youngtimer et enfin quelques GT relativement récentes. De quoi satisfaire une part relativement large d’acheteurs potentiels

Si le catalogue propose plusieurs voitures dépassant les 100 000 euros, la plupart des lots sont plus abordables, de quoi intéresser les collectionneurs qui n’ont pas gagné à l’Euro Millions où hérité d’une grande tante ces derniers mois. L’estimation la plus élevée porte sur une Lamborghini 350 GT de 1968. Celle-ci se présente dans un bel état et est estimée entre 650 000 et 700 000€.
.

Parmi les 40 lots proposés, cinq ont retenu plus particulièrement notre attention :

MG A Coupé 1959

Cette MG A a été coursifiée que ce soit en terme de look où de mécanique. On croise relativement peu de MG A en compétition historique alors qu’elles sont mécaniquement relativement proches des MG B et éligibles à la plupart des grandes compétions historiques. La voiture proposée à la vente est d’ailleurs dotée d’une mécanique de MG B. La MG A Coupé se présente dans les couleurs de compétition de la BMC utilisées au cours des années 50-60 à savoir rouge avec un toit blanc. La voiture est annoncée comme ayant un passeport FIA, ce qui semble curieux au vue de sa cylindrée.
.

.
Triumph GT6 Mk2 1969
Lors de leur sortie, les Triumph Spitfire puis GT6 ont eu mauvaise presse, la première rencontrant quelques soucis de fiabilité alors que la seconde était généralement qualifiée de Jaguar Type E du pauvre. La Triumph GT6 ne manque pas de qualité grâce à son moteur 6 cylindres en ligne mais également de part son look indéniablement réussi. La voiture de la vente à participé à une ancienne édition du Tour Auto et arbore toujours ses numéros de course sur les portes. Elle apparait néanmoins très proche de sa configuration d’origine et n’a pas bénéficié d’une préparation particulière.
.

Alfa Romeo Giulia Sprint GT1600 1965

Si vous êtes un Alfiste de cœur, la vision de la Giulia Sprint GT1600 vous rappelle immédiatement la mythique GTA. Si cette dernière est devenue totalement inaccessible, la Giulia Sprint GT de laquelle elle dérive directement offre de très bonnes prestations pour un fragment du prix de la GTA. La voiture proposée à la vente date de 1965 et a bénéficié il y a quelques années d’une préparation en vue d’une utilisation sur circuit. La Giulia a été allégée et le moteur a également été préparé dans le but de rendre cette italienne la plus performante possible. La voiture ne semble pas de première jeunesse mais constitue une bonne base pour un prix somme toute raisonnable puisqu’elle est estimée entre 27 000 et 32 000€.
.

.
Ford Mustang Fastback 1967

Nous avons toujours eu un faible pour les Ford Mustang, surtout lorsque celles-ci se présentent en déclinaison fastback, équipées du V8 289 code K et dotées d’une boite mécanique. La Ford Mustang de la vente remplie tous ces critères et cerise sur le gâteau, celle-ci est proposée dans la livrée traditionnelle de Shelby : blanche avec des bandes bleues sur la capot. Pour une estimation entre 50 000 et 60 000 € vous pourriez vous retrouver à dompter les pony issus de ce V8 américain.
.
Volkswagen Combi Pick-Up 1975

Ces dernières années, la cote des Volkswagen Combi de première génération n’a cessé de grimper atteignant des sommes astronomiques en regard des performances du véhicule et des volumes produits. Le prix de vente d’un Combi semblant directement indexé sur le nombre de vitres de celui-ci (21, 23 vitres …) il est raisonnable de se tourner vers la version pick-up beaucoup moins pourvue en surfaces vitrées. Le Combi proposé aux enchères a été construit au Brésil en 1975 et se présente en bon état général. Il est estimé entre 23 000 et 28 000 €.
.

Retrouvez ici l’intégralité du catalogue de la vente Leclere
.

Les voitures seront exposées à l’hôtel de ville du 9ème arrondissement aux horaires suivants :

  • Samedi 22 octobre de 11h à 18h
  • Dimanche 23 octobre de 11h à 14h
    .

Pour plus de renseignements : leclere-mdv.com

.

« Articles Précédents