Archives du Tag Cortina

Circuit des Remparts 2017

Qui dit journées du patrimoine dit nécessairement Circuit international des Remparts à Angoulême. Etant plutôt tournés vers les vielles roues à rayons que vers les vieilles pierres, nous avons pris le chemin de la Charente dimanche matin pour assister à l’édition 2017 du Circuit des Remparts.

La météo s’est montrée pour le moins capricieuse avec des températures dignes du mois de Novembre et une après-midi copieusement arrosée. Entre deux averses, les pilotes ont fait étalage de leurs talents sur un piste tantôt grasse, humide, détrempée ou séchante.

Le Circuit des Rempart ne figure au programme d’aucun championnat régulier de voitures de collection, les différents plateaux sont donc constitués pour l’occasion. On retrouve à parts à peu près égales des courses de monoplaces et d’autres de GT et berlines. En plus de ces deux grandes catégories, une démonstration de rallye mettant en scène les légendes du Groupe B était proposée aux spectateurs.
.

.

Malgré des plateaux quelque peu hétéroclites les batailles sont toujours au programme particulièrement en GT. Les plateaux Henri Greder et Jean Pierre Beltoise ont tenu les spectateurs en haleine tout au long des 30 minutes qui leurs étaient allouées avec de belles batailles pour la victoire finale mais également pour les places d’honneur. Le Circuit des Remparts est très court, puisqu’il développe un peu plus d’un kilomètre, et les plus rapides bouclent un tour en moins d’une minute. Les écarts y sont donc relativement restreints ce qui facilite grandement le spectacle en piste. Rappelons que le Circuit des Remparts d’Angoulême est le seul tracé urbain français à n’avoir pas évolué depuis l’époque où il accueillait les championnats internationaux de monoplaces.

Le Circuit des Remparts d’Angoulême lutte chaque année pour sa survie et l’équipe d’organisation a changé pour cette édition 2017. Seul fausse note, le prix des entrées fixé à 29€ par personne pour la journée de dimanche ce qui avait de quoi rebuter les moins fortunés. En dehors de ces considérations financières, l’organisation était bien huilée avec une gestion parfaite des contraintes liées aux plans Vigipirate et l’excellente idée de déplacer l’entrée des spectateurs dans le paddock afin de faciliter la vie de ces derniers mais également des équipes d’assistance.

Rendez-vous en 2018 sur le Circuit des Remparts en espérant que la météo soit plus clémente aussi bien pour les pilotes que pour les spectateurs et les organisateurs. Pour vous faire patienter jusqu’en septembre 2018, voici quelques photos prisent ce weekend.
.

Morrissette back on track

La dernière course de Morrissette avait eu lieu à Nogaro en Septembre 2016, un an tout juste après ses derniers tours de roue en compétition, la MG B est de retour dans le Gers pour une nouvelle course. Comme de coutume, la voiture est inscrite dans la catégorie ASAVE Racing 65, mais le règlement a changé : fini les deux courses sprint de 25 minutes et place à une course longue d’une heure avec arrêt changement de pilote au milieu de celle-ci.

Pour réussir sa rentrée des classes, Morrissette a profité de l’hiver et de l’été pour parfaire ses réglages, au menu un passage au banc pour optimiser l’allumage et la carburation ainsi qu’un changement des différents manomètres. Les antiques Smith ont laissé place à des plus modernes Stack, l’authenticité y perd ce que la précision y gagne. Merci au Garage de la Choletterie pour les réglages parfaits de la MG B en prévision de la course de Nogaro.

La météo gersoise n’est pas des plus clémente et si Claire a déjà eu l’occasion de rouler sur le circuit Paul Armagnac sous la pluie, cela sera une première pour Romain. Les séances d’essais libres du vendredi sont mises à profit pour valider les réglages et se remettre en jambe après 12 mois sans compétition. La MG B fonctionne bien et les interventions mécaniques se limitent aux réglages des freins arrière.
.

.

La samedi matin place aux choses sérieuses avec la séance d’essais qualificatifs. Celle-ci se déroulera intégralement sur piste sèche, petit à petit les chronos de Morrissette s’améliorent pour atteindre 1’55’721. Ce temps place la MG B au cœur d’un peloton d’anglaises puisque devant dans la même seconde on retrouve deux Lotus Cortina et quelques centièmes devant une Lotus Elan. Morrissette précède une autre anglaise mythiques, une Mini, de quoi annoncer de belles batailles en course.

Le dimanche les giboulées de printemps (même si nous sommes à la fin de l’été) rythment la matinée sur le circuit de Nogaro. Au moment du départ, la piste est sèche mais les nuages sont menaçants. Le départ de Morrissette est plutôt moyen car en collant trop le pilote de devant pour ne pas perdre la précieuse aspiration impossible de voir les feux de signalisation, ce sont donc quelques dixièmes qui s’envolent dès les premiers mètres. La MG B garde sa place dans le peloton souffrant principalement d’un déficit de vitesse de pointe dans la longue ligne droite de l’aérodrome. Cela n’empêche pas Morrissette de lutter avec une surpuissante AC Cobra et de prendre l’avantage à la régulière. Dès le deuxième tour, la pluie fait son apparition à certains endroits du circuit. Il pleut ainsi fortement sur la première partie du circuit alors que la fin du tour est entièrement sèche. Plus la pluie s’intensifie plus la MG B remonte au classement en prenant le meilleur notamment sur les Lotus Cortina.

La course est interrompue au drapeau rouge en raison d’huile sur la piste et d’une voiture mal placée. Le second départ est bien meilleur que le premier et Morrissette gagne plusieurs positions dans les premiers virages. La bataille en peloton nous offre l’occasion de passer quelques virages roues dans roues avec une rarissime et très onéreuse Alfa Romeo Giulia TZ. Après deux tours de bataille avec la Mini de Philippe Quirière, Romain tente un dépassement un poil optimiste dans la courbe faisant suite à la ligne droite des stands. L’entrée du virage sur les freins ne pardonne pas, la MG B part immédiatement en glisse pour finir sa course dans l’herbe. Un grand merci à Philippe qui a eu les bons réflexes pour éviter Morrissette en perdition devant le capot de sa Mini.

Une fois cette mésaventure passée, Morrissette reprend la piste et repart immédiatement à l’attaque pour récupérer les positions perdues lors de sa sortie de piste. En quelques tours, la position initiale est récupérée, mais impossible de remonter plus haut car la piste sèche de plus en plus.
.

.

A la mi-course, il est temps de passer le relai à Claire sur une piste séchante mais pas encore totalement sèche. Dès la sortie des stands, la MG B montre que sa puissance, certes limitée, est néanmoins largement suffisante pour faire glisser le train arrière sur piste grasse.

En cette deuxième partie de course, les écarts sont relativement marqués et il est difficile voire impossible de gagner des positions. Les chronos s’améliorent de tour en tour avec un piste séchante. Le coup d’œil dans le rétro au bon moment permet d’éviter une Ford Falcon en perdition, juste le temps d’ouvrir la trajectoire pour éviter la collision et celle-ci termine sa course dans le bac à gravier. Morrissette se montre particulièrement fiable et ne chauffe pas tout au long de la manche, de quoi passer sereinement le drapeau à damier après une heure de course. La MG B et son équipage termine à la dixième place du classement général, une position plus qu’honorable si on se réfère à la qualité du plateau composant la grille de l’ASAVE Racing 65.

A l’exception de la météo, ce weekend de reprise fut quasiment parfait. Nous ne savons pas encore quand Morrissette reprendra la piste mais espérons que ce sera le plus rapidement possible.

.
Ci dessous, la vidéo que vous attendiez tous 🙂 … nous mettrons en ligne la vidéo de la course complète très prochainement.
.

.

Les aventures de Morrissette au Val de Vienne

Après un hiver plutôt compliqué, Morrissette était de retour en piste sur le circuit du Val de Vienne. Le moteur avait été terminé juste à temps, quelques jours (voire quelques heures) avant le début de l’épreuve. Dans ces conditions, pas question d’aller chercher un chrono dès les séances d’essais libres du vendredi. Celles-ci sont mises à profit pour terminer le rodage du moteur et se familiariser avec le circuit très technique du Val de Vienne.
.

DSC_0278.

En plus de cela-il faut également apprivoiser les nouveaux pneus dont est chaussée la MG B, avec la création de l’ASAVE Racing 65, Morrissette à délaissé ses Yokohama A048 pour des Avon CR6ZZ, évidement l’adhérence est moindre et les vitesses de passage s’en ressentent. Il y a également un peu plus de travail au volant et les roues arrières ont tendance à bloquer plus qu’auparavant. Les séances d’essais libres ne sont donc pas superflues pour appréhender tous ces nouveaux paramètres.

Lors des qualifications le samedi matin, nous sommes enfin autorisés à prendre 6 000 tours / minutes, le moteur pouvant desormais donner sa pleine mesure. Suite aux nombreux changements sur le moteur les réglages n’ont pas eu le temps d’être optimisés et on sent que la voiture à du mal à prendre pleinement ses tours ou bien encore à s’extraire des virages. Malgré tout, la MG B signe un honorable chrono en 2’’07, ce qui la place relativement loin des ténors du plateau que sont les AC Cobra, Jaguar Type E ou encore Lotus Elan. Morrissette est tout de même bien placée par rapport à ses congénères plus modestes et se qualifie en neuvième position.

L’après midi pour la première course, le ciel se montre menaçant dès la pré grille et il faudrait un miracle pour que la course se déroule intégralement sur le sec. Ce miracle n’interviendra pas et la pluie fera son apparition sur une partie du circuit dès le deuxième tour avant de se généraliser sur l’ensemble du tracé du Val de Vienne. C’est là aussi une première, puisque c’est la première fois que Claire teste la tenue de route des pneumatiques Avon sur piste mouillée.
.

IMG_2757.

La voiture de sécurité neutralise la course pendant plusieurs tours, le temps de dégager une voiture victime d’une sortie de piste. Les conditions météorologiques n’allant pas en s’améliorant et les pneumatiques se montrant plus à même d’emmener la MG dans le rail que sur la piste, la course se transforme en mission survie. Le but est de soigner les trajectoires pour ramener la voiture et l’équipage à bon port au terme des 25 minutes de courses. Ce sera mission accomplie puisque Morrissette regagne l’arrivée à la 8ème position derrière une autre MG B en ayant scrupuleusement respecté la procédure de safety car.

Le dimanche les conditions météo sont toutes autres mais la course ne sera pas pour autant de tout repos, le programme du début d’après midi étant retardé de plus d’une heure. Les organisateurs doivent alors trouver des solutions pour faire rouler tout le monde. Les courses sont réduites de 25 à 18 minutes, les départs sont tous donnés lancés et le plateau ASAVE Racing 65 est regroupé avec les Saloon Cars et Challenge ASAVE GT Tourisme. Pour les non initiés, on mélange des choux et des carottes puisque le plateau va de la frêle MG A en pneumatiques d’époque jusqu’à la BMW des années 90 chaussée de pneumatiques slicks. Forcément les différences de performances sont énormes et il est difficile pour ne pas dire impossible de trouver des tours clairs.

La seconde course, se transforme donc en séance d’essais libres où l’on regarde plus dans les rétros que sur la route. Bien que la règle veuille que ce soit le concurrent qui dépasse qui change de trajectoire, Morrissette se fera déloger de la trajectoire à plusieurs reprises. De quoi énerver un peu plus le pilote qui n’avait déjà pas besoin de ca. Malgré tout la MG B tient le cap et se classe à la 5ème place des rescapés du plateau ASAVE Racing 1965.
.

DSC_0356

.

Les vidéos des deux courses seront mises en ligne très prochainement, ne manquez pas les glissades de la première course, et les noms d’oiseaux de la seconde. La prochaine course de Morrissette se déroulera sur le mythique circuit de Spa-Francorchamps dans le cadre de Spa Summer Classic où la MG s’élancera pour une course d’endurance de 3 heures, nous vous en reparlerons d’ici la.

.

Vidéos et résultats du 74th Members Meeting partie 2

Nous continuons de vous faire revivre les meilleurs moments du 74th Members’ Meeting avec la suite et la fin des vidéos des différentes courses. Au programme, le Gerry Marshall Trophy qui oppose les voitures de tourisme des années 70/80 sans oublier la Whitmore Cup elle aussi dédiée aux voitures de tourisme, mais plus anciennes et de moins de deux litres de cylindrée.

.

Gerry Marshall Trophy

Cette course se disputait en deux partie, une première course de 15 minutes le samedi après midi permettait de définir l’ordre de départ de la seconde course qui se disputait le dimanche sur une durée de 45 minutes avec changement de pilotes. Comme à chaque fois lors des courses de voitures de tourisme, les courses ont été particulièrement disuptées avec même quelques contacts. Comme à son habuitude Nick Swift a assuré le spectacle au volant de sa 1275 GT avant d’être contraint à l’abandon lors de la seconde course.

Part 1.

  1. Chris Ward – Rover 3500 SD1
  2. John Young – Ford Capri III 3.05 1978
  3. Nigell Garrett – Chevrolet Camaro Z28 1974

.

.

Part 2.

  1. Briant / Briant – Chevrolet Camaro Z28 1974
  2. Ward / Shedden – Rover 3500 SD1
  3. Young /Sopper – Ford Capri III 3.05 1978

.

.

Bruce McLaren Trophy

Cette course opposant les voitures les plus puissantes, principalement issues de la série Can-Am est généralement la plus rapide du weekend à Goodwood. Les Lola T70 Spyder font souvent la course en tête, notamment aux mains de Nick Padmore. Malheureusement à la suite d’une violente sortie de piste d’un concurrent à l’endroit le plus rapide du circuit, la course sera interrompue au drapeau rouge à l’issue du second tour. La course ne reprendra pas et les résultats sont donc très anecdotiques.

  1. Nicholas Padmore – Lola-Chevrolet T70 Spyder 1966
  2. Philipp Keen – Lola-Chevrolet T70 Spyder 1965
  3. Oliver Bryant – Lola-Chevrolet T70 Spyder 1966

.

Parnell Cup

Suite aux très nombreux drapeaux jaunes et retards, les trois dernières courses de la journée ont été raccourcies de 15 à 10 minutes. Dans ces conditions, difficile pour les pilotes de faire des écarts et le départ prend alors une apparence primordiale. Les Cooper-Bristol ont dominé la course et s’imposent au final avec une belle avance sur le reste du peloton

  1. William Nuthall – Cooper-Bristol Mk2 T23 1953
  2. Eddie McGuire – Cooper-Bristol Mk1 T20 1952
  3. Mark Valvekens – Gordini Type 16 1952

.

.

Whitmore Cup

Baptisé à juste titre par les amateurs comme étant la course U2TC de Goodwood, la Whitmore Cup opposait une armada de Ford-Lotus Cortina, face à des Mini Cooper S, des Alfa Romeo GTA sans oublier les BMW TiSA. Si les Cortina de tête on rapidement pris de l’avance, au milieu du peloton la course était très disputée avec une fois encore Nick Swift au coeur de l’action. Au final c’est un triplé de Ford-Lotus Cortina à la tête duquel on retrouve Richard Meaden.

  1. Richard Meaden – Ford-Lotus Cortina Mk1 1964
  2. Mark Sumpter – Ford-Lotus Cortina Mk1 1964
  3. John Young – Ford-Lotus Cortina Mk1 1965

.

.

Peter Collins Trophy

La dernière course du weekend s’est quasiment déroulée dans la pénombre en raison des nombreux retards. Fort heureusement, les voitures de sport des années 50 sont équipées de feux. La victoire de Sam Hancock sur Cunningham C4R n’a souffert d’aucune contestation, celui-ci prenant la tête dès le début et augmentant régulièrement son avance. La bataille pour la seconde place a été beaucoup plus disputée puisque Steve Boultbee Brooks et Richard Woolmer terminent dans la même seconde.

  1. Sam Hancock – Cunningham C4R1953
  2. Steve Boultbee Brooks – Aston Martin DB3S 1955
  3. Richard Woolmer – HWM-Cadillac 1953

.

.

.

La 74th Members Meeting est maintenant terminé, rendez-vous est d’ores et déjà pris pour la 75ème édition en Mars 2017 mais avant cela, l’incontournable Revival attend les concurrents et spectateurs les 9,10 et 11 Septembre prochains.

.

GerryMarshallTrophy

.

Goodwood 74th Members Meeting Live

Tout juste remis de vos émotions de la première journée du 74rd Members’ Meeting et de la course des Ford GT40, il est déjà temps d’enchainer sur la seconde et dernière journée. Ce dimanche sera dédié aux courses avec pas moins de dix courses programmées tout au long de la journée. Comme hier Morrissette vous propose le Live Stream du #74MM pour ne rien rater de ce dimanche magique dans le Sussex :
..

.
Voici le programme de ce qui vous attends aujourd’hui (dimanche 20 mars) :

  • 09.00 – Brooks Trophy, Course (20 mins)
  • 09.40 – Derek Bell Cup, Course (20 mins)
  • 10.20 – SF Edge Trophy, Course (15 mins)
    .
  • 10.55 – Grid Walk spectateurs
  • 11.15 – Démonstation: Groupe 5 (10 mins)
    .
  • 11.45 – Graham Hill Trophy, Course (20 mins)
  • 12.25 – Hailwood Trophy, Course (20 mins)
    .
  • 13.00 – Grid Walk spectateurs
  • 13.25 – Démonstation: F1 à effet de sol Part 1 (10 mins)
  • 13.40 – Démonstation: F1 à effet de sol Part 2 (10 mins)
    .
  • 14.15 – Gerry Marshall Trophy Part 2, Course (45 mins, deux pilotes)
  • 15.20 – Bruce McLaren Trophy, Course (20 mins)
    .
  • 15.55 – Démonstation: Super Tourisme (10 mins)
    .
  • 16.20 – Parnell Cup, Course (20 mins)
  • 17.00 – Whitmore Cup, Course (20 mins)
  • 17.40 – Peter Collins, Course (20 mins)
    .
  • 18.30 – Remise des prix

.
Ces horaires sont ceux du programme officiel donc à l’heure « anglaise ». Rappelons qu’il y a une heure de décallage horaire avec la France, il faut donc ajouter une heure pour avoir l’heure française des différents événements.
.

IMG_3094

 

74th Goodwood Members’ Meeting

Le Goodwood Members’ Meeting est en train de devenir en seulement trois éditions (récentes) l’un des événements incontournables du début de saison en Angleterre et dans le monde. Petit rappel historique : dans les années 50 et 60 le circuit de Goodwood accueillait chaque année des meetings réservés à ses membres. Depuis 2014 Lord March et ses équipes ont décidé de faire renaître cet événement en organisant une 72ème édition, puis une 73ème et une 74ème cette année. Le 74MM comme l’appellent les spécialistes se déroulera ce weekend du 19 et 20 mars à Goodwood, celui-ci se jouera à guichets fermés, toutes les places ayant trouvé preneurs depuis plusieurs semaines.
.

Samedi Goodwood 73MM.

Le Members’ Meeting s’est donc imposé très rapidement au calendrier et vient naturellement compléter le Festival of Speed de Juillet et le Goodwood Revival de Septembre. Comme le Revival le Members’ Meeting accueille principalement des automobiles anciennes, même si quelques véhicules plus récents participent à des démonstrations.

Le spectacle offert par le Members’ Meeting en piste est proche de celui du Revival, la différence vient principalement du nombre de spectateurs qui est bien moins important au Members Meeting. D’autre part, tout est accessible au public, que ce soit les paddocks, la soirée du samedi soir ou bien même la grille de départ à certaines occasions.

Qui dit Goodwood dit compétition prestigieuse et bien souvent acharnée. C’est dans cette optique que depuis plusieurs semaines, les principaux pilotes et préparateurs britanniques multiplient les séances d’essais et de mise au point. Nul doute que les mécaniques et les pilotes seront particulièrement affutés pour ce 74ème Members’ Meeting.

Le programme des courses est copieux avec plus de dix courses au programme auxquelles il faut ajouter les séances d’essais, démonstrations à haute vitesse et parades :

.
Voitures de sport (4 courses)

Graham Hill Trophy, celui-ci est l’équivalent du célèbre RAC TT disputé au Goodwood Revival puisqu’il oppose les puissantes GT produites entre 1960 et 1966 parmi lesquelles les mythiques Jaguar Type E, AC Cobra ou encore des TVR 400. A noter que cette année la course n’aura pas lieu à la tombée du jour le samedi mais bien le dimanche.

Liste des participants au Graham Hill Trophy

.
Allan Man Trophy
, une course exclusivement réservée aux GT40 d’avant 1966. Un plateau composé des premières générations de GT40 devrait offrir de magnifiques images et un son inégalable.

Liste des participants au Alan Mann Trophy
..

Peter Collins Trophy, une course réservée aux sports prototypes du début des années 50 avec des voitures produites entre 1948 et 1955. On y retrouvera notamment des Allard, Aston Martin, Austin Healey, Ferrari, Frazer Nash, Jaguar, Kurtis, Maserati ou encore Mercedes-Benz.

Liste des participants au Peter Collins Trophy

.
Bruce McLaren Trophy
, généralement le plateau le plus rapide du weekend, qui avait notamment amélioré le record du tour de Goodwood lors du Goodwood Revival 2014. On y retrouve des voitures très puissantes de Can-Am et les sports prototypes du Groupe 7 comme les Lola T70 ou McLaren M1.

Liste des participants au Bruce McLarenTrophy
.

Goodwood Results 2015

.

Voitures de Tourisme (2 courses)

Whitmore Cup, une course dédiée aux voitures de tourisme de moins de deux litres entre 1960 et 1966. Le royaume des Lotus Cortina et Mini Cooper sans oublier les Alfa GTA et BMW 1800 TiSA. Une course très disputée en perspective.

Liste des participants à la Whitmore Cup

.
Gerry Marshall Trophy
, l’une des attractions du Members Meeting, cette course revient sur les grandes heures du Groupe 1 au cours des années 70 et du début des années 80 : Ford Capri, Rover SD1, Mini 1275GT.

Liste des participants au Gerry Marshall Trophy

.

Monoplaces (4 courses)

S.F Edge Trophy, une course réservée aux ancêtres qui regroupera des voutures ayant couru avant 1923. Au programme : très grosses cylindrées et tenues de route plus qu’aléatoires pour les concurrents de ce plateau.

Liste des participants au S F Edge Trophy

.
Parnell Cup, plateau dédié aux F2 et voiturettes ayant couru avant 1953. Les constructeurs britanniques étaient très présents à cette période avec notamment Connaught, Cooper, ERA ou encore HWM.

Liste des participants à la Parnell Cup

.
Le Brooks Trophy rassemble des Formule 1 de la fin des années 50 et du début des années 60. Elles sont toutes motorisées par un moteur de 2,5 litres, celui-ci étant positionné à l’avant ou à l’arrière en fonction des constructeurs.

Liste des participants au Brooks Trophy

.
Derek Bell Cup
: ce plateau courait l’an dernier sous le nom de Formula Three 1964-1970. Il regroupe les Formule 3 motorisées par un moteur de 1000 cc baptisées « Screamer » en raison du son particulier de leurs moteurs tournant à très haut régime.

Liste des participants à la Derek Bell Cup

.

Motos (1 course)

Hailwood Trophy : les deux roues seront présents au 74MM par le biais de ce plateau. Il regroupera des motos deux temps de 250 et 350 cc qui ont participé aux Grands Prix entre 1970 et 1982. Là aussi les amateurs retrouveront une musique particulière mais également l’odeur d’huile brulée.

Liste des participants au Hailwood Trophy

.

73MM F1.
En complément de ces courses, les organisateurs proposeront également ce qu’ils appellent des « démonstrations rapides ». Celles-ci mettront tour à tour à l’honneur les voitures de super tourisme des années 90, les Formule 1 avec effet de sol et les voitures du Groupe 5 parmi lesquelles on retrouvera un bataillon de Porsche 917.

Liste des participants aux démonstrations

.

Pour en savoir plus sur cet événement : https://grrc.goodwood.com/section/members-meeting

.

Morrissette au GP Historique de Magny-Cours 2015

Ce weekend fut à la fois la dernière course de la saison et la première de Morrissette sur le circuit de Nevers Magny-Cours. Si la MG B avait déjà parcouru de nombreux tours du circuit nivernais de F1, cela n’avait jamais été le cas en compétition. Nous n’avions donc aucun repère chronométrique avant ce weekend.

La séance d’essais du vendredi après-midi disputée sur piste légèrement grasse permet de reprendre ses repères sur le circuit mais pas réellement de savoir où l’on se situe au niveau du chrono. Deux semaines après Nogaro, le circuit de Magny-Cours est totalement différent, celui-ci privilégie les longues lignes droites et les courbes rapides. La MG y est moins à son aise du fait de sa puissance contenue comparée aux autres voitures du Challenge ASAVE GT Tourisme.
.

GP Histo MAgny

.
Le samedi matin en qualifications, on découvre avec surprise que des Sports Prototypes roulent avec nous alors que rien n’a été dit au briefing. Dans la première partie de séance, il y a beaucoup de monde en piste et les drapeaux bleus sont nombreux. La piste s’éclaircit en fin de séance et Morrissette en profite pour signer un chronomètre de 2’14’’568, le 15ème du Challenge ASAVE GT Tourisme.

Seconde surprise de la journée au moment de la mise en gille de la Course 1 où l’on apprend que les Sports Prototypes partiront en début de grille, là aussi sans que l’on en ait été informés au briefing. La MG prend une fois encore un bon départ et les Sports Prototypes sèment quelque peu la pagaille au sein du peloton. Morrissette conserve sa position et se fait rapidement doubler par la Cortina de José Beltramelli. Un véritable plaisir de voir la Cortina en glisse maitrisée dans tous les virages même si la MG B ne parvient pas à tenir la cadence. Morrissette se retrouve rapidement esseulée derrière la Cortina et devant une Alpine A110. Cette première course du weekend est une véritable course d’élimination et les abandons sont nombreux. En fin de course, la MG remonte petit à petit sur une Porsche 928 sans pour autant trouver l’ouverture. Malgré plusieurs freinages tardifs, impossible de passer l’allemande qui met à profit sa puissance supérieure dans les portions rapides du circuit. Au final Morrissette se classe seconde du challenge 69 derrière une intouchable et magnifique Austin Healey 3000.

.

Cortina Magny

.

La seconde course du weekend, se déroule à l’aube puisque les feux s’éteignent à 8h40. Du fait de cet horaire très matinal, les conditions de piste sont très différentes de la veille et la piste est grasse en raison de l’humidité mais aussi de l’huile et du liquide de refroidissement laissés par la course précédente des Saloon Cars. Après un départ prudent, la MG est à sa place jusqu’à ce qu’un tête à queue, en raison de la piste grasse, la face légèrement reculer au classement. Comme la veille, la MG se trouvera rapidement esseulée avec pour seul point de mire une Alpine A110. Petit à petit l’anglaise remonte sur la berlinette mais le jeu du trafic et l’arrivée du drapeau à damiers ne laissera pas assez de temps pour effectuer un dépassement. Morrissette rallie la ligne d’arrivée en troisième position du challenge 69.

La saison de Morrissette se termine donc sur ce double podium au circuit de Nevers Magny Cours. Il y avait peu de voitures et encore moins de spectateurs ce weekend dans la Nièvre. Malgré tout, nous vous avons ramené des photos de différentes courses du weekend, bien évidement le Challenge ASAVE GT Tourisme, mais également le Trophée Lotus et les F3 Historic :

GP Historique de Magny-Cours 2015 : Morrissette
GP Historique de Magny-Cours 2015 : Challenge ASAVE
GP Historique de Magny-Cours 2015 : Trophée Lotus
GP Historique de Magny-Cours 2015 : F3 Historic

.

Vidéos et résultats du Goodwood Revival 2015 partie 2

Après un premier article consacré aux courses du vendredi et du samedi, place au dernier jour et aux dernières courses de l’édition 2015 du Goodwood Revival.
.

Earl of March Trophy

La première course de la matinée n’est pas la moins animée. Longtemps neutralisée, la course est finalement rallongée de trois minutes afin de permettre aux pilotes de s’exprimer. La lutte entre les deux premiers est acharnée et se termine malheureusement par une impressionnante sortie de route dans le dernier virage et une collision face au mur des stands. Celle-ci est heureusement sans gravité pour le pilote, si ce n’est un amour propre et une voiture froissée.

  1. Peter de la Roche – Cooper Norton Mk5 1951
  2. David Woodhouse – Cooper Norton Mk9 1955
  3. Gordon Russell – Mackson Norton 1952

.

.

Richmond and Gordon Trophies

La Scarab de Julian Bronson rapidement éliminée sur ennuis mécaniques, les monoplaces d’origine britanniques se sont retrouvées seules en tête de cette course. Hormis une frayeur au moment ou un incident est survenu juste devant lui à la chicane entre deux retardataires, la course de Rod Jolley au volant de sa Cooper Climax a été relativement calme, celui-ci augmentant petit à petit son avance.

  1. Rod Jolley – Cooper Climax T45/51 1958
  2. Gary Pearson – BRM Type 25 1958
  3. Joe Twyman – Cooper Climax T45/51 1958

.

.

Barry Sheene Memorial Trophy – Part II

Une superbe course avec une lutte de tous les instants entre les deux premiers à partir de la mi-course. Les deux pilotes vont jusqu’à se taper dans le dos en pleine ligne droite ou encore emmener quelques morceaux de la chicane. Cette course annimée s’est quasiment jugée à la photo finish tellement les deux premiers étaient proches au moment de franchir la ligne d’arrivée.

  1. Edward / Shaydon – Matchless G50 1962
  2. Fitchett / Mc Williams – Manx Norton 500 1961
  3. Russel / Rutter – Manx Norton 500 1962

.

Résultats agrégés des courses I et II :

  1. Fitchett / Mc Williams – Manx Norton 500 1961
  2. Russel / Rutter – Manx Norton 500 1962
  3. Grant / Johnson – Manx Norton 1962

.

.

St Marys Trophy – Part II

Après les pilotes professionnels, c’est au tour des propriétaires des voitures de tourisme d’en prendre le volant. La course est de nouveau remportée par la Ford Fairlane Thunderbolt pilotée cette fois ci par Henry Mann. La bataille se passe un peu plus loin dans le peloton notament avec la lutte entre les Cortina de Neal et Jordan ou encore la fantastique course de Nick Swift (Swiftune) au volant de sa Mini. Comme lors de chacune des ses apparitions à Goodwood, le pilote préparateur a ravi le public en ne lâchant pas le pare choc arrière de l’Alfa Romeo d’Alex Furiani.

  1. Henry Mann – Ford Fairlane Thunderbolt 1964
  2. Matt Neal – Ford Lotus Cortina Mk1 1963
  3. Mike Jordan – Ford Lotus Cortina Mk1 1965

.

Résultats agrégés des courses I et II :

  1. Kristensen / Mann – Ford Fairlane Thunderbolt 1964
  2. Shedden / Neal – Ford Lotus Cortina Mk1 1963
  3. Jordan / Jordan – Ford Lotus Cortina Mk1 1965

.

.

Royal Automobile Club (RAC) TT Celebration

Assurément l’événement phare du weekend qui oppose les AC Cobra, Jaguar Type E et autres Ferrari 250 GTO. La course de tous les superlatifs où les voitures sont toutes plus rares et plus chères les unes que les autres. Si vous êtes sensibles aux impacts sur les carrosseries ne regardez pas cette vidéo car nombre de ces bijoux sur 4 roues vont finir plus ou moins cabossés. Après un départ prudent, la Jaguar Type E de JD Classics aux mains de Ward / Shelden va petit à petit construire son avantage, laissant la meute de Cobra s’expliquer pour les places d’honneur.

  1. Ward / Shelden – Jaguar Type E 1963
  2. Smith / Bryant – AC Cobra 1964
  3. Squire / Stippler – AC Cobre 1964

.

.

Glover Trophy

Cette course de monoplace est restée fidèle au fil rouge du Goodwood Revival 2015, à savoir les têtes à queue et excursions sur la pelouse du Sussex. Malgré toutes ces animations, la victoire d’Andy Middlehurst n’a pas été menacée et celui-ci établi un record en remportant le Glover Trophy pour la 5ème année consécutive.

  1. Andy Middlehurst – Lotus Climax 25 1962
  2. James King – Brabham Climax BT7 1963
  3. Andrew Beaumont – Lotus Climax 24 1962

.

.

Sussex Trophy

Alors que l’on s’acheminait vers un nouveau cavalier seul de Chris Ward sur Lister Jaguar « Costin » la mécanique en a décidé autrement. Bloqué sur le quatrième rapport, la Lister n’a pas pu résister au retour de la Ferrari 246S Dino pilotée par Bobby Verdon-Roe. Le podium est complété par le très sympathique Sam Hancock sur Lister Jaguar « Knobby ».

  1. Bobby Verdon-Roe – Ferrari 246S Dino 1960
  2. Chris Ward – Lister Jaguar « Costin » 1959
  3. Sam Hancock – Lister Jaguar « Knobby » 1958

.

.

Ainsi s’achève le Goodwood Revival 2015, il faudra malheureusement patienter 12 longs mois pour un autre magical step back in time concocté par Lord March et ses équipes. Si vous souhaitez assister à l’édition 2016, rendez vous dès le mois de novembre au moment de la mise en vente des billets.

.

Goodwood RAC TT

.

Retour sur le Grand Prix de l’Age d’Or 2015

Ce weekend, le circuit de Dijon-Prenois a vibré aux sons et aux odeurs des anciennes pour l’édition 2015 du Grand Prix de l’Age d’Or. Le soleil généreux a incité le public et les possesseurs de voitures anciennes à se déplacer en masse puisque plus de 14 000 spectateurs et près de 800 voitures de clubs étaient présents pendant le weekend . Les températures élevées ont mis à rude épreuve les pilotes et les mécaniques au cours des trois journées de compétition.

Nous ne pouvions être présent ce weekend en Bourgogne mais nous n’avons rien manqué grâce au live timing et à nos contacts présents sur place. News d’Anciennes était également présent au Grand Prix de l’Age d’Or 2015 et vous a ramené de nombreuses photos. Pour ce qui est des courses, nous avons décidé de nous focaliser sur le Sixties Endurance et le U2TC :
.

Sixties Endurance
Le ton était donné dès les essais qualificatifs du vendredi soir avec une lutte annoncée entre les Jaguar Type E et AC Cobra. Si le tracé de Dijon-Prenois semblait en théorie propice à la puissance pure des américaines, c’est la Jaguar Type E de l’équipage Martin O’connell / Andrew Kirkaldy qui signe la pole position.
.

GPAO Sixties1

.
Avec 60 voitures au départ, la grille du Sixties Endurance affiche complet et les batailles à tous les étages s’engagent dès les premiers tours. Il y a bien évidement une lutte aux avants postes ou les places s’échangent successivement et ou plusieurs animateurs son victimes de soucis techniques. Au sein du peloton, les temps aux tours sont très proches les uns des autres et l’on joue souvent dans la même seconde.

Au terme des deux heures de courses, c’est finalement l’AC Cobra de la famille France qui s’impose devant la Jaguar Type E récemment victorieuse du Tour Auto pilotée par Jean Pierre Lajournade et Vincent Aubry. Le podium est complété par une anglaise invitée surprise, la Lotus Elan 26R de l’équipage Grant Tromans et Richard Meaden.

En ce qui concerne la très officieuse coupe des MG B, le duo Eugène Deleplanque / Eric Helary s’impose malgré une pénalité devant MOZ Olivier Hucher. Suite à la pénalité consécutive à l’arrêt aux stands les deux voitures terminent dans le même tour. Le podium est complété par Jean Michel Godet et Nicolas Berthy.

.

U2TC
Le plateau du U2TC était quelque peu clairsemé ce weekend avec seulement une vingtaine de voitures au départ. Morrissette regrette que les Mini Cooper S y soient de moins en moins présentes car elles ne sont désormais plus compétitives fasses aux BMW 1800 TiSA, Lotus Cortina et Alfa Romeo Giulia Sprint GTA. Ces quatre modèles composaient d’ailleurs la totalité du plateau U2TC ce weekend à Dijon.
.

GPAO U2TC

.
La Cortina Lotus de Grand Thomas et Richard Meaden parti depuis la pole position mena le début de la course avant de perdre du terrain et de finalement abandonner. La BMW 1800 TiSA de Richard Shaw et Jackie Oliver en seconde position depuis le début s’empara alors du commandement pour ne plus le lâcher jusqu’au terme de l’heure de course. Le podium final est complété par John Avill et Ross Hyett sur Ford Cortina Lotus et Dominik Roschmann sur Alfa Romeo Giulia Sprint GTA. La première Mini se classe 6ème aux mains de Richard Ward.

.

Pour connaitre l’intégralité des résultats : http://peterautoracing.alkamelsystems.com/

.

Crédit photos : News d’Anciennes

.

« Articles Précédents